Bombay, ville affolée ?

Hier a été décidée à Bombay la fermeture des écoles pour une semaine, celle des cinémas pour trois jours. Les cinémas fermés, ça c’est un signe qui ne trompe pas…

La cause ? La grippe du porcinet. La grippe A, donc. De toute manière, ici, le porc n’a jamais eu très bonne presse… Jusque là, relativement calme et sereine, l’Inde et Bombay sont tout à coup sur le pied de guerre depuis un enchaînement de décès, dont ceux de Pune l' »autre capitale » du Maharashtra puis ceux survenus à Bombay. L’agitation et la fébrilité croissent ; et c’est le moment où Tac décide d’avoir une angine carabinée avec fièvre !

Quant aux mesures, ce sont sans doute celles qui sont déjà d’actualité en France et en Occident ? Je ne sais pas, n’ayant pas la télévision. En tout cas, une épidémie que l’Inde veut traiter avec des moyens « modernes » : éviter les centres commerciaux, éviter les festivals et rassemblements, masques que les gens sont de plus en plus nombreux à porter, et huile essentielle d’eucalyptus pour les policiers. Et ça, c’est l’efficacité ayurvédique…

Je me suis toujours dit qu’ici, ça assurait grave et que les autorités étaient aux aguets…

Policiers_Hyderabad
Des policiers à Golconde (Andhra Pradesh).

En revanche, commence dans une quinzaine de jours à Bombay notamment le festival de Ganesh Chaturthi, qui rassemble des milliers et des milliers de personnes. Eviter les rassemblements, oui…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *