Work in India – Jamais sans son chauffeur

Il y a aussi Padma.

Padma, c’est la grande dame : sûre du pouvoir que lui confèrent son statut social, son nom et son âge. Elle règne en maîtresse sur toutes les autres Indiennes et essaie d’en remontrer aux étrangères participant aux réunions.

Padma, elle a le verbe haut et le débit lent : elle ne s’arrête jamais de parler, même quand personne ne l’écoute. Ce qui est le plus souvent le cas, parce que Padma ne raconte pas grand-chose qui vaille la peine d’être écouté.

Avec Padma, nous avons une histoire commune. Celle de notre première rencontre, qui a signé mon irrémédiable déchéance à ses yeux :

– Je vous présente une synthèse des différents mouvements qui ont eu lieu dans la base de données le mois dernier. Mais tout d’abord, concernant le ratio Indiennes/étrangères, la progression n’est pas encore…

– Hmmm, Chouyo, pourrais-tu envoyer ta voiture m’amener une copie de ce rapport chez moi demain ?

– Et est-ce qu’il serait possible de me laisser finir ?

Le ton de la prof, celui qui ne souffre pas de contestation. Quel que soit l’âge de mon interlocuteur, quel que son nom, quel que soit son statut social. Grand froid dans ma voix, grand froid dans ses yeux.

Grand froid dans la pièce aussi, l’air conditionné est poussé à son maximum dans les appartements huppés de Bombay (de peur que le mascara ne coule ou… le botox ? ça coule le botox ???). Mais un sourire entendu et un regard amusé de la part des responsables occidentales.

Plus un seul mot en huit mois jusqu’à… il y a deux jours. Un appel de Padma, c’est vrai ???, après la réunion d’un sous-comité (oui, tu as bien lu…) :

– Ma chère Chouyo, je voudrais avoir les lettres et rapports du dossier dont nous avons parlé à la dernière réunion.

– D’accord, mais ce ne sera pas avant lundi matin.

– Mais je peux envoyer mon chauffeur le récupérer chez toi tout de suite !

– Non, parce que je dois rassembler les pièces que tu me demandes et qu’on est vendredi soir.

– Alors j’envoie mon chauffeur demain.

– Non. Je n’ai pas de domestiques, il n’y a personne chez moi pour ouvrir la porte et remettre le dossier au chauffeur, et je ne sais pas encore quel sera mon emploi du temps. Je t’enverrai le dossier chez toi lundi matin.

Pourquoi tant de mauvaise volonté de ma part ? Parce que Padma a un chauffeur.

Ce qui la dispense de noter quoi que ce soit dans les nombreuses et longues réunions auxquelles elle assiste. Elle ne note pas les chiffres, elle ne note pas les noms. Elle compte juste sur son chauffeur pour lui ramener dossiers et rapports concoctés par les autres. Une technique subtile qui lui permet d’assister aux réunions en vraie maharani, sans dégainer un seul stylo, une seule feuille de papier. Elle écoute à peine et parle. Ensuite, elle envoie son chauffeur…

Précision : Padma habite la rue au-dessus de chez moi. J’aurais pu… mais non.




HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

37 commentaires

  1. J'aurais réagi pareil, je pense. Certaines personnes se croient tout permis et je me demande d'où leur vient ça, ce manque de respect et le fait de pouvoir exiger les choses quand ça leur chante.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Angie : une question d'habitude sociale je pense, ici en tout cas. Habituée à voir les membres de sa famille dominer les autres donc...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • Certes mais alors c'est de la très mauvaise éducation.

        Et sinon un petit tag avec du cadeau dedans http://angie.bleublog.lematin.ch/archive/2011/02/18/test-elle-fr-2.html

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ Angie : en fait non, pas dans le système social de l'Inde. Il faut dominer ou être dominé ici, pas de moyen terme vraiment...

          Merci pour le tag 😉 !

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Angélita : c'est assez facile à trouver en fait, tout est dans le regard plus que dans le ton. Ton regard doit avoir quelque chose de blasé, hautain et froid à la fois. Le regard d'abord, et ensuite la voix la plus neutre possible, en détachant bien les syllabes avec une légère pointe d'ironie dans les sourcils qui se soulèvent à la fin de la question...
      Hihihi, tout ça est très travaillé 🙂 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Djoh : effectivement, j'y ai pensé ! Et tu sais quoi ? Je lui ai envoyé un sms pour lui demander si elle avait bien reçu le dossier hier, du genre "je t'envoie un dossier, la moindres des choses est de me prévenir que tu l'as bien reçu"... et bien j'ai eu une réponse très cordiale. Peut-être que tu as raison, je l'espère !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Moi je l'imagine bien le ton qui ne souffre pas de contestation...et la Padma, je crois qu'on en à la pelle par chez moi( pas à Dunkerque..)!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Drey : hihihihi... tu l'as entendu en vrai toi, ma Drey...
      Oui, j'imagine bien d'après ce que tu m'as raconté 🙂 !
      Hâte de te voir, de te serrer dans mes bras. Je crois que les larmes couleront, je te préviens tout de suite... 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Ou bien même ta lessive (que tu suspends et désuspends toi-même!).

    Tu as bien raison! Je suis pareille au bureau quand les demandes ne sont absolument pas justifiées et hors de propos/proportion - ex. mon chef qui nous demande à moi et mon équipe de rester plus tard un vendredi 24 décembre, comme ça et sans prévenir à l'avance bien évidement, parce qu'il faut faire les évaluations annuelles (et aussi pour bien marquer son autorité sur le groupe).
    Ben tu sais quoi, chef? Fuck off!

    Ouais, mais la Padma, c'est le genre de nana qui a toujours tout obtenu rubis sur l'ongle et qui abuse tout simplement de son autorité. Ca ne leur fait pas de mal de les remettre un tout petit peu en place de temps en temps!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : ah oui, il ne faut pas que j'oublie la lessive pour une prochaine fois (d'ailleurs, la machine à laver est en panne...).
      Oui, parvenir à mettre une limite... c'est encore plus dur au boulot pour toi je pense !
      C'est exactement ça, habituée à commander tout le temps donc...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Gniark,bien fais vieille morue!
    Et si ça se trouve,elle va te considérer comme son égal désormais,car tu ne t'es pas laisser faire.Ou alors elle va te détester comme jamais elle l'a fait!!!!BRA-VO!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Très intéressant... très, très intéressant... Je me demande ce que j'aurais fait... Quand on m'interromp, je ne sais plus où je suis, ni comment je m'appelle. J'ai un black out. Autres lieux, autres moeurs, que c'est fatigant parfois...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Fanette : tiens, c'est intéressant ça, une réaction vraiment inverse à la mienne (quand on m'interrompt, c'est qu'on entre dans le débat, l'argumentation, la bataille : et là, j'affûte mes armes !).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Ah, ceux à qui tout est dû (même un esclave/chauffeur?), un poème...
    Toi aussi, certaines fois, ta voix se place bizarrement bas, et elle sonne forte et droite alors que le seul effort, c'est... la volonté ? brava 🙂

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : ici, tu mesures le pouvoir d'une personne au nombre de personnes qui travaillent pour elles...
      Oui, exactement ! Hihihi...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. Parce que venir chercher son dossier soi-même deux rues plus loin c'est trop dur. Peutêtre qu'elle ne sait tout simplement pas écrire? Enfin j'dis ça je dis rien. Non je sais, en fait tu es jalouse, avoue, de ne pas avoir toi aussi un chauffeur 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Isleene : bienvenue ici ! En fait, attention, c'est l'Inde : donc marcher dans la rue est une difficile, et qui ne se fait pas pour peu qu'on appartiennent à une certaine société. Et comme tout se mesure au nombre de personnes qui travaillent pour toi, tu délègues tout : c'est la maid qui fait les courses pour toi, le chauffeur qui va déposer ceci et ramener cela, tout peut être livré etc. Tu peux ne pas bouger le petit doigt... et tu peux aussi ne pas souscrire à ça, ce qui est mon cas (personne ne travaille chez moi. On me regarde d'ailleurs comme une dingue ou presque. En revanche, j'ai un chauffeur : pas vraiment le choix, mais sinon je prends des taxis et parfois j'aime mieux).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • Chouyo, je te crois pas que quand t'es coincée au coin de Bhulabhai et Napean Sea Rd et que ça fait 25 mn que ton taxi (noir et jaune où t'as le cou penché parce que le plafond est trop bas), n'a pas bougé d'un poil et que tu transpires à grosses gouttes (on est en mai, je te crois pas qu'alors tu préfères le taxi.
        Moi je prends souvent le taxi parce que on partage une voiture à 5 dont mon mari et le bureau, prioritaire, et les enfants, prioritaires. Et bien des fois, quand il est 15h et que c'est le cagnard et que c'est bouché, et bien je remets mon déplacement à un moment où j'aurais la voiture. D'autres fois, j'ai pas le choix, et je fais pédiatre, radiologue, breach candy hospital pour la prise de sang, repédiatre, en taxi, avec le petit, on a chaud, c'est long.... Et je voudrais bien une deuxième voiture, un deuxième chauffeur (c'est pas prévu!)

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ Bombay Magic : c'est pour ça que je mettais "parfois". En mai, de toute manière, tout peut être un enfer, même la voiture climatisée : trop froid, transpiration, mal de gorge...
          Mais je t'avoue qu'entre attendre le chauffeur en pleine humidité (parce que la chaleur devient secondaire...) avec le bruit, les klaxons et prendre le premier taxi qui passe, je préfère !
          En revanche, si j'ai des aller-retours à faire, je suis prioritaire pour la voiture : Tac prend des taxis pour aller au bureau, aux rendez-vous etc. Là, c'est une vraie chance, en mai notamment !

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
          • n'empêche bombay magic, je suis sure que t'étais émue de retrouver les bouchons et le cagnard.
            moi, ils me manquent.

            HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
          • oui oui j'étais émue, c'est vrai. Mais aujourd'hui, quand je suis allée récupérer mon petit de 4 ans à Bandra Kurla, comme tous les mardi (il a activité "éveil musical), en taxi, comme souvent, et que ça bouchait à Worli Nasak et sur Dr Ambekar Rd, et qu'il s'était installé sur moi, et que mes 2 cuisses étaient collées l'une à l'autre par la transpiration (note to self, next time wear trousers), et que le petit transpirait dans mon cou, sur mon ventre, et qu'il m'a dit "met le chauffage, j'ai chaud" (il est pas au point), et bien je me suis dit que next time je réserverai un meru taxi la veille, et tant pis si ça me coute le double!!!!

            HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. @ Bombay Magic : euh oui, ça je sais... on le découvre en deux ou trois jours 🙂 Mais me plaignant des voitures qui stationnent n'importe où, devant les magasins ou ailleurs, je préfère, n'ayant pas d'enfant, que ce soit moi qui attende, malgré la chaleur et l'humidité, plutôt que la voiture et le chauffeur.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  9. Merci de ces précisions ,hautement précises...
    De la sueur, des cuisses , des vêtements qui collent.... Il ne manquait que le Q. Et ils sont comment les chauffeurs de taxi ? Jeunes, la peau brillante, couleur pain au chocolat qu on a envie de croquer....
    Hum.... La vie est, dure, pour vous...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *