Le dodo n’était qu’endormi…

Et c’est parti pour les votes du concours « India Folaïes 3 : le Retour du Dodo… » !!!

Si tu veux revoir les cadeaux à la clef pour te donner la force de vaincre, c’est ICI. Sinon, tu peux ameuter les amis, la famille, les voisins (je vérifie les adresses IP bien sûr), tu peux envoyer du chocolat noir mais aussi des entrecôtes, des huîtres, du saumon fumé, des escargots voire même du pâté de campagne, je ne suis pas difficile.

Le principe est très simple : tu vas lire chacune des participations et tu élis les deux (1 étant la meilleure) qui te semblent les plus (réalistes ? probables ? sensées ?) propres à expliquer au dodo comment faire pour repeupler l’Île Maurice et le monde !!! Mais tu ne peux pas voter pour toi… Tu as jusqu’à mercredi 15h (heure de Paris) pour voter.

Tac et moi-même donneront deux points supplémentaires au texte nous ayant le plus convaincu. Au passage, j’en profite pour remercier tous les participants : les titres sont magnifiques, les textes également, ce sont réellement des participations de qualité, et je ne dis pas ça pour vous flatter (car c’est à vous de me flatter pour avoir ma voix, ne faites pas semblant d’oublier).

Et vive le dodo…

Bannière concours

Voici les participations (je crois avoir fouillé partout, mais si j’ai oublié quelqu’un, dites-le moi très vite !) :

MaO et « Le dernier dodo »

Nekkonezumi et « Variation en dodo majeur »

Kalhan et « Espèce de dodo »

Faustine et le « Speed-Doding »

Shaya et « Le guide du dodo dragueur »

Daydreamer et « Expliquer au dodo dodu comment choper la dodette »

Martine, Bernard et « Ah Dodo di donc, Chouyo ! »

La Blonde et « Les dodos se lancent dans la Meetic War »

Chocoladdict et « L’homme qui prenait sa femme pour un dodo »

Miss 400 et « Dodo »

Ckankonvaou et « La complainte du dodo bleu »

et enfin Leïla dans le texte qui suit :

« Elle court, elle court, la Dodette de l’amour… »

Avez-vous déjà vu une Dodette courir ?

C’est amusant, elle se dandine sur les plages mauriciennes, oui, le père Maurice, son grand ami.
Sans Maurice, pas de Dodette !

Il a réussi à la courtiser en l’amadouant de ses plus beaux attributs. Ah qu’il est doué Maurice. Personne ne croyait que Dodette retrouverait le goût à la vie, à l’amour. Oui la vie est amour et Dodette se répugnait à l’idée même de devoir déposer, comme le firent sa mère et sa grand-mère, et toutes les dodettes des générations précédentes, son bec retroussé sur les palmes (c’est ainsi qu’on aime chez les dodos) d’un sombre et quelconque mâle. Ces dodos tout dodus n’attiraient que les dodettes à la recherche du mannequin parfait.
Comment pouvaient-ils parvenir ? Nos pauvres dodos sont ainsi conçus, ils s’engraissent car trop friands d’insectes marinés dans l’huile de palme.

Les dodettes refusaient toutes de becter les pieds des dodos. Elles se rebellèrent, renièrent la tradition et créèrent l’association « ni bec ni palme », plus aucun dodo ne pouvait les approcher, même « SOS dodisme » n’avait aucun impact.

Un soir d’été, Dodette pataugeait dans la marre de Maurice qui, l’apercevant, eut le redoutable coup de foudre.

Il tomba éperdument fou d’amour pour Dodette et alla déclarer sa flamme à la maman de Dodette comme il est de coutume chez les dodos.  Marlita expliqua alors à Maurice qu’il n’avait aucune chance, que Dodette ne supportait pas les dodos et que l’espèce des dodos tout entière disparaîtrait car plus aucun amour ne naît dans la nouvelle génération.

Il ne pouvait pourtant renoncer à sa Dodette.

Maurice était lui aussi bien gras, il arrêta les insectes et l’huile de palmier pour ne plus se nourrir que de fruits frais. Il courait comme un dodo court, c’est-à-dire en se dandinant de droite à gauche et réussi au bout de quelques semaines d’entraînement à dépasser la tortue dans leurs courses saugrenues. Puis, Maurice devint fin et musclé comme un aigle. Il se fit déplumer, car c’est à la mode chez les vautours et que les vautours ont toujours un train d’avance sur les dodos concernant la mode. Il s’enroula dans les fleurs de palmiers et sentait alors la banane.

Maurice n’avait plus rien d’un dodo, il sentait le bonbon, n’avait plus une plume sur le dos et avait un corps d’athlète plastique.

Ne voulant perdre la face, il devint un dur-à-cuire (il est vrai que même le plus affamé n’aurait songé à s’en nourrir tant il était répugnant). Il devint le plus craint et le plus respecté de tous les dodos. Personne n’avait osé fumer la canne-à-sucre avant lui car une rumeur courait sur les risques de mort et de souffrance que provoquerait cette drogue. Maurice lui, il fumait ! Rien ne pouvait plus l’arrêter.

Dodette entendit parler de Maurice mais le déconsidérait, elle se disait qu’il était un looser de plus, un mythomane assuré !

Une fumée sucrée parfumait les narines de Dodette qui s’en léchait le bec. Elle entrait dans un semi malaise du aux substances nocives contenues dans la canne une fois brûlée. Dodette voyait flou mais elle voyait juste : un étalon lui apparut en songe, robuste, fier, et doux à la fois. Elle ne put s’empêcher de le vouloir pour elle seule et comprit alors qu’elle tombait amoureuse.

Maurice a su charmé cette Dodette esseulée de par son apparence certes, mais surtout grâce à son enchantement.

Voilà pourquoi, si l’on veut laisser aux dodos une viabilité en ce triste monde, il est nécessaire de ne plus consommer de ce fruit sacré. La canne à sucre est la seule à pouvoir sauver cette espèce en danger. Revenons à nos betteraves pour le bien-être et la survie des dodos !

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

47 commentaires

  1. Et merde, j'ai pas eu le temps de terminer ma participation !!!!!!! Mince de crotte de zut !!!

    Je vais voter pour les autres alors ...

    1-Nekkonezumi
    2- Shaya

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. 1- Martine, Bernard, Théo
    2 CKan

    Voilààààà! Et que de belle participation!
    Sinon ma moufette chérie tu sais que je t'aimeuuuuuh? ;-)))
    Oui je compte bien te flatter outrageusement!

    (D'ailleurs sans déconner, en juin tu veux que je te ramène quelque chose de mes montagnes?)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Shaya : mouahahahahaha... je vois, je vois...
      Merci beaucoup (pour l'instant, je n'ai pas d'idées mais à voir...) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Ckan
    c'est tout

    Les autres soit j'ai aimé bof, soit ça ressemblait à ma participation. Je dis pas qu'elles ont copié, hein! Je dis juste qu'à choisir, autant voter pour moi, parce que même en me relisant pour la 100eme fois je me suis fait rire, mais comme je pense pas qu'on puisse voter pour soi je m'abstiens.

    Ah si, j'aurais bien mis Shaya en deuze, parce que c'est la seule qui a vraiment répondu au sujet avec ses conseils de drague bien comme il faut, sauf qu'elle a pas placé "canne à sucre" mais sucre de canne (rien à voir)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Je vote pour Shaya et Daydreamer. J'ai rien lu du tout mais ce sont mes copines voilà.
    C'est complètement injuste mais j'ai la flemme.
    Life's unfair de toutes manières.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. j'ai pas encore eu le temps de tout lire... 😀

    (en vrai, j'ai lu que MaO et Shaya, accidentellement via gougueule rideur, alors que je voulais attendre sagement que tout le monde ait écrit... un sursaut avec du scrupule à l'intérieur dont je m'explique mal la provenance... je vais tenter une lecture complète d'ici la fin du vote...)

    ps: merci Manu 🙂 (chocolat noir, c'est ça?)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. bon j'arrive 2h15 après, mais compte mon vote steuplé.

    La blondasse (elle a vraiment des idées farfelues, j'adore) et miss 400 (très misscaca sur ce coup)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. Mince, j'ai commencé à préparer le sujet et avec ma connexion down la semaine passée, j'ai oublié.

    Tant pis.

    Je vote pour Kahlan et Faustine.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. C bon, mes candidates son élues...
    Merci, EmileM se joint à moi pour les ficelles de caleçon, pardon les félicitations !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *