Douze raisons de dodeliner dans le froid…

Paris

Me voici donc à Paris depuis deux jours, et j’ai pu savourer la brise glacée qui revigore : après des mois de chaleur humide, cela fait réellement du bien ! Et revenir me donne à chaque fois le sentiment de plonger dans un lieu que je connais trop bien et que je redécouvre totalement. Etrange impression.

Avec des expériences inédites pleines de suspense :

1) Rentrer mes pieds dans des chaussures. Des vraies, fermées, rigides, et tout et tout.

2) Rentrer mon arrière-train dans un jean, serré, et tout et tout.

3) Sortir les gants, le chapeau, les mitaines (j’ai froid aux poignets, moi), les bas sous les chaussettes, et sentir la morsure du froid : j’adore. Je n’ai pas été élevée pour rien dans la plus haute ville d’Europe…

4) Comprendre enfin pourquoi les gens tartinent leur visage de crème hydratante, leurs lèvres de baume et leurs mains de crème protectrice. En deux heures, j’avais la sensation que ma peau tirait, me faisait mal et hurlait à l’assoiffement ! Passer de 90% d’humidité ambiante à 40%, ça laisse des traces…

Avec un étonnement non feint devant les nouvelles habitudes de mes concitoyens :

4) Le métro peuplé de visages aux yeux rivés sur un écran de console de jeux, le pouce agité de soubresauts. Ah non, c’est ça l’IPhone ? Hmmm, ça a l’air de créer du lien humain, cette chose-là…

5) Entendre et réentendre sur les télés à écran plat qui semblent avoir fleuri dans tous les bars la daube ultime des Jeunes populaires.

Oser l’aventure :

6) Remonter de nuit l’avenue Montaigne puis les Champs-Elysées pomponnés et illuminés pour Noël, et se dire que c’est bien le seul moment où cet endroit a réellement du charme.

7) Goûter au millefeuille réglisse-caramel de Ladurée, et penser que, décidément, les prix y sont exorbitants, le caramel envoûtant et la réglisse pas assez prononcée. Ce qui résume assez bien Paris en fait…

Se faire du bien :

8 ) Les endives et le foie de veau, c’est grave trop bon, et le reblochon c’est pas mal non plus. Le palmier, c’est finalement surfait, mais la chouquette remporte ma totale adhésion. Même si rien ne vaut un kebab avec des frites…

9) Revoir ses amis, en ramasser deux à la petite cuillère au passage. Ce qui fait du bien, de se sentir utile pour ceux que l’on aime. Mais prendre conscience que c’était la même chose il y a deux mois. Et il y a six mois. Et déjà avant de partir. Se demander que faire pour briser la spirale.

10) Compulser compulsivement (oui, absolument) journaux et revues et sites pour déterminer combien d’expositions, de films, d’événements il me faut absolument voir avant de partir.

S’interroger à nouveau :

11) Pourquoi mon agenda est rempli de plus de noms de blogueurs que d’amis de longue date ? Pourquoi les premiers en savent dix fois plus sur ce que j’ai éprouvé, traversé, apprécié, détesté cette dernière année que les seconds ? Pourquoi une demi-douzaine d’enveloppes, de colis et de cartes émanant de la blogosphère, attendus et inattendus, m’attendent-ils alors que la grande majorité de mes amis ne sait pas que je suis là ?

12) Pourquoi le chocolat (qui fait partie des cinq légumes et fruits à consommer au quotidien), la pâte feuilletée (d’utilité publique reconnue) et les livres (dont une dose quotidienne doit être administrée à chacun) sont-ils compris dans le poids des bagages ? C’est un scandale absolu. Cela ne devrait pas être. J’aimerais que l’Omnicolas intervienne, à juste titre pour une fois, en cette matière.



HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

54 commentaires

    • @ Angélita : hihihi, moi aussi ! Dis, j'ai quand même reçu la dernière fois un colis de toi, et je pense à toi chaque fois que je me parfume !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. c'est chouette de vivre même ton retour en France et toutes tes impressions..apprécier le froid en voilà une idée )..Pour le chocolat, je trouve bien entendu cela purement scandaleux...profite bien de ton séjour à Paris !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Chocoladdict : c'est sans doute parce qu'au bout d'un moment, on a besoin d'avoir un vraie coupure saisonnière, j'ai l'impression d'avoir besoin de l'hiver pour savoir où j'en suis dans l'année !
      C'est vrai, cette histoire de chocolat, on devrait monter un lobby !
      Merci !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Tu dois être heureuse d'avoir des bottes aux pieds toi! 😉
    Hey mais l'Iphone, y'en a à Bombay enfin! ya même un apple Store et des tas de copies de la chose!
    Une fois de plus, on en avait un peu parlé dans un ancien billet, je te rejoins sur ton interrogation n°11... je ne sais pas quoi penser de ce genre de situation non plus quand ça m'arrive... étrange tout ça.
    En tout cas, profite bien d'être ici et fais le plein de bonnes choses.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Spike : mes bottes me vont, pour de vrai (je n'en revenais pas...). Oui, on vend des IPhones à Bombay mais en réalité, tu en vois extrêmement rarement. Il faut dire que je ne fréquente pas la jeunesse branchée et richissime, donc je ne vois jamais d'IPhone !
      C'est bizarre, hein ? Cette impression que le blog a pris une place laissée vacante ou délaissée par d'autres. D'ailleurs, je t'envoie un mail pour que l'on se voie 😉 !
      Oh oui, je vais en profiter !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Profite bien c'est tout ce qui compte!
    Que ce soit des amis de longue date ou des amis blogueurs!
    Mais tu ne connaissais pas l'Iphone encore???? 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Shaya : je vais me régaler et voir plein de gens !
      Si, mais quand je suis venue les dernières fois, moins de gens en avaient : là, j'ai vu réellement le changement, un véritable déferlement. comme si l'accès s'était "démocratisé".

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Constouille : effectivement, je suis un peu à l'ouest encore. Il paraît que les macarons de Pierre Hermé sont moins sucrés, ce qui ne correspondrait mieux.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Ah comme je te comprends, lorsque je rentre en été, j'ai aucun mal à m'habituer au climat, mais l'hiver, c'est juste pas possible. Comme je suis heureuse de ne pas rentrer cet hiver. Arfff;

    Bonnes vacances/

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Angie : et en même temps, l'année dernière nous ne sommes pas rentrés pour les fêtes de fin d'année, et cette coupure bien froide, bien hivernale, m'a vraiment manquée !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Tu vois, reçois plein de choses de blogueurs? Mince...cela voudrait-il dire que la blogobullerie a un coeur? 😉
    Caramel/réglisse? n'est ce pas étrange comme mélange (dit elle la bouche pleine de chocolat à la violette).
    (Surtout fais bien le plein de soupes (pour Tac) et de tisanes)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pivoine : héhéhé... Je connais même des blogueurs qui envoient des tablettes de chocolat par surprise, tu imagines 😉 ?
      Le mélange était intéressant sauf qu'on ne sentait pas du tout la réglisse : et c'est ça que je préfère, c'est dommage ! Oui, tu te souviens bien : des soupes en sachet pour Tac, de la tisane (réglisse-menthe) pour moi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Mamzellescarlett : ah oui, alors ! Et si en plus tu me prends par les sentiments : pour du foie de veau, je suis prête à tout !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Délicieux ce post ! Tu devrais nous twitter minute par minute ton séjour parisien ! : )
    Et t'as mis des collants? : ) allez, fais nous rêver !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : bon, d'accord, je vais twitter. Pour la première fois, il faut juste que je comprenne comment ça marche...

      Non, pas de collants, mon cher, mais des bas... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • C'est pas si difficile de twitter finalement : )

        Des bas? et des talons de 14cm? : ) ça te change un peu des tongs et des harem pants non? : )

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ M1 : je commence à comprendre certaines choses...
          Nan, pas les talons : avec la neige et la glace, irrrk ! Oui, je me rends compte que j'adore mettre des bottes : en revanche, cette mode du sarouel (c'est un peu un "harem pants" finalement...) avec des bottes, comme c'est trooooooooooooooooop laid !

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. J'adore ton billet 🙂
    Le coup des chaussures ca me rappelle l'enfance, après les grandes vacances, quand il fallait enfermer mes pauvres petits pieds. Ça fait mal, des chaussures rigides, quand on y est plus habitué...
    J'adore aussi ta ballade Montaigne - les champs, tu as tout à fait raison ! ce sont des coins que j'évite systématiquement, mais il faut aller y voir les lumières l'hiver...
    Enfin bref, contente de redécouvrir Paris à travers tes yeux, et ne réfléchis pas trop à la question 11 : les gens changent, la distance éloigne, mais on n'y perd que ce qu'on y gagne pas.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Madame : merci !
      C'est exactement ça, j'avais oublié : ce moment où tu passes des sandales pleines de sables aux chaussures en cuir de la rentrée, c'est ce que je ressens en ce moment. J'ai vraiment apprécié cette balade, j'en étais même étonnée.
      Tu as raison, et puis je me dis que les liens se font, se défont, et se reforment aussi parfois après une absence et malgré la distance.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. Alors je te laisse près de 3 semaines à Bombay sans regarder ton blog et tu te précipites en IDF pour voir si j'existe encore: fallait pas! Promis, je ne te laisse plus tomber aussi longtemps....
    Bon séjour dans le froid, la neige et....les grèves: t'avais prévenu les syndicats que tu venais?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Chrys : merci beaucoup !
      Je m'étais aussi posé la question il y a quelque temps, et j'en étais arrivée à me dire que la réalité des blogs, notre implication, nos échanges, ce sont des choses que l'on ne comprend que si l'on est blogueur, j'ai l'impression, et dont les non-blogueurs ont du mal à saisir la réalité et surtout l'importance. Alors peut-être que le temps investi dans le blog est du temps en moins pour appeler les amis, pour leur parler, c'est du temps que l'on passe à tisser d'autres liens. D'où peut-être l'éloignement progressif.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  9. coucouuuuuuu!!!! (et oui, tu rentres, et j'ai plus de réseau... :D)

    welcome back!

    manque plus que des chocolats glacés dans la tronche (voir la vieille pub des P*rénéens... et t'auras fait le tour des choses drôles de naouèle en France...;))

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Daydreamer : hellllllloooooo ! J'ai goûé au chocolat noir à la violette : c'est effectivement particulière, et c'est vraiment très bon ! Original, croquant, le chocolat est très amer, j'aime beaucoup ! Je crois que Tac va apprécier aussi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ La vie (où est le) mode d'emploi (?) : et puis après, on apprécie encore plus quand cela se réchauffe ! Le froid, c'est chouette en fait 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Une Blonde : j'adooooore, cela me rappelle toute mon enfance ! Par contre, les trottoirs et le verglas et la glace, cela me rappelle aussi mon enfance mais pas d'une manière agréable 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Ginie et son paillasson : absolument ! Mais c'est au moment où tu prends conscience que les blogueurs sont dix mille fois plus au courant de ton quotidien, de tes interrogations et s'intéressent bien plus à ce que tu fais que tes anciens amis, là tu te poses des questions...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • peut être parce qu'il n'y a pas le même engagement affectif; plus de distance...on s'aime "bien" mais en même temps les territoires sont séparés; je ne vais pas te voler à l'amour des tiens; de plus je ne connais que ce que tu veux bien montrer et dire...Mon empathie est donc limitée...
        Dans ma jeunesse ( et notamment en 68), j'ai fait beaucoup de "Stop": les gens, quand je leur disais ma profession) me parlaient de leurs pbs familiaux, parentaux comme je suis certaine qu'ils ne le faisaient pas avec leurs proches: mais ils savaient qu'ils ne me reverraient plus et que je n'en parlerais pas à leurs connaissances.
        Maintenant la difficulté est de ne pas se laisser dévorer par cette vie parallèle fort sympathique, mais de garder du temps pour la vie réelle et nos proches, ne serait ce que ...... pour avoir quelque chose à raconter ici 😉

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ Jelaipa : mais empathie il y a, et intérêt, car nous venons quotidiennement nous lire les uns les autres. Mais tu as raison, on se confie effectivement plus facilement quand on ne connaît pas les gens. Pour ma part, l'investissement dansla blogosphère ne me grignote pas de temps sur ma vie amicale : elle en a créé, plutôt. Le problème reste plus le départ à l'étranger, je pense qu'une bonne partie des gens se disent que nous visons une expatriation dorée et de rêve (mais ce n'est pas parce que j'ai un jacuzzi dans ma salle de bain qu'il marche, et les tropiques n'ont rien de paradisiaque même si elles sont passionnantes...) et ce qui m'énerve et ma fait finalement tirer des traits, c'est malgré l'envoi de mail pour prendre des nouvelles l'absence de retours de l'autre côté. Et surtout quand je demande clairement de l'aide parce que cela ne va pas super. Là, tu te dis que les gens ont mieux à faire.

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  10. Pour te dire que tu as encore des amis qui pensent à toi même si parfois ils ne sont pas à la hauteur. Et que si j'avais davantage de temps et accès à tous les sites au bureau, je laisserais plus souvent des commentaires stupides et participerais à tous les concours. Bises.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *