« Chai », thé et Inde (feat. Israël…)

Le thé, le thé, et l’on pense à l’Inde.

[D’accord, pas moi : je pense d’abord à Taïwan et à la Chine, et je t’écris tout ça en buvant un délicieux Oolong taïwanais, que je bois à la chinoise à ma fenêtre indienne, bien sûr…]

Chai

Le vrai « chai » indien, sans apprêts, dans son gobelet des chemins de fer.

Et pourtant, boire du thé en Inde se révèle être une vrai gageure pour qui aime… le thé proprement dit.

Des centaines d’hectares sont consacrés aux plantations de thé en Inde, Assam, Nilgiri Hills, Sikkim, Bengale occidental… et, produisant 30% du thé vendu dans le monde, l’Inde est le premier producteur et consommateur de thé noir.

Le chai que l’on boit ici est même devenu une des figures incontournables du voyage en Inde, un élément fondamental de sa culture populaire. En vadrouille, je m’en délecte aussi souvent que possible tant le chai est réconfortant. On ne peut imaginer une ville, un quai, un train ou une échoppe sans le chaiwalla qui pose son cylindre de métal et ouvre le robinet pour faire couler…

un liquide blanchâtre-maronnasse, brûlant, dégageant des arômes de clou de girofle et de cardamome, très sucré bien sûr.

Chaiwalla train

Tout y est : les gobelets,  la théière, le tatouage, la montre scintillante.

Môman goûtant cela s’est tout de suite exclamée bien fort dans le train « Mais c’est du hel !!! », occasionnant par là les regards consternés et chargés de fous rires de sa marmaille, mes frères et moi. Le hel, c’est la cardamome en hébreu et le thé israélien (qu’a bu ma mère dans ses jeunes et folles années) est une recette de thé noir fort, sucré, parfumé à la cardamome auquel on mélange de la crème. Tiens donc : un masala chai des kibboutz. Les nombreux Israéliens qui viennent en Inde ne doivent donc pas être dépaysés de ce point de vue !

Oui, le thé ne se boit surtout pas pur en Inde. C’est une hérésie, au point que l’on regarde avec suspicion celui qui n’utilise que sachet ou feuilles de thé et eau bouillante, avec terreur celui qui réutilise un sachet pour une deuxième tasse, et que l’on refuse avec circonspection et incompréhension de goûter cette simple infusion qui révèle les arômes du thé lui-même…

Pour ma part, j’adore le chai indien, mais ce n’est pas du thé : c’est une boisson lactée chaude, qui n’a rien à voir avec l’infusion simple qui accompagne le quotidien en Extrême-Orient. Je me suis même demandé si l’habitude anglaise de verser le thé sur un nuage de lait (et non l’inverse) ne vient pas de la qualité moyenne du thé produits « aux Indes ». En Inde en tout cas, le thé devient nourrissant mais pas désaltérant, et le charger d’épices ne fait que masquer la médiocre qualité des feuilles de thé utilisées ; même le thé vert, d’une production assez confidentielle, n’est pas fameux.

Mais le masala chai, pour ce à quoi il est destiné, est très bon : il coûte quelques roupies, est omniprésent, embaume et remplit un peu les ventres creux.

La suite ICI

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

10 commentaires

    • @ Océane : moi aussi, et si on peut (après force explications) avoir du "black tea", il est sur-infusé et de qualité médiocre.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. Seulement les israéliens originaires d'afrique du nord ne jurent que par le thé à la menthe ; )
    Le Thé noir est bizarrement appelé par les arabes et les juifs "chai ahmar" (thé rouge) : )
    Pour le hel, je pensais que c'était seulement dans le café turc : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : oui, le thé rouge j'en ai entendu parler aussi, c'est très moyen-oriental dans mon esprit. Je pense que le thé à la menthe est celui des sépharades, parce qu'il est le thé de là où vivent ou vivaient les sépharades. Mais le thé à la cardamome n'est pas le thé des ashkénazes : d'où cette habitude vient-elle donc ? et depuis quand ? Mystère... Je suis sûre que c'est lié aux Bene Israeli qui vivent en Inde, hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Delphine : non, tu as tout à fait raison ! Même s'il y a une recette commune que l'on retrouve partout en Inde, il y a souvent de petits changements, plus ou moins fort en thé, plus ou moins sucré, plus ou moins de cardamome etc.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *