Une petite visite à Orchha ?

Orchha_Jahangir_Mahal_2Orchha_carte

Orchha, c’est un peu un coin paumé du Madhya Pradesh. Un tout petit peu paumé, vraiment. A neuf kilomètres à l’écart d’une route elle-même à l’écart des routes fréquentées d’un Etat que peu de touristes visitent (si ce n’est pour faire un saut à Khajuraho). Mais bon, c’est aussi exactement cela qui m’a attirée et franchement, même si cela suppose un détour pour y aller, cela en vaut vraiment vraiment vraiment la peine : la preuve, parmi toutes les destinations visitées en Inde, cela reste une de mes préférées.

Déjà, peu de monde : Orchha est un petit village pour l’Inde (5 000 habitants, ce n’est rien) et les touristes ne font qu’un saut, et sont donc rares. Donc au petit matin, tu es seul dans les ruines et dans le village. Ce qui signifie aussi que les rapports avec les habitants ne sont pas bousculés par les habitudes touristiques et que l’on peut s’y promener sans être « agressé touristiquement » en permanence. Ou dévisagées et détaillées de la poitrine aux fesses à chaque instant comme à Khajuraho, l’étape précédente de ma vadrouille…

Orchha_paysage

Et pourquoi donc aller à Orchha ? Une première raison, archéologique et monumentale : s’y trouvent un magnifique ensemble palatial construit par le raja local pour Jahangir, le tout dans le style rajpoute qui me plaît de plus en plus (des tour-parapluies, des cascades de balcons et des parois trouées de fenêtres décorées à n’en plus finir) en supplément du déjà magnifique Raja Mahal, aux murts parfois couverts de magnifiques fresques représentant, entre autres, des scènes de la vie de cour (du cirque notamment) et des scènes du Ramayana (les Rajpoutes sont hindous, même s’ils empruntent leur touche artistique plutôt aux Moghols, musulmans).

C’est un véritable bonheur que de se promener dans le village, où se succèdent de magnifiques vestiges de palais, un très beau temple ancien, un jardinet à la mode persane, ou bien encore les cénotaphes situés un peu plus loin sur les berges de la rivières. A la nuit tombée s’y réuissent les vautours et les singes, conférant un aspect Orchha_templeLivre de la Jungle au paysage… Tout au long de la plaine s’égrènent des ruines, des bouts de palais et de dépendances non répertoriés dans les guides ou dans aucun livre existant à mon avis. Peut-être des archives en font mention au fin fond d’une des salles obscures d’une quelconque bibliothèque nationale indienne… En tout cas, il fait bon les découvrir à son gré, tout comme il fait bon prendre le frais au crépuscule dans la Raj Praveen Mahal, un pavillon ouvert proche du palais et construit pour une célèbre poétesse dont la présence féminine est encore palpable.

Orchha est un lieu splendide, visiter ces palais et ces ruines procure un calme réel parce que vous y serez presque seul, peut-être un gardien viendra-t-il vous montrer les magnifiques fresques qui finissent de disparaître sur les murs et les plafonds, et vous serez loin pendant quelques heures ou quelques jours des lieux touristisés de l’Inde.

Une visite à ne manquer sous aucun prétexte, et mieux vaut y rester quelques jours en faisant un saut pour visiter Khajuraho que l’inverse.

Orchha_Jahangir_Mahal

Orchha_Jahangir_Mahal_fresques_2 Orchha_Jahangir_Mahal_fresques

Orchha_Raj_Praveen_Mahal

Ah ! Et j’oubliais : pour dormir, rien ne vous empêche de passer la nuit dans le palais de Jahangir lui-même. L’hôtel d’Etat du Madhy Pradesh y a convertit quelques pièces en chambres d’hôtel, très bien tenues, très propres et surtout extrêment calmes. On s’y réveille au seul chant des oiseaux, qui ne sont pas pour une fois des corbeaux. Une nuit à deux ? 1200 roupies (18€). Cela en vaut vraiment la peine…

Orchha_Hotel_MP_Tourism

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *