EverywhEire

Irlande Cabine téléphonique

Une silhouette reconnaissable à des lieues à la ronde.

Le petit toit rehaussé, le chapiteau qui encadre un nom strictement informatif. Des croisillons aux flancs et sur la porte munie d’une minuscule poignée de métal doré. Autant de carreaux où tu as laissé jouer ton doigt longuement en téléphonant.

Mais elle n’est pas rouge cette fois. Elle n’a pas accueilli Ziggy Stardust, elle ne se cache pas dans deux recoins de Bombay et d’autres de Hong Kong, elle n’est pas devenue tout et n’importe quoi, de la théière au sofa.

Cette cabine est verte et blanche, comme la prairie qui l’entoure et le ciel qui la surplombe.

Forte de son indépendance reconnue en 1922 par la Couronne britannique, la République d’Irlande devait créer son identité visuelle tout en mettant un pied dans la modernité. Elle fit installer la première cabine téléphonique d’Irlande en 1925 à Dublin et lui octroya les couleurs de la nature environnante : brouillard et nuages moutonnant sur des plaines et vallons verdoyants.

[Ce qui me chagrine, c’est qu’à la place de la couronne des Red Kiosks britanniques, ils auraient pu mettre un mouton. Ou tout au moins un trèfle ou une harpe celtique. Mais bon…]

L’identité culturelle passant évidemment par la langue, l’anglais quoique parlé par tous, fut remplacé par ce qui est devenu la première langue du pays (au terme d’une politique très volontariste de préservation et de revitalisation), le gaélique d’Irlande avec sa police anguleuse mais ô combien gracieuse.

Un sourire en coin, une fierté reprise en main, et un charme certain.

[Mais ça manque quand même de mouton. C’est dit.]

Note : tu veux ta propre cabine téléphonique aux couleurs de l’Irlande dans ton entrée, en miniature dans ton jardin pour y poser une bonne bière ou sur ton bureau ? Ton bonheur est LA !

 

HIIIIIIIIIIIII !!!(3)Boah...(0)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *