À toi, Deborah

Un monstrueux déjeuner fait de McDo et de discussions à n’en plus finir, d’enfants qui se jettent dans une piscine à boules, et des éclats de rire de cette course-poursuite folle, partie d’une micro-consigne et devenue à nous deux un gigantesque projet à 3 millions de choses.

Enrichir. C’est ce que tu faisais.

Cette journée passée chez toi, ton chien pas loin de moi et des milliers de cafés alignés devant nos cerveaux par l’un l’autre alimentés. Si notre métier nous a réunies, si notre bouillonnement intérieur nous a nourries, l’étincelle a jailli ailleurs. Quand, à quelques mots émis, à quelques émotions contenues, j’avais, tu avais, trouvé en l’autre une sécurité rare. Inattendue.

Alors, de multiples appels, hachés par les cavalcades de ta vie et de la mienne, le partage des angoisses et colères, des ambitions et réussites. Et cette vigilance des petites filles qui grandissent trop vite parce qu’elles doivent apprendre à se protéger trop tôt.

Tenir bon. C’est ce que tu faisais.

Et il y eut ce coup de poignard dans le corps.
Ton corps.
Violent, bref.

Définitif.

Au long de ces mois si courts, t’écrire avec précaution et sourire à l’humour qui point sous tes mots. Te donner des nouvelles pour en prendre, et entre les lignes énergiques sentir affleurer la fatigue. Et dans un élan soudain, avec cet hideux sentiment d’urgence, se donner un rendez-vous.

Cette date qui fut balayée par ce qui sera le dernier essai.

Il y a quelques mois, tu repensais à l’agrégation et je secondais ton idée. Il y a quelques semaines, je t’évoquais un livre à quatre mains et déjà tu bondissais.

Tu m’avais répondu : « Où tu iras j’irai, ma Julie ».

Tu es partie en avance, au quart de tour. Comme toujours.

Et j’espère qu’une paix immense, chaque bribe infiniment méritée, t’a accueillie.

Adieu Deborah.

Et tu le sais.

J’irai.

Et il y aura des étincelles en moi.

HIIIIIIIIIIIII !!!(4)Boah...(0)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.