Bombay, Bombay, ici Paris…

[Quelques informations : un contretemps tout d’abord, impossible de trouver la boîte aux lettres à l’aéroport de Bombay, elle existe, mais d’indications contradictoires en départ d’avion, il m’a fallu conserver vos cartes qui vous seront envoyées par Tac de Bombay dans quelques jours… Sinon, je profite enfin de vraies vacances, à Londres, et n’ai pas encore eu le temps de vous lire et de répondre à vos commentaires. Enfin, les résultats du concours « India Folaïes 3 » arrivent en fin de semaine !!!]

Plan métro Paris

J’ai donc passé quelques jours à Paris et… à nouveau le même sentiment. Fatigue, anxiété, lassitude : l’impression de courir de rendez-vous en rendez-vous, d’être contrainte (je vis chez moi depuis douze ans : vivre chez des gens, même la famille, me déphase rapidement) et que rien n’a changé (ce qui est faux, je le sais). Certains ont été étonnés que nous allions quelques jours à Londres, au lieu de profiter de Paris ? C’est pour échapper à cette « pression » (que nous seuls nous imposons mais qui existe), cette « course » : bien qu’ayant vécu et travaillé à Londres, je m’y sens beaucoup plus en vacances…

A un moment donné, je me suis demandée si l’avion était vraiment parti de Bombay, car l’arrivée à Paris a eu des aspects comiques, comme de…

… se retrouver coincés dans les embouteillages du matin, mettre une heure pour faire quelques kilomètres seulement. Finalement, beaucoup de continuité : à minuit la veille nous étions également pris dans les embouteillages de Bombay (cela ne s’arrête qu’entre 1h et 5h…).

… courir sous la pluie diluvienne qui s’abat sur Paris, avoir le pantalon trempé jusqu’au genoux, les cheveux dégoulinant, devoir se changer. Alors même que l’on s’imaginait échapper à la premier semaine de mousson à Bombay !

Quelques moments savoureux et savourés : un carpaccio de boeuf acheté là, comme ça, dans un supermarché, à deux pas. Quelque chose de hautement et absolument improbable à Bombay. Tu imagines ? Du boeuf ? Frais ? Prédécoupé ?? Dans un « supermarché » ??? A côté de chez soi ??????????????????? Complètement dingue, oui.

Se gaver, se vautrer même dans les thés chinois : plus je pratique le thé indien, plus je suis persuadée qu’il ne leur arrive pas à la cheville. Alors, je fais des réserves, je goûte, je découvre des magasins spécialisés et j’y passe des heures…

Le sentiment d’indépendance : tu n’en as sans doute pas conscience, mais le simple fait de pouvoir prendre le métro sans dépendre d’un chauffeur, de la circulation, des klaxons permanents, des travaux dans la ville, le fait d’être libre de parcourir de vrais trottoirs et de pouvoir décider de tout par soi-même est une libération par rapport à Bombay…

C’est cette impression d’indépendance que j’ai expérimentée à Paris du haut de mes 18 ans, seule et éloignée de toute aide et famille, et que j’aimerais savourer à nouveau pleinement aujourd’hui. Mais…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

22 commentaires

  1. ... mais quoi???? Pi-nai-zeuh! Le suspense!
    Sinon, ben même si tu retrouves un peu de Bombay dans Paris en rentrant, tu n'y retrouves certainement pas la chaleur qu'il fait en ce moment (et tu ne rates rien, crois-moi!).
    Profite de London! T'en as de la chance, toi!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : ahhh, la chaleur me manque un peu. Mais l'humidité pas du tout : elle est bien élevée aussi ici en ce moment, hihihi ! Non, même quand il pleut il ne fait pas aussi humide qu'à Bombay en fait...
      Oui, Londres, ça me fait aussi cet effet-là (je t'en envoie un peu par la pensée !) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Mais à Paris.. y a pas de singes, ni de deliverywalla, ni de gens qui te proposent en toute gentillesse dans un train de partager leur repas, ou d'avoir un rapport sexuel : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Faustine : j'avais fait un billet il y a longtemps, mais j'avais surtout évoqué le fait d'être jeune fille au pair !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. C'est un peu tout ce que je n'aime pas quand je vais à Paris, finalement. Rien à dire, c'est un univers stressant ! Je ne sais pas si Londres est différent, je n'y suis allé qu'une fois et ne m'en souviens pas très bien...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Kahlan : Londres est moins stressante pour pas mal d'aspects, je trouve, et cela s'améliore encore avec les années je trouve. Et le dynamisme débridé dans beaucoup d'éléments (tenues, mais aussi architecture, transports (il y a des cyclo-pousses, mais je crois qu'il y en a désormais aussi à Paris !), culture, commerces...) aide à se bouger !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. je parle du métro hein!!!
    sinon la bonne nouvelle c'est qu'on a un appart réservé dans le 9e et peut etre un dans le 17. suspense jusqu'a mardi.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Aie aie aie, il y a un mais !!!
    Londres c'est pas mal, peut-être moins stressant que Paris finalement....

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Ysa : oui, je crois, et encore plus agréable depuis qu'il y a moins de voitures dans le centre de la ville !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ La 400 : je n'y étais plus à ce moment-là, je suis revenue mais repartie, et je suis à nouveau revenue ! Moi non plus, je ne suis plus très bien...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *