Un rien m’habille…

Notamment quand j’ai du tissu à foison, une mercerie fantastique et un tailleur à portée de main. Et des idées plein la tête. Trop même (d’idées. Et de tissus aussi).

Mais il fallait tout de même que je tente un jour la grande aventure du sari : furetant avec Tac, voilà que parmi les tonnes de sari différents, imprimés ou cousus main, que me présentent les vendeurs de plusieurs boutiques, un de ces tissus me saute aux yeux, me tend les bras, s’impose à moi.

Evident.

Parce que le roux, le bleu, le blanc avec des tâches de rousseurs sont extrêmement difficiles à combiner avec les couleurs vert-marron-rouge des sari traditionnels, le bleu, le rose ou le vert flashy, ou encore les motifs moghols relevés de miroirs ou ceinturés de brillants en veux-tu en voilà.

Je voulais quelque chose de simple, de discret, de moderne, que je puisse porter pour des occasions sérieuses (nombreuses), des occasions ludiques (très nombreuses), des soirées sexy avec Tac (je te laisse deviner).

Noir, vieux rose, violet. Délicatement rehaussé de brillants violets, rien qui n’approche de près ou de loin la soie (je déteste la sensation que procure la soie). Le noir se porte en bas, et la partie noire rehaussée d’ovales violets vient en plis devant les jambes, tandis que la partie vieux rose rehaussée d’ovales roses pâles constitue le pallu, cette partie du sari qui cache la poitrine, parfois les cheveux voire le visage, et retombe dans le dos.

Ce sari était fait pour moi.

Sari 1

J’ai acheté le jupon, noir. Mais il me manque encore la brassière, qu’il faut faire coudre sur mesure. Impatiente, je l’ai donc essayé comme ça en attendant. A la mode tribale : seins nus. Non, tu n’auras pas de photos.

Première chose : j’ai trouvé ça super facile à enfiler et à porter. Peut-être qu’après vous avoir vu vous échiner pendant le concours « India Folaïes 2 » et avoir visionné la vidéo des centaines de fois, j’ai attrapé le truc ; ou bien est-ce la chance du débutant. Autre chose, c’est nettement plus agréable de porter un legging en-dessous plutôt qu’un jupon : mais pour cela, il faut recourir au truc du sari moderne, le faire coudre déjà froncé et intégrer une fermeture-éclair. Je n’ai pas encore décidé si j’allais recourir à cette méthode : cela perd de son charme, mais cela ne se voit pas et c’est nettement plus pratique à enfiler, enlever, remettre…

J’ai décidé au final d’avoir deux brassières pour aller avec ce sari, de couleurs et de formes différentes : du rose tendre avec une découpe traditionnelle (corsage, dos et bras cachés), du noir avec une découpe plus moderne (bretelles larges mais sans manche, dos nus et fermeture lacée, de type corset).

Sari 3 Sari 2

Le jupon, et les tissus pour les brassières.

Je t’en donne des nouvelles quand le tout reviendra de l’atelier du tailleur…

Tiens, et si tu veux encore voir l’étendue du maelström vestimentaire qu’est devenu mon cerveau, voici…

Robe

… ce qui permettra de copier ma robe-kimono H&M, noire et blanche à impression d’éventails. Je voulais une robe noire avec une ceinture relevée d’un quelque chose : c’est tout trouvé, grâce à la mercerie de folaïe (ceinture dorée et noire brillante, noeud pour fermer la robe fait d’un cordelette épaisse et tressée noire finie de deux breloques dorées). Il ne me reste plus qu’à trouver les chaussures, héhéhé…

Tunique

Et ça ? Oh juste une tunique, la dentelle blanche couvrant l’ourlet du bas et des manches. Un côté Claudine chez les hippies : c’est tout moi !


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

30 commentaires

  1. Ok tu n'as pas encore la brassière.
    ...
    Mais dès que tu récupères tout ça (mardi prochain donc) il est évident que tu nous mettras une photo de toi en sari, sinon ces bouts de tissus n'auront aucun intérêt...

    CHOUYO EN SARI!
    CHOUYO EN SARI!
    CHOUYO EN SARI!

    Et c'est pas les autres lecteurs qui me contrediront!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Spike : héhéhé... Non, je la récupère dans une dizaine de jours (il faut dire que je lui ai donné en tout six vêtements à faire), mais bien sûr, je vous montrerai le résultat (j'espère que ce sera bien) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Allez Chouyo ! Le Sari à la mode tribale, c'est pour l'amour de la culture indienne ! tu peux pas nous refuser ça ! : )
    Donc il y aurait un it-Sari? des Sari has been? des Sari Kitch? et qu'est ce qui fait la différence? et le Sari c'est combien de pièces?
    Mais la question la plus importante? c'est quoi un Sari sexy? : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : mouahahahahahah ! Ou alors je peux le faire porter à la mode tribale à Tac, pourquoi pas...
      Oui, absolument, il y a des brassières de sari super hype, extrêmement sexy : mais on les voit plus dans des soirées huppées que dans les rues... 😉 Ce qui fait la différence, c'est l'échancrure devant, derrière, la longueur des manches et s'il y a des ajouts (broderies, cordelettes, rubans etc.). Il y a en tout trois pièces, une brassière ("blouse"), un jupon ("pettycoat") et le sari en tant que tel (le tissu, selon les régions, mesure entre 5 et 8 mètres).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • Non Tac tu le mets en jupe de Chaman : )

        Ca m'a l'air super hype cette histoire de sexysary, mais on comprend rien comme ça, on veut des photos : )

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Quand j'ai récupéré ma brassière je l'ai enfilé à l'envers. Avec Julie on regardait donc perplexes ce minuscule bout de tissu qui ne cachait rien en se disant que les Indiennes cachaient bien leur jeu... jusqu'à ce qu'on ait le déclic : s'il y avait trop de tissu dans le dos et pas assez devant c'était peut-etre pas pour rien !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Mathilde : mouahahahah ! J'adore : comme je vous imagine trop, devant la glace en vous disant "non, franchement, c'est osé, non ?". Hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pivoine : bon, face à la demande générale et à la demande insistante de la Fleur 2.0, je mettrai la photo dans une dizaine de jours (le temps que le tailleur finisse tout le travail que je lui ai confié) !
      Toi aussi, tu aimes ces couleurs ? J'adoooore...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Ah mais tu vas pas t'en tirer comme ça: tu vas nous faire une photo!

    Ma brassière à moi que j'ai n'a pas été faite sur mesure, elle a des boutons devant pour fermer et un système de laçage sur les cotés (style corset) qui permet de l'adapter parfaitement à la taille de sa propriétaire.

    Sinon, moi je ne me suis pas du tout échiné pour le mettre. J'ai juste trouvé que ce n'était pas trop confortable.
    Le problème du sari (classique, pas avec fermeture) sur un leggings c'est la pose pipi - avec un jupon en dessous tu relèves tes jupes, facile. Avec un leggin, faut que tu défasses tout....

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ MaO : je crois que je ferai même trois photos, une avec la brassière noire, une avec la brassière rose, et une à la mode tribale sur Tac !

      Oui, le lacet et les boutons, c'est une super idée ! Tu as tout à fait raison, le problèmes c'est le passage aux toilettes d'où le dilemme : si je veux le porter avec un legging, il faut que je le fasse coudre, ce qui enlève le côté drôle et traditionnel...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. J'ai hâte de voir le résultat porté sur toi. Il est magnifique ce tissu, mais dis moi, les petites pastilles violettes sont en relief ? Je n'arrive pas bien à voir sur la photo.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Manu : Manu, Manu, Manu... Toi aussi, je suis sûre que tu es adepte de l'herbe indienne...

      Hihihi, non, en fait, je la ressortirai !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Je dis toujours Amen aux paroles de Spike, et là encore plus que d'habitude !!!
    Tu as choisi de belles couleurs, me^me le rose tendre j'aime !!

    Pour les photos de toi en sari, t'as mon mail, hein 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Océane : mouahahahahah, coquine, tu t'y mets toi aussi ! Les photos arrivent bientôt !
      Les couleurs m'ont fait de l'oeil, je n'ai absolument pas pu résister. Maintenant, il me faut les chaussures avec le même type de couleurs, tu crois 😉 ???

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. vivement des photos!moi aussi je pensais a la pause pipi,dans des toilettes publiques indiennes, avec le legging...mouahahah!
    Quant a la blouse du sari elle s'est répendue qu'a l'époque victorienne(schoking!),le sari était porté sur la poitrine,nue.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Zaneema : bienvenue ! Oui, effectivement, il faut que je le fasse coudre si je veux pouvoir porter le legging...
      Je ne connaissais pas du tout cette dimension historique ! C'est extrêmement intéressant, je vais me renseigner. En tout cas, la manière ancienne de le porter perdure dans les tribus de l'Est (dans l'Orissa par exemple, j'ai vu des femmes cacher leur poitrine nue du "pallu"). Merci pour cette précision !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Shaya : nooooon, noooon, ne me déteste pas !!! Bon, et puis dis-toi que toi, tu peux manger des palmiers quand tu veux : moi non, snif !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *