« Julie & Julia » & moi…

Pour changer, parlons de moi… Grâce à ton vote et à un jury exceptionnel, je suis une des gagnantes de l’énoooooorme concours de Manu, et j’en suis très fière : je vais pouvoir bientôt préparer des petits déjeuners dominicaux sur un service fait pour ! Merci Manuuuuu !!!

Autre chose, mais ça parle encore de blog et de mangeaille.

Julie & Julia de Nora Ephron fait partie de ces films pour lesquels j’ai peu d’attentes voire des réticences : battage médiatique, « produits » dérivés (deux livres en l’occurence), une actrice connue pour tenir la tête d’affiche, une histoire mielleuse. Et surtout, le Paris de carte postale. Mais parfois, m’attendant à rien ou au pire, je me laisse prendre par le film et surtout… par ce qu’il me dit à moi.

Pour te faire une idée ? Une arrivée fortuite et hésitante dans le monde des blogs. Un pas en avant nécessaire pour tracer une ligne dans sa vie, poser des limites, avoir le sentiment de construire quelque chose par l’écriture quotidienne. L’intérêt sans faille de l’estomac et des papilles pour la nourriture. L’impression de dépendance liée à la fuite, au claquage de porte, d’un travail pour l’Etat qui ne  convient pas, ne satisfait pas et n’arrive à rien. La naïveté de croire à certaines ouvertures, la déception et la rage quand elles se ferment, la joie quand les choses se font. L’implication dans le blog, les blogs, l’écriture. La vie à Paris, et le départ pour des lieux différents, complexes, inattendus, insécurisants, passionnants. L’âge aussi, l’approche de la trentaine. Et si tu connais mon prénom, tu comprends mieux la proximité que j’ai ressenti avec les deux personnages, mais surtout un, tout au long du film…

Inspiré d’une histoire vraie, le film évoque ce moment dans la vie de Julie où, malheureuse dans son travail qu’elle prend trop à coeur et pas assez professionnellement, décide de bloguer sur un défi pour donner du sens à sa vie. En un an, tester toutes les recettes d’un ancien livre de cuisine à succès aux Etats-Unis, Mastering the Art of French cooking de Julia Child. La Ginette Mathiot de l’Outre-Atlantique…

En parallèle, l’histoire de ladite Julia Child, une Américaine, fonctionnaire et épouse de fonctionnaire de l’ambassade, qui décide dans les années 1950 de se plonger à fond dans la cuisine française et de rédiger avec des amies un livre de cuisine française pour les femmes américaines. Fantasque, étrange personnage, drôle aussi et tendre ; un tel amour de la nourriture, également, que l’on ressent moins chez la blogueuse (qui boit en revanche à tout va. D’ailleurs, dans tous les films et séries américains, on cuisine en buvant du vin rouge en même temps : « so french, so italian » croit-on…). Julia elle se plonge avec délices dans les goûts et les saveurs, et tâtonne, teste, essaie pour ensuite transmettre ce qu’elle sait, ce qu’elle aime et ce qu’elle veut faire aimer aux autres.

Je ne dirais pas que Julie & Julia est le meilleur film de l’année, mais il m’a plu pour ce qu’il est : une comédie mignonne sur un fond un peu niais, racheté par deux très bons acteurs. En revanche,  on n’y voit à mon goût vraiment pas assez de plats et de recettes, et l’intrigue se focalise un peu trop sur Julie, la blogueuse, qui joue plutôt bien mais force progressivement le trait pour donner une tonalité comique très conventionnelle parfois inutile, voire qui dessert l’ensemble. Meryl Streep est étonnante, juste dans le corps, dans la voix, dans le jeu. Elle imprime un rythme tout particulier, et est servie par un excellent Stanley Tucci, qui joue Paul, son mari, extrêmement touchant (oui, le jeu de mots est magnifique), aussi raisonnable et calme qu’elle est exubérante. Tiens, cela me rappelle aussi quelqu’un…

Très drôle, très ironique aussi, que de voir ce film en Inde : des images où l’on dépiaute allègrement un canard, où l’on ébouillante un homard, où l’on déguste une sole meunière et où l’on prépare un boeuf bourguignon alors que beaucoup dans la salle sont végétariens et ne toucheraient à un poil de bovidé, et qu’aucun (vu le succès des places « chères » et le parterre totalement vide…) n’a jamais touché une marmite de son petit doigt. Plus délicieux encore, le fait qu’un certain nombre de dialogues et d’expression soient en français, plutôt bien prononcé à part le décevant « bouf fourguignon » (bouffe ? Hihihi !), non sous-titrés. Hinhinhin…

Ce film vient finalement illustrer à merveille la phrase du chef américain Anthony Bourdain que je citais il y a peu : « as soon as you pick up a chef’s knife and approach food, you’re already in debt to the French » (Kitchen Confidential…).



HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

22 commentaires

    • @ Miss Brownie : merci beaucoup ! J'étais très contente et ne m'y attendais pas vraiment en fait.
      Pour le film, je l'ai trouvé simple, un peu trop à certains moments, mais qui fait passer un moment très agréable.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. ah ebn tu me donnes envie de le voir.
    J'avais vu les affiches, mais je ne savais pas de quoi il parlait. Merci pour cette mise au point. et puis en ce moment je vois plutôt des films catastrophes et de guerre (prédictions, etc...) et j'en ai marre de voir la fin du monde. J'ai envie de légèreté, tout ce que tu me proposes quoi! Merci ma moufette.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pimousse : mais, mais, mais enfin !!! Des films catastrophe : je comprends que tu aies besoin de quelque chose de plus tranquille si tu multiplies ce genre de films, hihihi ! Parce qu'à un moment donné, cela fatigue un tout petit peu : toujours la même musique, le même scénario, les mêmes gens qui courent terrifiés mais en regardant derrière eux... C'est ça, non 😉 ?

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Moi qui aime les comédies américaines et la cuisine je vais être "servi" : )
    Et cerise sur le gâteau, Amy Adams, Yumiii : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : elle est mignonne dans ce film (elle surjoue juste un peu vers la fin, c'est dommage, au début elle est très juste). C'est exactement ça, une comédie américaine sympa. Mais vraiment pas assez de plats, ce que je regrette 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Chocoladdict : j'ai un a priori un peu bête sur le livre, j'ai peur qu'il soit trop "simple". Si tu le lis, tu nous diras ?

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Bien décrit, il y a longtemps que je ne suis allée au cinéma moi qui avais l'habitude de m'y rendre environ deux fois par semaine, depuis un moment aucun film ne me branche.... mais pour certains acteurs ou actrices je ferais bien l'effort de rester deux heures dans une salle, pour Merryl Streep, sans réserve ! pour qui encore ? pas évident dis donc ! Sandrine Bonnaire lumineuse, julie Gayet, et oui Julie..... et Julie Depardieu adorable coquinette.... pour les mecs.... euh je sais pas.. Torreton que je viens de voir là dans un téléfilm, formidable, je ne l'appréciais pas beaucoup, mais maintenant, va savoir pourquoi j'aime bien... tiens Jean Dujardin, c'est pas mon genre mais il a un peu de classe quand il s'y met.... Lucchini, je n'arrive pas à m'en lasser.... bon allez, en r'voar !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Ckankonvaou : il faut dire qu'avec le prix des places de cinéma en France, cela n'engage pas à y aller souvent. Ici, le plus cher est à 5€ quand tu prends une place "Deluxe" ou "Royal" dans un multiplexe moderne : donc, moi qui n'allais plus beaucoup au cinéma non plus en France, j'essaie d'en profiter mais la programmation n'est vraiment pas géniale (alors que c'est la capitale du cinéma en Inde...).
      Torreton, je l'ai vu une fois, j'ai bien aimé ; Jean Dujardin pareil, je n'ai pas été déçue.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pimousse : je ne sais pas s'il y a un film où ils utilisent la musique qui fait peur juste pour faire monter la pression, taaaaaaaadam, taaaadam, tadadaaddadadam !, et hop, il ne se passe rien, hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Tu me donnes envie de le voir !
    "Meryl Streep est étonnante". Il y a des films où elle n'est pas étonnante cette actrice ?? Je la trouve différente à chaque fois, et à chaque fois bluffante de justesse et lumineuse.
    La cuisine française te manque pour que tu regrettes qu'il n'y ai pas assez de recettes dans le film 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Firemaman : j'essaie de me souvenir mais effectivement... Pour "Le Diable s'habille en Prada", j'ai trouvé l'ensemble nunuche, l'autre actrice insipide, le scénario débile et niais et revu et revu, MAIS elle y est excellente et rattrape le reste. Et dans "Mamma Mia", pareil, à se demander si tous les acteurs (même Pierce Brosnan et même Colin Firth, ouinnnn !) ne sont pas nuls pour la mettre en valeur elle ! Elle joue le jeu à fond, et cela passe très bien. Etonnante, effectivement !

      Pour les recettes, je trouve que pour un film sur la cuisine, c'est un peu léger (et effectivement, j'aurais bien aimé voir... hmmmm... des terrines, des pâtés, des croissants, des pains au chocolat... du pâté en croûte, hmmmmm !!!!).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Chouyo @ elle est encore plus sexy quand elle surjoue : )
    Sinon j'ai de l'info pour toi, l'ashram du yogi Sri Aurobindo va bientôt devenir the place to be : )
    http://www.staragora.com/news/kanye-west-a-trop-honte-il-part-se-cacher-en-inde/355791

    Too good : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : oh bon sang !!! Râââââââ !!! Déjà qu'on a eu Julia Roberts qui tournait l'adaptation de "Mange, prie, aime" (je crois que c'est le titre), maintenant le voilà lui... et surtout chez Sri Aurobindo ! Cela veut dire qu'il va y avoir à nouveau un flot d'Occidentaux illuminés pour aller se jeter dans les bras des ashrams pondichériens... Et comme c'est le lieu qui m'a plus énervée en Inde, l'enfumage Pondichéry-Aurobindo-Auroville, je sens que je vais avoir droit tous les jours à des articles tout mielleux qui vont me hérisser le poil !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. je suis tellement au courant de l'actualité cinématographique en ce moment que je serai passé à côté de ce film si tu n'en avais pas parlé ! Ça me donne envie de le voir... affaire à suivre !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *