Ces films qui ne prennent pas de rides

[Vote encore pour le concours « India Folaïes 2 », c’est ICI ! Fais voter tes amis, fais voter ton entourage, non en revanche, on ne fait pas voter les peluches.]

Il y a quelques semaines, j’avais du temps. Vraiment, je pouvais me regarder un ou deux films par jour, écrire beaucoup, m’occuper de mon site pro et m’occuper du quotidien. En ce moment, c’est un peu plus la foire et la galopade partout, je ne te raconte pas. Mais bon. Toujours est-il que ça a été l’occasion pour moi de revoir certains films vus il y a des années.

Avec cet étrange pincement au coeur quand le générique commence : a-t-il vieilli ? va-t-il me décevoir ? peut-être ce film n’était-il pas si bon, peut-être étais-je simplement un peu jeune ? Et…

Bienvenue à Gattaca

Bienvenue à Gattaca

Mon étonnement face à ce film n’a strictement rien à voir avec Jude Law. Rien du tout, n’importe quoi (tu sais que j’ai beaucoup de mal à apprécier les bôgosses quels qu’ils soient ; et bien oui, sauf s’ils sont Britanniques, je suis alors beaucoup plus intéressée, Jude, Ewan, Kenneth, là ça le fait… Une histoire d’outrance dans la bôgossitude sans doute : le Britannique est bôgosse mais avec flegme…).

Bon, revenons au film : sorti en 1997, il n’a pas vieilli d’un poil (si tu as vu le film, tu comprendras toute la finesse de cette réplique…). Léché, couleurs magnifiques, photo étrange, des acteurs qui ne laissent rien transparaître et en même temps qui expriment énormément. Une réflexion intéressante à la base du scénario (ce qui est du domaine de l’inné, ce qui est du domaine de la volonté, les risques de l’eugénisme et surtout l’importance du hasard, du défaut aussi, du grain de sable qui fait que les choses avancent). Un rouleau compresseur en matière de logique du scénario, de la prestation, de l’esthétique. Etonnant à nouveau, douze ans plus tard. Une réflexion lente, sourde, puissante, portée par des acteurs justes. Et pourtant, je suis rarement fan des films à thèse. A voir et à revoir absolument.

Le Tailleur de Panama

Le Tailleur de Panama

L’exact contraire du précédent, en ce que tout est dans l’emphase dans ce film. Une jubilation grandiloquente et menée de main de maître. Une excellente parodie aussi, juste et inattendue, d’un film de James Bond. Moi qui ne les aime pas tellement, j’ai adoré : Pierce Brosnan y joue un agent secret britannique, tout y est (les femmes, l’argent, les responsabilités, la presque fin du monde) mais prend l’exact contre-pied du genre. Avec du comique, certes mais surtout du… comment dire… Un exemple : avec les mêmes mimiques que 007, les mêmes répliques, la même allure et les mêmes superbes costumes (c’est un peu le sujet, quand même), Andy Osnard aime se mater un bon porno, drague comme un lourdaud, et est même stupide, malsain, violent et évidemment prétentieux. La face cachée de 007 en quelque sorte, et Pierce Brosnan le joue génialement bien. Geoffrey Rush est absolument irrésistible en tailleur, convaincant et dépassé. L’histoire se ficelle extrêmement bien : ou comment un simple tailleur mythomane par nécessité est emberlificoté dans une histoire bidon d’espionnage, de coup d’Etat. Sans que tout ça ne prenne des airs de déjà-vu : les rares moments « classiques » des films d’espionnage (la mallette, la course-poursuite, l’attaque, la réunion au sommet, le MI6 et le Pentagone) sont traitées avec une dérision et une justesse rares. Un excellent film aussi, que j’ai revu avec énormément de plaisir.

Peter's Friends Wilde

J’ai revu aussi une série de films avec ou de Stephen Fry, l’excellent Peter’s Friends, émouvant, drôle et juste à la fois, tout en pointillés et en retenue. Un peu marqué par les années, mais cela correspond à la nostalgie que dégage de toute manière ce film. Si tu as d’ailleurs envie de voir Dr House, jeune et fou et sensible et étonnant, c’est un film pour toi… J’avais enchaîné avec le virtuose Oscar Wilde, un rôle taillé sur mesure pour Stephen Fry effectivement. Du bagout, les traits d’esprit, de la solitude aussi. Et là… quelle ne fut pas ma surprise de constater que le jeune Bosie n’est autre que… Jude Law. Argh. Il se retourne et, ahhhhh, pfiouuu, fait chaud… Un beau film, qui a un peu vieillit mais cela lui sied tout à fait.

Howards End Les Vestiges du Jour

De là, j’ai enchaîné sur des classiques qui n’ont réellement pas pris une ride, à mon grand étonnement car la lenteur, les circonvolutions et les atermoiements qui les caractérisent auraient pu les rendre… dépassés. Et ayant lu et tant apprécié les romans originaux (E. M. Forster et K. Ishiguro), j’aurais pu être déçue de les revoir, finalement les trouver très en-deça et du roman et du souvenir. Mais Howards End et Les Vestiges du Jour continuent de dérouler leur lente narration qui fait se rapprocher et s’éloigner les êtres, Anthony Hopkins et Emma Thompson restent troublants, durs, émouvants, justes à nouveaux. Des films dirigés d’une main de maître…

Et là, j’ai décidé de changer de genre et d’innover.

J’ai vu pour la première fois Requiem for a Dream. A suivre…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

18 commentaires

  1. Mais en combien de temps t'as regardé tout ça ???
    Bienvenue à Gattaca, il est parfait ce film, et ta critique est super au point. Les autres je n'ai pas tout vu.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Firemaman : oh, en deux mois, j'ai regardé plein de films, j'avais un peu plus de temps à ce moment-là !
      Merci, je suis effectivement étonnée encore et encore par la qualité de ce film, j'ai même l'impression que les gens ne le regardent pas parce qu'ils se disent, bizarre, ça va être de la science-fiction très peu pour moi, alors que...
      Si tu n'as pas vu "Le Tailleur de Panama", je te le conseille vraiment !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Je partage point par point ta critique de Bienvenue à Gattaca et le Tailleur de Panama. Le premier n'a pas pris une ride, une anticipation tellement actuelle, l'image, le casting, ce côté futuriste en font un éternel fil à l'affiche. Le second serait presque une comédie, l'histoire est magnifique, servie par un cating parfait, où Brosnan livre son meilleur rôle !
    Peter's Friends et Howards End ne sont pas des films qui m'ont marqué, Vestiges du jour m'a étonné par l'incroyable "duel" Hopkins/Thompson, une vraie puissance de jeu !
    Ps : Si tu aimes Bienvenue à Gattaca, et si tu veux une histoire aussi originale, je te recommande Code46, avec Tim Robbins et Samantha Morton (on voit sa foufoune dans un plan surréaliste dans le film!)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : je suis d'ailleurs étonnée que les deux premiers films soient très peu connus finalement. J'ai l'impression que le premier est remisé parce que l'on pense que c'est "juste" de la science-fiction et encore un énième film à thèse, et le second que c'est justement encore un film d'espionnage. Si les gens savaient, hinhinhin...
      En tout cas, tu me tentes bien avec ton "Code 46" : moi, il suffit de me dire Tim Robbins et j'adore déjà à 70%... Je suis tout de même une fan inconditionnelle de Susan Sarandon (avant tout pour le "Rocky Horror Picture Show", le film le plus dingue qui soit, bien sûr). Je ne connais pas Samantha Morton en revanche, mais vu ce que tu me décris elle a l'air très intéressante, hihihi !
      Dans le même genre (réflexion, Tim Robbins et scènes de nu), as-tu vu "Human Nature" ? Un film déjanté, avec Tim Robbins et Patricia Arquette, il faut que je le revoie car je me souviens que certaines scènes étaient excellentes mais à quoi aboutissait le film ? Aucune idée...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • Au contraire, c'est des films qui ont bien marché et qui continuent à être programmés régulièrement sur les chaînes tv, pas en Inde peut-être : )
        Samantha Morton c'est celle qui jouait le rôle d'Agatha dans Minority Report.
        J'ai pas vu Human nature, je devrais? : )

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ M1 : c'est marrant, parce qu'ils sont peut-être programmés souvent mais je ne connais absolument personne dans mon entourage qui les aient vus (à part El Fennec, mais on était ensemble au cinéma) ! Pas vu "Minority Report", mais déjà sur la liste. "Human Nature", aucune garantie, à part Patricia Arquette à poil. Vraiment à poil...

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. En vrai, j'ai un peu honte, mais tant pis...je n'ai vu AUCUN de ces films ! 😀 Un jour, je me cultiverai en regardant d'autres choses, un jour...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Madamezazaofmars : cela avait été justement mon cas avant, je me suis donc bien rattrapée après en voyant plein de films et en lisant encore plus !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pimousse : je crois que j'ai publié l'article après que tu l'as vu. Désolée... il s'appelle comment, le héros de "Twilight", déjà 😉 ? Hihihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Peter's friends, Retour à Howards End et surtout, surtout Les vestiges du jour. Le roman est excellent, également.
    Emma Thompson est vraiment une de mes actrices préférées.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Madame Kévin : absolument d'accord !
      J'ai revu "Passé recomposé" également ("Dead again") mais il a plus vieilli que les autres, je l'ai trouvé un peu long. En revanche, je n'ai pas encore revu "Gosford Park" que j'avais beaucoup aimé (avec Stephen Fry) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *