La moisissure : une fable moderne.

Je t’avais déjà dit que tout moisit en Inde. Et encore plus pendant la mousson : alors, c’est depuis quelques semaines la chasse aux moisissures. On ouvre régulièrement les placards, on soulève les habits, on inspecte les chaussures, les carnets, les portefeuilles et les ceintures pour y déceler la moindre trace, la moindre spore, la plus petite touche de moisi qui indiquerait une invasion prochaine.

Et ce, malgré les ventilateurs et le déshumidificateur : mais il faut dire que dans des pièces où l’humidité atteint 90%, on ne peut pas faire grand-chose. Le traitement ? Et bien on se croirait à la Bibliothèque nationale dans la section des manuscrits anciens : on époussète, on nettoie avec force huiles essentielles fongicides, on sèche des heures durant sous plusieurs angles, on empaquète rapidement dans des sacs sous vide et on attend. Parfois l’objet est sauvé, parfois il faut recommencer…

Pour l’instant, les livres sont saufs…

Moisissures_mousson_inde

Voici les chaussures de Tac.

Et voilà deux coussins japonais qui sont restés 48h
dans notre chambre pendant que nous étions en week-end
(par mesure de précaution (je me méfie de l’électricité ici),
j’avais arrêté le ventilateur et le déshumidificateur…).

Moisisssures_mousson_Inde

La morale de cette fable moderne : si tu n’as pas chez toi trois ou quatre domestiques corvéables à merci qui éventent chaque pièce pendant que tu es parti vadrouiller, laisse fonctionner le ventilateur…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *