Saveurs thaï d’hiver : crème de carottes au lait de coco.

Allez, viens sous ma véranda de teck admirer la pluie tomber dru sur les feuilles des banians.

Il commence à faire un peu frisquet, ne trouves-tu pas ?, un air d’automne. J’ai ce qu’il te faut, ma recette de soupe préférée depuis des années*…

Soupe carottes lait de coco

Là, je l’ai faite en crème plus onctueuse.

Cette soupe n’est en fait ni thaï, ni indienne : elle mêle plutôt ces deux univers culinaires en un unisson parfait. Le dynamisme de la carotte tempéré par la douceur du lait de coco, l’Inde virevoltante et la douce Thaïlande. Trois paradoxes : je ne suis pas du tout fan de noix de coco et pourtant j’adore cette soupe ; quant à la carotte (gaajar), elle est surtout utilisée en Inde pour les desserts, tandis que le lait de coco est présent dans des desserts thaï certes, mais avant tout dans les plats salés, curries ou excellentes soupes de poulet ou de fruits de mer du type tom kha gai (je ne parle pas de boire à la coco même, allongé sur une plage…).

La crème de carottes au lait de coco étonne les papilles, revigore vraiment, et peut finalement aussi bien se présenter en verrines pour un apéro dînatoire qu’en entrée ; et si tu forces sur le lait de coco et que tu enlèves du bouillon, tu auras une crème pour le dessert. Et si tu ne sais pas quoi faire pour Halloween…


Ingrédients.

  • 1 kg de carottes (attention en Inde : prendre des carottes européennes (« English carrots ») moins sucrées sur les carottes indiennes rouges)
  • 1,5 l d’eau
  • 3 oignons
  • 20 cl de lait de coco / 40 cl pour une crème dessert
  • 1 cc coriandre (poudre)
  • 1 cc cumin (poudre)
  • 1 cc cannelle (poudre)
  • coriandre fraîche OU noix de coco râpée et bâton de cannelle


Préparation.

  • Ce n’est pas bien compliqué… Tu laves, épluches et découpes tes carottes en rondelles ; tu les fais cuire dans 1,5 l d’eau jusqu’à ce qu’elles soient très tendres.
  • Vers la fin de la cuisson, dans une petite casserole, tu fais revenir les oignons hachés finement et les épices.
  • Dans ton superbe mixer, tu mets les carottes (sans le jus pour l’instant) et le mélange oignons-épices. Et là… tu ajoutes le jus de cuisson pour recouvrir le tout, et tu mixes. Tu devrais obtenir une purée très onctueuse. Ajoute à ce moment-là le lait de coco, mixe à nouveau. Goûte. Sale, poivre si tu veux.
  • En fonction des goûts, ajoute encore du jus de cuisson si tu veux une soupe plus liquide ou bien du lait de coco si tu veux une crème pour le dessert.
  • Enfin, décore ta soupe d’une feuille de coriandre fraîche, et ta crème dessert de copeaux de noix de coco surmontés d’un bâton de cannelle…

Vas-y, goûte…


* Librement adaptée du toujours excellent livre d’Anne-Catherine Bley, Soupes du jour, Marabout, 2003.

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

17 commentaires

  1. Oh la, ça me donne envie ! je vais essayer ça, si j'y arrive... Bon mais je fais pas plus de 20' de préparation... on verra si j'arrive à tout faire et je te tiendrais au courant informé.....
    bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Ckankonvaou : ravie que cela te donne envie, héhéhé ! En fait, à part la cuisson des carottes qui est longue, le reste va très vite. Raconte-moi ce que tu en as pensé !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Manu : oui, effectivement c'est la saison des soupes qui recommence ! J'aime bien cette saison. Et celle des gâteaux aussi. Et celle des bonbons. Et celle des plats en sauce. Et celle, évidemment, des chouquettes.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pivoine : en fait, je n'aime pas le goût de la noix de coco (et surtout pas râpée), mais dans les plats salés j'adore ! Les soupes comme celle-ci ou dans la "tom kha gai" (une soupe thaï, avec des crevettes ou du poulet, c'est un délice) ou encore dans les currys thaïlandais, c'est à se rouler par terre !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *