Condorcet et Louise Weiss aux enfers

Tiens, tu n’aurais pas oublié quelque chose aujourd’hui ?

L’anniversaire de tante Ida, c’est fait. Le billet du jour, c’est bon, et le concours chez Telle Blogueuse aussi. Les courses c’était hier, la dermato c’est demain. Mon briquet et mes clopes sont dans ma poche. Le cadeau pour la fête de départ de Gus, c’est Bidule qui s’en charge, et j’ai réservé les billets de train pour le pont en mai.

Mais si tu sais, la carte…

Ah oui, quand il faut sortir la carte bleue, je suis la première ! La faire ronronner, la faire chauffer, la carte ça me connaît !

Ah oui, la carte de fidélité de la librairie, du parfumeur, du magasin de fringues, j’en ai des dizaines. Je sais même les dégainer à la chaîne, en rythme, avec le déhanché et le coup d’oeil coquins qui font augmenter les points.

Mais bien sûr, les cartes d’anniversaire et de remerciement, les cartes postales à envoyer pendant les vacances, les cartes de voeux aussi : j’ai plus de mal, faut écrire tu vois, faut réfléchir, mais je vais y penser cette année !

Oh, la carte routière ? Bon, si c’est pour trouver le nouvel Ik*a ou le magasin d’usine de Pet*t Bateau, je veux bien faire l’effort : va falloir que je la déplie, que je la tourne dans le bon sens, que je lise aussi les panneaux sur la route, mais c’est vrai que ça en vaut la peine.

Mais non, tu sais bien.

Ah. Ma carte d’électeur. Pfff, écoute, elle doit être dans cette pile de papiers, elle doit être tordue, déchirée, je ne sais même pas à quoi elle sert. Et puis si, en fait, elle ne sert à rien, tous les mêmes, tous pourris, si les socialistes avaient été au gouvernement, ils n’auraient pas fait mieux, et puis y’en a marre de faire culpabiliser, l’abstention j’y connais rien mais je suis sûre que quelqu’un a du trouvé des arguments pour la justifier.

Ah attends, je suis à toi dans deux secondes… [Loin du combiné.] « Tchoupi, mange ce qu’il y a dans ton assiette ! Tu sais, il y a des enfants qui meurent de faim dans le monde et qui seraient bien contents d’avoir ta chance… »

Timbre Marianne de Briat

Ce qui fait la beauté de la Marianne de Briat ?

C’est que Marianne fait face, refuse les compromissions.

Elle se dresse, elle est là et on ne peut l’ignorer.

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

14 commentaires

  1. Eh, très bien dit, tout en finesse !
    Tu as raison, n'ignorons pas Marianne, et allons voter ! (sympa, la chute de l'article...;) )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : oui, je suis de celles à qui, à la maternité, on a tatoué "Marianne ? C'est ma copine !" (je ne révèlerai pas où en revanche 😉 !).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Pour Marianne, Votez : )
    http://www.blogangela.com/wp-content/uploads/2009/07/angela_marianne-sexy1.jpg

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Pivoine : mais naaaaaan, pas moi, elle ! Et puis je sais lire une carte routière en plus (sauf qu'un jour j'ai confondu Bar-le-Duc et Bar-sur-Aube, mais faut dire que c'était pas facile...).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ La vie (où est le) mode d'emploi (?) : ahhhh, c'était donc toi la cause de toute ce suspens 😉 !!! "Oui, il est 1çh58, une électrice arrive encore, elle prend son temps...", hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Océane : oh, bravo ! Et de pied ferme, avec toi je sais ce que ça veut dire : chaussée de superbes chaussures 😉 !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *