Viens voir mes salles de bain…

J’en ai connu des salles de bain… et tellement, que j’ai pensé te faire un panorama des salles de bain les plus dingues que j’ai vues. J’en profite pour te faire voyager un peu, fais-toi un thé, c’est parti [en cas de dépressurisation de la cabine, mettez la souris dans votre bouche, le clavier sur votre tête et inspirez bien fort…].

La palme des salles de bain folles revient sans conteste au Venus Hotel de San Ignacio au Belize : l’endroit et le pays sont déjà totalement improbables, je sais (c’était une gigantesque vadrouille Mexique-Guatemala-Belize et une incursion au Honduras, voyage exténuant, peu satisfaisant humainement et gastronomiquement (désolée, l’Amérique centrale est bien moins drôle qu’on ne la vend) mais très enrichissant culturellement. Et des salles de bain vraiment dingues…).

San Igancio BelizeVenus Hotel chambre

Le Venus Hotel donc, c’est l’accès pour le couple à l’intimité maximale… Dans la chambre, un angle est occupé par la salle de bain : la porte est composée de deux battants type saloon, en lamelles de bois espacées et allant des mollets aux épaules ; les murs arrivent… à un bon mètre du plafond. Tout ceci permet une communication maximale de la salle de bain au reste de la chambre, et comme la douche est surélevée face à la porte de saloon, elle-même face à la porte de la chambre, tu peux prendre ta douche en montrant tes seins à toute personne se présentant à l’entrée. Et les toilettes ? Quand tu y es assis, tes pieds, genoux et cuisses sont visibles sous la porte de saloon et l’on devine le reste de ton corps à travers les lamelles de bois, le comble étant la fenêtre en verre dépoli placée à hauteur du visage, toujours quand tu es sur les toilettes, pour pouvoir faire des grimaces à celui resté sur le lit… Un grand moment d’intimité.

Vientiane au Laos remporte la palme de la spartiattitude : une salle de bain composée d’un trou surélevé d’une marche en guise de toilettes (les toilettes à la turque, c’est du luxe à côté), d’un robinet à soixante centimètres du sol pour se doucher et d’un lavabo minuscule dont l’eau coule sur tes pieds. Pour l’histoire, je te décris aussi le reste de la chambre : les murs maculés de tâches, pas de rideaux aux fenêtres, un ventilateur lancé à toute vitesse manquant se décrocher à chaque tour sur la personne ayant hérité du lit en-dessous (moi) et une chaleur, une humidité et des moustiques à faire pâlir n’importe quel participant à Koh Lanta.

Au Pérou, la salle de bain devait être si terrible lors du mois que j’y ai passé en projet humanitaire que j’ai préféré en effacer tout souvenir. Je me rappelle simplement, à la fin du séjour à Lima, d’un sol de terre battue et d’un fil électrique courant le long du pommeau de douche, installation typique également du Brésil où tu pourras penser, sincèrement pour une fois, à Claude François…

En Inde, mais aussi en Italie, le bac de douche n’est pas délimité : tu peux donc asperger généreusement la toute petite pièce, les toilettes, l’évier, la porte et tes affaires. Mais l’Inde a ajouté ses propres améliorations : bien souvent, pas de crochets pour mettre ses vêtements et sa serviette, et une inclinaison du sol qui fait s’écouler l’eau de l’autre côté de l’évacuation. Tu te retrouve donc à patauger dans l’eau savonneuse, à t’asseoir sur des toilettes trempées et à enfiler des habits délicieusement moites. Toujours en compagnie de la chaleur et de l’humidité que tu imagines, les tâches aux murs et les portes rongées d’humidité, mais aussi des éventuels problèmes de chasse d’eau qui ne fonctionne pas : le baquet (dont se servent les Indiens pour se laver, par aspersion) est alors bienvenu pour compenser le système défectueux…

Jodhpur Salle de bain

La douche typique de l’hôtel indien : dans 2m²,

un baquet, un broc, de l’eau (rarement chaude), des toilettes qui fuient.

Le contraste le plus fort est sans doute entre les salles de bain honkongaises, où il est absolument déconseillé d’essayer de se retourner sous peine de heurter le robinet, la cuvette et de frôler le traumatisme crânien avec le porte-serviette, et une salle de bain gigantesquissime d’un hôtel taïwanais (détruit depuis, le Mandarina, le must du summum du top) avec son décor de marbre blanc et de bois noir, ses lavabos multiples, sa baignoire gigantesque et sa cabine de douche séparée avec jets multiples. Tout comme cette chambre pour deux en Thaïlande, dotée de quatre lits doubles : oui, absolument, c’est histoire de varier les plaisirs…

Dans le kitsch, c’est bien sûr le Japon qui remporte la palme : la salle de bain d’un ami, au sol délicieusement recouvert de moquette rose pâle tout comme la cuvette des toilettes (c’est doux au derrière mais très désagréable en fait), et un mini-hammam où se doucher, fermé d’une porte comportant une télécommande pour régler la température, la durée et le type de jet… Dans un restaurant de Kyoto, j’ai également expérimenté la cuvette de toilettes chauffante accompagnée du bloc « nettoyage » proposant lingettes et produit nettoyant (hygiénisme, quand tu nous tiens) et du sèche-main de folie (tu as juste à passer les mains tendues dedans et à les ressortir).

Sèche-main Singapour

J’en ai revu un quelques années plus tard à Singapour :

je crois que cela se développe en Europe, non ?

Côté confort et originalité, quelques hôtels sortent réellement du lot : notamment dans le Kerala, où les hôtels de luxe rivalisent d’efforts. La salle de bain du Taj Kumarakom m’a ainsi convaincue (quoique celle du Kumarakom Lake Resort voisin était très agréable mais un peu moins pratique). On te donne l’impression d’être chez toi tout en communiant avec la nature (et la désinsectisation quotidienne fonctionne bien sur les bestioles et les moustiques) : la douche est à l’extérieur, protégée des regards mais te permettant d’admirer les étoiles ou de bronzer en même temps, la baignoire entourée d’un jardinet et de plantes t’invite à la farniente. Bien sûr, il y fait chaud et humide mais se glisser dans l’eau fraîche à écouter les oiseaux, à admirer les couleurs vives et à humer les fragrances tropicales est tellement agréable…

Taj Kumarakom salle de bain 3Taj Kumarakom salle de bain 1

Cela donne réellement cette impression : la douche dehors, la baignoire sur le côté…

Taj Kumarakom salle de bain 2Taj Kumarakom salle de bain 4

La salle de bain des pavillons du Taj Kumarakom.

Kumarakom Lake Resort salle de bain

Moins réussie, la petitesse de la salle de bain du Kumarakom Lake Resort

est heureusement compensée par la vraie piscine privée… hum…

Ceci est ma participation au mot du mois d’Angélita !

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

31 commentaires

  1. la plus belle sdb, c'est sur l'île de Cébu aux Phlippinnes...à l'hôtel Tambouli...pourquoi si jolie parce que la baignoire étant tellment grande et confortable que tu pouvais y tenir à deux 😉
    sinon les lunettes chauffantes au Japon, je n'ai pas aimé du tout du tout...je ne te parle pas des sdb au tibet...vu que y'en a pas 😉 et les toilettes à la turque en Chine....bouche-toi le nez !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • Absolument ! Les toilettes dans le piémont tibétain et dans certains coins de Chine sont les pires que j'ai vus... notamment dans les gares routières...

      Tiens, je note cet hôtel, hmmmm...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. j'aurais adoré communier avec la nature comme ça 😀

    Je n'ai pas de souvenirs de salle de bains atroces, ni de spectaculaires d'ailleurs.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Mouhahahahaha! Voilà une façon originale de voyager! J'avoue que les 4 lits doubles thailandais me font vraiment rire!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Shaya : cela nous a vraiment intrigué quand on a vu la chambre ! En plus, il y avait des coupures d'eau et d'électricité si je me souviens bien !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Angélita : la salle de bain, c'est toujours la grande inconnue quand on voyage (et une des premières choses que je vais vérifier maintenant) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Effectivement on commence à trouver les sèches mains de folie en France. Quand tu commences à vieillir et à avoir la peau ramollie, celle ci se ballade d

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Je finis...se balade dans tous les sens et tu peux faire des arabesques avec. Résultat, la première fois que j'en ai vu dans une station d'autoroute j'ai été prise d'un fou rire et ai appelé ma belle fille; laquelle s'est demandée si elle devait faire semblant de ne pas me connaitre ou me dire d'arrêter de jouer car on avait de la route à faire. Ca te console d'être vieille car les jeunes peaux ne peuvent pas s'amuser :-))

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Jelaipa : hahahaha, je ne l'avais effectivement pas vu sous cet angle-là !!! J'aurais bien aimé voir la tête des gens autour de toi, hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Eh bien tu en as connu !:D
    Moi à part la fenêtre de salle de bain qu'on croit teintée, mais qu'en fait tout le monde te voit dans la rue en ombre chinoise, je n'ai rien connu de tel, ni en bien, hélas, ni en mal !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Kahlan : et encore, j'ai sélectionné parce que certaines étaient vraiment étonnantes, mais bon, le billet est déjà long...
      Oh, c'était où ça ??? C'est génial comme concept !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. Même si les premières décrites sont certainement très folkloriques.. Je crois que je vais rester sur la dernière.. J'aime pas trop les sanitaires approximatifs.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Manu : aïe, les sanitaires approximatifs c'est la règle de 95% des hôtels (même de moyenne gamme) en Inde, et en Asie d'ailleurs... La dernière en revanche, hmmmmmmmmmmmm... tu as bon goût ! Et je suis sûre que Cannelle pourra s'allonger et de détendre sur le panier en osier pendant que tu prendras ton bain !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. Je n'ai pas suffisamment voyagé pour connaître toutes ces excentricités! Pas cool le fil électrique mais je me suis bien marrée quand tu as parlé de Claude François!!!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Le Journal de Chrys : franchement, quand tu entres dans la douche et que tu vois ça, tu n'en mènes pas large !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  9. j'ai postillonné sur mon écran... et fait une séance d'abdos... c'est terrible!!!

    euh, sinon, je veux bien la piscine privée...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Daydreamer : le Venus Hotel, c'était quelque chose, je t'assure... La piscine privée est très chouette, j'aurais bien aimé avoir à la fois la salle de bain luxueuse et la piscine privée. C'est pour s'hydrater un maximum, on nous dit toujours qu'il faut hydrater la peau, non ?

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  10. Ah, moi je collectionne les photos de moquettes d'hôtel. Mais c'est vrai qu'au rayon luxe, on croise des fois du très très étonnant (et le plus souvent du très très kitsch...buuh)
    Merci pour le voyage !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : tu nous montreras ta collection de photos de moquette ? C'est vrai que souvent luxe et kitsch se confondent, et cela donne des choses... défiant tout goût, même mauvais !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  11. Fewwww !!!!! ça vaut le coup de passer ses vacances dans une salle de bain du Taj Kumarakom !! : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  12. Oui, oui, bon je vois que mâââme voyage, voyage.... au bout de la nuitée ! j'aime bien la première, tout sous la main, c'est trop top, il est où le lit ?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *