Indianattitude For Ever ♥

[La lapidation par clavier est autorisée en cette unique occasion…]

On ne vit pas en Inde sans conséquences. Nous avons eu plusieurs fois la preuve pendant ce voyage…

Dalit über alles

Dans plusieurs des trains que nous avons empruntés, nous sommes restées ébahies : le contrôleur (imagine-toi, le contrôleur !!! Investi d’un pouvoir inimaginable en Inde !) passe plusieurs fois dans le wagon avec un sac poubelle à la main (!) pour ramasser les détritus (!!) des passagers (!!!). Mais aussi passer le balai et la serpillière toutes les heures… Lui-même. Tout seul. Avec son uniforme, ses beaux insignes et sa casquette.

Comment ça ? Ce n’est pas le gamin de dix ans rachitique et noir de crasse qui fait ça à quatre pattes à même ses mains nues ??? Et que l’on pousse du pied pour s’en débarrasser car son odeur et sa vue incommodent les passagers ??? Rôôôôôô…

Reviens Léon…

Nous voici dans une ville très touristiques (lire : « des milliers de touristes chinois, pas un étranger »), où au coin d’une petite place un peu délaissée des groupes et des mégaphones, un mendiant (plutôt rares en Chine) en habits sales montre son moignon à ceux susceptibles de lui donner quelques pièces. Il s’approche de nous…

… deux Bombayites, habituées des gares et des trains indiens : « ah non, c’est bon, j’ai les mêmes à la maison ». Oui, oui, je sais…

Bark OK Please

Autre ville, dans la foule du début de soirée qui flâne dans la grande avenue commerciale, un jeune homme bien habillé, d’origine indienne, s’approche de Blogi avec un appareil photo et lui demande de le prendre en photo. Réaction immédiate et épidermique, symptôme de l’Inde-c’est-plus-fort-que-toi, un « NO ! » tonitruant, répété en « I told you NO ! ».

Comment ??? Il ne voulait pas se faire prendre en photo avec Blogi en serrant bien fort sa taille et en reluquant sa poitrine pour montrer sur son site porno personnel qu’il s’était fait une firangi ??? Non, malheureusement, ce jeune homme voulait juste une photo-souvenir de lui tout seul devant un parterre de fleurs pour commémorer son passage à Canton : malheureusement, il est tombée sur Blogi marquée par trois ans en Inde (et rongée par la honte depuis ce jour, ne t’inquiète pas…).

[Ce billet a été envoyé par mail depuis la Chine, reposté sur WordPress en France par Gulab Jamun. J’ai accès à vos commentaires mais je ne peux ni y répondre, ni même consulter mon propre blog…]

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *