J’ai fait la guerre de Corée avec un smartphone

C’est rare, n’est-ce pas, une semaine sur ce blog sans billet ?

Il faut dire que la semaine passée a été une course folle. Staphy le coq doré n’était même pas encore parti qu’il fallait assurer rendez-vous professionnels et amicaux, réunions de travail, une conférence en anglais (avec ma première présentation-magnifique-je-suis-trop-fière Power Point (ben oui, les études littéraires n’y préparent pas vraiment)), une soirée à organiser avec tout ce que cela implique (course, ménage, cuisine : je crois que je suis la dernière ici à ne toujours pas avoir de personnel ! L’irréductible Moufette…) et brunch pour clore la semaine en beauté.

Je suis juste exténuée, et je me suis écroulée dimanche à 2h. Mais deux souvenirs me restent de cette semaine.

Tout d’abord, j’arbore enfin une cicatrice suffisamment convaincante pour faire croire à mes frères-soeur/élèves/amis que j’ai fait la guerre de Corée ou que j’étais bandit de grand chemin attaquant l’Express Mail au Far West. Staphy me laisse en effet un trou de calibre 38 dans l’omoplate

Ken le survivant

Ah non, ça ce n’est pas l’omoplate…

D’ailleurs, je n’avais pas idée de ces controverses sur le doublage de « Ken le Survivant ».

Puis, un magnifique nouveau téléphone : toi qui as un BB ou un IP, qui bénéficie d’un choix immense, de conseils compétents et qui peut te perdre dans les comparatifs des modèles dernier cri, tu vas ricaner j’en suis sûre. Mais tu n’imagines même pas l’avancée que c’est pour moi, en Inde, où il n’y a pas de choix réel. Car, ici, tu as deux ou trois enseignes correctes qui vendent des téléphones, le conseil consiste à lire à haute voix le descriptif de l’étiquette et tu payes la totalité du prix : pas de forfait, d’avantages, de points, de paiement en 28 000 fois. Tu veux un IP, tu le payes. Et les prix sont strictement équivalents (voire plus chers) à ceux pratiqués en France : téléphones basiques de 30 à 70€, smartphones dans les 100€, et les monstres-monstrueusement-monstrueux de 250€ à 450€, y compris BB et IP dernier cri. Très peu pour moi, même si la jeunesse dorée indienne et ses aînés parvenus sont les premiers à les arborer.

Pour ma part, j’ai joué la gamme smartphone. Même qu’il a un clavier amovible. Et qu’il se connecte à Internet en plein milieu de Bombay et que je peux désormais twitter et vous envoyer plein de photos en direct des embouteillages. Je suis contente. Même que je lui ai ajouté une vache sacrée

Smartphone

Il te plaît mon bijou de portable ?



HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

21 commentaires

  1. Mouahahahahahahahahah ! mais tout s'explique alors ! La technologie Samsung n'y est pour rien ! c'est la vache sacrée qui rend tout cela possible : )
    Donc Holy Cow c'est un peu la Kello Kitty de l'Inde? : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Faustine : ah bon ? Tu pourrais sinon l'entourer d'une cordelette et y accrocher... non, OK, je sais, cela perd tout son sens comme ça...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Le Journal de Chrys : absolument, c'est une révolution pour moi (j'en avais un super mais qui a buggué quelques mois après notre arrivée en Inde).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. J'espère que tu t'es bien remise... Repose toi bien et prends soin de toi,

    amicalement,

    Nana.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Ouh, je veux la vache ! Entre autres parce que "Holy Cow" est le nom d'un terrible restau burger à Lausanne, mais sinon elle est bien... comment dit-on kawaï chez toi ?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : c'est vrai ??? C'est très marrant ça, parce que c'est aussi une expression en anglais américain !

      Kawaï, je pense qu'on dirait, euhhhhh, kitsch. Hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. I waas excited too fiund this website. I want to to thank you
    for your tume forr this particularly wonderful read!!

    I definitely loved every little bit of itt and I have you saved to faav to look at new stuff on your blog.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *