Viens donc boire un « chai » avec Suleman !

Je t’ai parlé il y a quelque temps d’un peintre indien, Manjit Bawa, que j’apprécie pour son trait simple, rebondi et son maniement des couleurs. Je continue cette fois avec une peintre contemporaine, découverte alors que nous musardions dans une galerie en réalité fermée (le vernissage avait lieu le lendemain) : voyant la porte ouverte (pour une interview en fait), j’ai glissé mon museau et… grand bien m’en a pris, car nous rencontrâmes alors l’artiste, eûmes les deux étages de la galerie pour nous tout seuls et une invitation au vernissage en prime !

Nilofer Suleman, « Modern Fishes », 2008.

Dans les oeuvres de Nilofer Suleman, c’est la rue de l’Inde du Sud qui s’offre à toi : avec un regard extrêmement pertinent, elle donne une vision réjouissante d’un quotidien sublimé, mêlant tout ce qui fait qu’il exalte et insupporte à la fois.

Chaque tableau est une scène que l’on vit trois ou quatre fois par jour, l’arrêt de bus, le barbier ou l’astrologue du coin, l’échoppe du poissonnier ou l’étal de fruits. La couleur et le mouvement sont les deux personnages les plus évidents, en Inde comme dans l’oeuvre de Nilofer Suleman : et il ne faut pas s’y tromper, la couleur est aussi pimpante et bariolée que le mouvement est rigide et répété. Ce qui n’est pas sans rappeler l’art naïf caribéen, les traits simplifiés et la profusion de teintes vives : un dynamisme contraint, oxymore très applicable à l’Inde…

Pour le promeneur qui s’aventure au fin fond du quartier de Colaba, loin des touristes, au détour d’une minuscule ruelle fleurant le poisson, c’est donc un moment rare que celui-ci : pouvoir s’imprégner d’une représentation symbolique et réaliste à la fois de ce qui l’attend à quelques mètres seulement. Car la rue indienne, à Bangalore dont est originaire la peintre ou à Bombay dont elle s’inspire également, c’est bien cela : les échoppes, les passants, les habitués, les gestes du quotidien. Les mêmes visages que l’on finit par reconnaître dans le quartier, que l’on retrouve à l’étal du marchand de paan ou chez le coiffeur. Les détails font mouche : cheveux lissés et gominés, portable enfoncé dans le choli (corsage porté avec le sari), et surtout surtout… les slogans publicitaires.

C’est ce qui m’a enthousiasmé dans cette exposition, ce regard extérieur que porte Nilofer Suleman sur l’Inde : un sourire ou un rire, quand on est étranger notamment, lorsque l’on prend le temps de lire les innombrables inscriptions que portent les murs, les affiches, les voitures, les immeubles… Fresh fish since 1976. A fish a day keeps the apple away. Et toutes sortes d’affiches cinématographiques, publicitaires, de représentations religieuses qui ornent les murs des villes, avec leurs slogans d’une intelligence, d’un humour et d’une orthographe rares. Imedjet (immediate) delivery in 3 days : magnifique, non ? Ou bien ce panneau près de chez nous qui, pour vanter les mérites d’une agence publicitaire, explique simplement : « avoir une entreprise sans faire de publicité, c’est un peu comme faire un clin d’oeil à une fille dans le noir. Tu es le seul à savoir ce que tu fais… ».

Nilofer Suleman, « Satin Skin Powder », 2009.

Ce regard extérieur chez Nilofer Sulemani est tel que je me suis demandé si elle n’avait pas vécu longtemps à l’étranger. Dans Satin Skin Powder, que j’apprécie particulièrement, on voit cette belle femme, mariée, en train de lire alanguie au lit le matin. Scène quotidienne mais pas banale car tout autour d’elle, les preuves de son désir (inassouvi ? infidèle ?) : une photo d’Elvis ou d’un beau gosse de Bollywood juste derrière celle de son couple, son mari dévoué (tasse, rose, journal à la main, les dents propres et ayant sans doute rempli de billets le sac à main), le livre qu’elle lit (Dona Flor et ses deux maris…) et sur le mur la représentation des amours du plus coquin des dieux hindous, Krishna… J’avoue aimer aussi les détails particulièrement réalistes : ce mobilier ? C’est celui des hôtels heritage indiens, bois et carreaux de faïences décorés de fleurs avec les tâches d’humidité aux murs qui font aussi partie du décor, héhéhé…

Alors si tu veux voir plus d’oeuvres, va les admirer sur son site ou bien jusqu’au 7 novembre à la galerie Art Musings.

« Sulemani Chai », jusqu’au 7 novembre. Art Musings : 1, Admiralty Building, Colaba Cross Lane, 400 005 Mumbai ; tél. : +91-22-2216 3339 / 2218 6071.


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

20 commentaires

    • @ Angélita : je n'ai pas demandé le prix, mais j'imagine que ce n'est pas donné... Oui, on était très content d'avoir eu cette opportunité !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Bérangère : le sujet de fond est heureusement plus détendu, mais il y a effectivement quelque chose des peintres latinos !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Océane : oh oui, je pense aussi. En revanche, sur des murs très hauts de couleur très claire avec peu de mobilier, cela doit être magnifique. Dans mon futur home de 8 pièces (pas plus, je ne peux pas passer mon temps à faire le ménage et je ne veux pas d'employé de maison !), il y a aura une pièce comme ça.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ L'épice : ces couleurs chatoyantes sont vraiment très chouettes, surtout dans le contexte où nous les avons vues. Moi aussi, j'aime beaucoup !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. Mon baby Krishna, j'adore!
    Faut VRAIMENT que j'aille faire un tour à la galerie! Rhoooo, et si j'étais richissime et que j'avais un vrai chez moi pas humide, je m'achèterais bien une toile.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : moi aussi, hihihi ! Mais bon, comme on a un peu à nos murs les mêmes auréoles d'humidité que sur le tableau, on va effectivement attendre (et faire des économies, snif...) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. c'est très gai toutes ces couleurs. Ca me fait penser aux hiéroglyphes car il n'y a pas de profondeurs des corps.
    Maintenant je t'avoue que chez moi, j'ai peur comme dit océane, que ca me prenne un peu tout mon espace (et puis c'est chargé non?)
    J'adore le slogan publicitaire près de chez toi 🙂

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pimousse : tu as raison, l'ensemble est "plat", sans profondeur. Ce genre de tableau, il faut effectivement avoir de grandes pièces très sobrement meublées pour que cela passe.
      Les slogans publicitaires indiens sont souvent très intéressants, je vais essayer d'en retrouver d'autres !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. J'ai pas tout lu, mais tu parles du "regard extérieur" de Nilofer Suleman... ce que je trouve super dans ces peintures ce dont les yeux, comme ça, au premier coup d'oeil, au premier regard.... maintenant je vais lire ta prose et revenir faire ma commentatrice ficheuse de pouet !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Ckankonvaou : ce sont effectivement les yeux qui attirent tout de suite le regard !

      Pour l'eczéma, je sais à peu près de quoi il retourne, hihihi ! J'en ai déjà fait, et c'est parti quand la source de stress s'est arrêtée... Là, j'ai pris du poids, j'ai pas mal de choses en tête alors... 😉

      Je te préviens pour le prochain concours, pas de problème !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Sinon dis voir ma cocotte, j'ai lu chez Angelita que tu "faisais" de l'eczéma ? ben zut alors.... tu sais que "ça" se cause ça... hein, il n'y a pas que les crèmes ! c'est rigolo, va voir su mon blog ce que jai mis cet ap' avant de lire ton post.... hihihi pouet

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. 'core moi : c'est quand ton prochain concours ? Tu n'oublies pas de battre le rappel ! je suis moins sur le blog en ce moment.... alors fais moi signe que je m'amuse un peu !j'adore tes concours...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Excellent. Je fais toujours le plein de couleurs et de beauté ici.

    En avant première, je t'informe que la Nouvelle de l'été est enfin en ligne chez moi, dans son intégralité ! Ouf.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Aude Nectar : c'est ce genre de tableau que j'aimerais ramener d'Inde un jour (avec la maison qui va avec, bien sûr 😉 ). Super, je vais lire enfin la Nouvelle entièrement finie !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *