Fait pas chaud à Bombay

Corbeau Bombay

Week-end chargé, après une semaine de croassements où j’avais pensé avoir découvert la première souche de grippe C (la grippe du corbeau) dans le monde.

Finalement, de nouveau sur mes pattes, je galope dans les rues de Bombay : deux visites privées en un week-end, c’est agréable ! Bien sûr, la mousson a repris de plus belle hier, après une accalmie d’une semaine, mais nous avons pu voir l’essentiel et le détail de Bombay. Aujourd’hui, je remets ça, de manière toujours différente pour que le guide ne se lasse pas (ce qui est tout de même l’essentiel)…

D’ailleurs, s’il canicule chez toi, il froidise grave ici : genre 28°. Au point que tu ne sais plus que faire : la nuit, pas d’air conditionné bien sûr, mais même le ventilateur à faible vitesse devient superflu. Toutefois, si tu le coupes, la chaleur te réveille quelques heures plus tard. La journée, si tu es trempée par une soudaine averse, tu t’enroules dans ton étole mais tu en viens à regretter une petite laine si tu dois entrer dans un magasin ou un restaurant, car tu peux être sûr que la climatisation y sera à fond : c’est le moment de privilégier les échoppes et cantines donc…

Et comme mon amie Gulab Jamun sait que j’adore les geckos, regarde ce qu’elle m’a déniché :


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

11 commentaires

  1. Ahhh.... sache qu'il en va de même ici. Je sors d'une semi grippe semi angine semi sinusite semi bronchite... due aux changements incessants de température (jeudi 31 degrés, vendredi 34 mais orage en fin d'après midi amenant une perte de 10 degrés : samedi, 23 degrés), et en plus de ces changements naturels, nos bons convives aiment à plonger au sein d'une clim' programmée comme pour conserver nos viandes encore fraiches pour un prochain met raffiné...
    Un exemple à mon désarroi : faisant près de 35 degrés dans mon studio, je ne peux travailler et décide d'aller en bibliothèque, et là, bien sûr, la clim' nous offre une quinzaine de degrés, j'attrape froid, rentre dans mon fourneau et perds des morceaux de cerveau à chaque éternuement ...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Leïla : oui, c'est exactement la même situation ici, on passe du chaud au froid, du froid au chaud, le cerveau et le corps se liquéfient pour geler ensuite !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *