Insupportables

Hier fêtait une date pleine de soleil, un premier jour d’été.

Il y avait eu Otto le Correcteur, des sons partagés, des émotions, puis un pot de fleur, énorme et rose (évidemment). Le bout du monde francilien, un regard seulement, et ce concert manqué sans s’en rendre compte.

Demain aura lieu un autre concert, où nous embrasserons à nouveau la Tigresse aux doigts virevoltants. Les mots tourbillonnent toujours, et les émotions s’entrelacent. Le boxer est rose (évidemment), le nid douillet, et la musique s’égrène des aurores au coucher.

De ces sons qui font chanter à tue-tête, rire aux éclats et vibrer à l’unisson.

Mais plutôt que de partager des trésors confidentiels et raffinés, autant fêter cela comme il se doit, comme nous sommes, c’est-à-dire insupportables.

Donc avec du grand n’importe quoi musical.

Âmes esthètes et puristes, s’abstenir : les autres, montez le son et donnez-vous en à coeur joie !!!

 

Avec une superbe reprise d’une ritournelle so 80s

… et parce que le punk n’est pas mort et que Kate est éternelle…

… et pour finir en beauté, NOFX, main dans la main, dans les rues ennuitées de Paris…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

4 commentaires

  1. Je reviendrai écouter ta cassette d'anniversaire. A force de virevolter je n'ai pas vu que devais poser une bise ferme et claquante d'affection ici :-/

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : tu nous l'as posée en vrai cette bise (et elle était ferme et claquante et sonore, je peux te l'assure ! 🙂 ) !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *