Tu reprendras bien une petite ganache ?

Parfois môman me dit : « tiens, je fais ça ce soir/ce matin/cet après-midi (cette nuit ?). Tu connais une bonne recette ? » : et c’est comme ça que l’inspiration me vient, et surtout qu’une envie irrépréssible de manger quelque chose de bien particulier, et de préférence introuvable ici. Dans ces cas-là, direction ma cuisine. Ce week-end, ce fut pour essayer ma première recette de gourmanderie la plus simple qui soit dans le monde du chocolat mais qui, pour obtenir la consistance voulue, dans la durée, n’est pas la plus aisée…

La ganache au chocolat. Tadaaaaam !

Ganaches

Bien sûr, j’ai puisé pour ce faire dans ma réserve secrète de chocolat pâtissier français (tu oublies totalement et absolument le chocolat d’ici : le chocolat asiatique, c’est 70% de graisse, 10% de beurre de cacao, 70% de sucres dont il vaut mieux de pas connaître l’origine, 10% de vanilline bien synthétique et 20% de cacao recyclé. Et comme tu le constates, cela fait bien plus que 100%, c’est dire l’horreur du truc…).

J’ai opté cette fois-ci pour la ganache brute, pas dans une tarte ou un gâteau, juste en bouchées croquantes et fondantes à la fois… Elles étaient délicieuses, peut-être parce que c’était ma première fois ? A suivre…

Ingrédients (pour une quinzaine de bouchées).

  • 200g de chocolat noir pâtissier
  • 200 ml de crème fleurette (donc de la crème liquide entière)
  • rien d’autre…
  • ah si, si tu veux quelque chose d’un peu fou, quelque ml de rhum cubain…

Ganache

Préparation.

  • Il faut prévoir au moins, pfiouuuu, dix minutes.
  • Faire chauffer la crème fleurette dans une petite casserole ; pendant ce temps, couper le chocolat en morceaux.
  • Aux premiers bouillons, incorporer les morceaux et tourner délicatement avec un fouet (tout est là, c’est le fouet qui compte).
  • Mélanger jusqu’à ce que la texture devienne lisse et luisante, tel le torse musclé d’un bogosse de cinéma.
  • Voilà. Si tu veux des bouchées au rhum, ajoute ml après ml tout en continuant à mélanger avec un fouet le meilleur rhum dont tu disposes (moi, c’était un « Havana Club » ramené de Cuba et qui nous a suivi en Inde, pouf pouf pouf…) et goûte très régulièrement pour doser à ta convenance.
  • Verser dans de petites caissettes et laisser refroidir à température ambiante, puis placer au réfrigérateur. Déguster…

Anecdote

Un peu barbouillée dimanche matin, j’ai eu envie seulement de grignoter une toute petite minuscule bouchée de chocolat au petit-déjeuner (barbouillée, mais toujours gourmande). Pour m’aider à affronter cette dure journée. Sauf que la bouchée au rhum à 9h du matin, ça te donne une toute autre vision de la journée, hinhinhin…

Morale : quand tu fais des bouchées alcoolisées et non-alcoolisées, essaie de trouver un signe qui les distingue si tu ne veux pas que Tac ne commence à te soupçonner d’alcoolisme dès le petit matin…




HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

10 commentaires

    • @ Madame Kévin : je ne te parle même pas de mes kilos à moi... Je pense que je ne cuisine pas assez en ce moment (cuisiner me satisfait, odeurs, textures, saveurs, donc je mange moins !).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. Simple et efficace ! Tu peux aussi rajouter de fins copeaux de coco, remplacer le rhum par du bourbon ou même du vin blanc !!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : rôôôôô, toi tu as de bonnes idées... Un vin blanc plutôt liquoreux, j'imagine ? Hmmmm, rien que d'y penser...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Yeah ! t'es connaisseuse dis-donc ; )
    Un bon muscat ou un vin de Madère ; )
    Ne pas hésiter à tenter les vins doux du nouveau monde aussi ! les vins californiens sont excellents !
    (et le vin fusionne mieux que le rhum avec le chocolat!)
    Too good : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : je peux en parler longtemps (j'ai pas eu des cours de géo pour rien !) mais je n'aime que les vins doux. Ceux qui vont avec le chocolat donc, hinhinhin !

      Je ne savais pas d'ailleurs que cela se mélangeait mieux, c'est bon à savoir (il faut effectivement y aller tout doux avec le rhum, sinon ça tourne).

      J'ai trouvé ici, lors d'une dégustation dans des vignobles indiens (un grand moment, Sula Vineyards), un vendanges tardives vraiment très honorable, que je siroterais bien plus souvent ! Les autres, n'ayant pas un palais à vin, je les ai trouvé irrrk, et Tac qui est connaisseur m'a dit qu'effectivement, c'était pas encore au top...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. celle de bru était trop grasse! alors le matin comme le soir.. mais le fouet c'esr juste pour mélanger ou également pour fouetter ? dans le cas de la ganache de chef Sim. ? tareme

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Mareme : il a mis du beurre, non ? Le fouet, c'est juste pour mélanger vraiment bien ; sur le site du chef Simon, il explique une autre recette : si tu fouettes vraiment crème et chocolat, cela introduit de l'air et le résultat est un autre type de ganache, plus aérée je pense mais donc moins fondante. Tafiye 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Eh oui ! le vin c'est une poésie, je n'en prends jamais plus que deux "vers" pour bien apprécier : ) mais je peux en parler pendant des heures : )
    Tout doux avec le rhum, tout a fait, ça tourne !
    Un vin indien, faut oser : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : rôôô, joli le coup du vers et de la poésie, hihihi !
      Pour l'instant, l'Inde n'a pas encore de vins vraiment bons, d'après de plus connaisseurs que moi. Et ils tentent de faire un mousseux (appelé "champagne" jusqu'à ce qu'ils se fassent un peu taper sur les doigts) qui se nomme... le "Marquise de Pompadour", tadam !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *