Et souviens-toi que je t’attends…

Il est des lieux où j’entends ces mots.

Et souviens-toi que je t’attends.*

Une maison au toit de bardeaux ou d’ardoises, de chaume peut-être. Des murs blancs, des fenêtres de guingois. Un jardin serein, des bosquets, pas trop de fleurs mais juste assez pour tacher le paysage de quelques couleurs. Loin de tout surtout.

Y écrire, y lire, regarder le chien ébouriffé courir après les écureuils, siroter un thé chaud. Je pensais que le Pays de Galles était le seul endroit à m’avoir convaincue. L’air frais, la pluie et le brouillard, les vallons et les forêts, les jours sombres que j’affectionne, le calme et la solitude.

Mais finalement, je pourrais aussi me laisser convaincre par…

Maurice Maison Eurêka

Y écrire, y lire, regarder le dodo déplumé mâcher les orchidées, siroter un jus d’ananas glacé. La maison Eurêka a appartenu longtemps à la famille Le Clézio : la visiter, c’est se plonger dans ce passé dur aux uns, rude aux autres, confortable parfois à ceux qui étaient libres. Le temps des plantations et des aventuriers, de Baudelaire passant quelques jours à Maurice et rêvant à « une dame créole aux charmes ignorés« . Rien de très noble là-dedans, rien de très propre, mais une vie intense et molle à la fois.

Le passé bien plus récent aussi, la soeur de J.-M. G. a été l’institutrice de Tac. Le dîner avec elle prend une saveur particulièrement douce : première classe pour l’une, souvenirs d’enfance pour l’autre.

L’île recèle, cachées entre forêts et champs de canne à sucre, au pied des mornes, ces anciennes maisons des maîtres de plantations : restaurées, elles sont venues domaines de thé, tables d’hôtes ou musée. On les visite, on y goûte le temps.

On y rêve tout simplement et la poésie filtre sous la varangue…


J’ai cueilli ce brin de bruyère

L’automne est morte souviens t’en

Nous ne nous verrons plus sur terre

Odeur du temps brin de bruyère

Et souviens-toi que je t’attends*


* « L’Adieu », « Alcools », Apollinaire.

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

22 commentaires

  1. Je signe demain et prends mes billets d'avion. Ont-ils encore une chambre de disponible ou les as-tu déjà toutes réservées?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nane : boaf, je t'en trouverais bien une de disponible parmi les miennes. Mais t'as intérêt à être sage... 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Madame Kévin : merci !
      Tu sais que je n'ai jamais lu aucun de ses livres ? Je me suis dit que je devrais quand même essayer : en as-tu lu ? m'en conseilles-tu un en particulier ?

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Quelle poésie, quel paysage, quelle putain de baraque !! (pas de piscine?) : )
    Et souviens toi l'été dernier ; )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : mouahahahahahahaha ! J'en ris encore... pffffff, hihihi... Je vois bien Buffy dans le coin, effectivement !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • Tiens, ça serait bien d'écrire un thriller qui se passerait dans une ville mystérieuse de l'Inde : genre une moufette qui part en vadrouille avec des pintades occidentales et se retrouvent au hasard d'une ville qui n'existent même pas sur une carte ; )

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
        • @ M1 : "Souviens-toi l'été indien" ? Mouahahahahahah ! On est vraiment trop en forme nous, hihihi !
          Tout commence avec une fille en sari qui court dans un champ de blé (comme dans les films Bollywood) poursuivie par un gros méchant (sois un Pakistanais avec une batte de cricket, soit un Chinois avec des baguettes), elle est arrosée par une mousson opportune qui plaque son sari sur son corps, et...
          Tu as fini de me donner plein d'idées bêtes 😉 ?

          HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
          • mouahahah puisance 10 avec souviens-toi l'été indien : ) T'es pas mal non plus en matière d'idées à la con : )

            HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Le dernier roman de Le Clézio que j'ai lu doit être "La quarantaine"... Rodrigues n'est qu'à un vol de dodo de Maurice, c'est bien ça ?
    Bon, je ne sais pas si on m'attend, mais cette maison là m'appelle de sa douce voix de sirène, je l'entends d'ici. Ah, toi et tes formules magiques !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : ah, Rodrigues, Rodrigues... (Je me sens cornélienne tout à coup...)
      Effectivement, je crois la famille de Le Clézio a d'abord vécu à Rodrigues ; mais en fait, c'est super loin de Maurice (la Réunion est plus proche), à 560km (j'avais regardé, il faut soit réserver des mois à l'avance le vol soit y aller en cargo ravitailleur, qui y va une ou deux fois par mois, le voyage dure 36h et est super cher ! En même temps, c'est une expérience !). Dis, dis, tu aurais des romans de cet auteur à me conseiller ? Imagine-toi que je n'en ai jamais lu...

      Meuh si, on t'attend : regarde, il y a un siège moelleux et un verre de jus glacé sous la véranda pour toi aussi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. J'ai une soudaine envie de faire une sieste sous cette verandah, sous le fan, avec le bruit du vent dans les arbres et le chant des oiseaux (parce que j'imagine qu'on entend pas le peût-peût des ricksaws. ahhhh)...
    Et oui, je note aussi qu'il n'y a pas de piscine, rien n'est parfait...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : tuuuut tuuuuut, peut peut peut, croa croa croa, jaaaaaaaaaaaalllluuuuu jaaaaaaaaaaaaaaaaalllluuu... Comme je fais trop bien Bombay, moi !
      Tu as absolument raison : pas un seul bruit ici. En plus, il y a une sorte de gorge plein de forêt qui clôt le jardin d'un côté, c'est magnifique de vert, de feuilles, hmmmm...

      Côté piscine, il y a juste des plages magnifiques à quelques encablures, et sinon vue la taille du domaine on devrait pouvoir s'arranger... Je leur passe un coup de fil 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Le Clézio ma douce tu dois le lire, Lullaby ou le livre des fuites, ou chercheur d'or, que sais-je ! Lance toi, c'est aussi un voyage 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Océane : je viens de voir qu'ils sont à la bibliothèque de l'Alliance française (que j'aide à réorganiser et mettre en valeur). Je sens que je vais me régaler, d'autant plus si tu me les conseilles !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. C'est magnifique ... ça ressemble à une maison coloniale et j'adore ça. D'ailleurs, moi j'aimerai me perdre au fin fond du Bayou, entre marais et saules pleureurs et me laisser bercer par un vieux Rocking chair sur ma vieille terrasse en bois. Je papoterai avec un ancien esclave, libre aujourd'hui et il me raconterai sa vie dans les champs de coton. Nous fumerions la pipe autours d'un Bourbon avec quelques glaçons.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Faustine : il manque juste un homme, libre certes mais te massant sensuellement les pieds. Là, c'est parfait 😉 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *