Quelques nouvelles

Dernièrement, je n’ai pas pu être aussi présente que je l’aurais souhaité sur vos blogs (merci d’autant plus d’être venus ici lire et commenter !). Mais il y a des coupables, et je ne crains pas de les exposer à l’ire de la foule bloguesque qui crie vengeance (vas-y, tu peux crier !) :

– il y a bien sûr eu Staphy, le Coq doré. Qui a récidivé, deux fois, et que de ce fait j’aurais du déchoir de ma corporalité si j’en avais eu les moyens… Rien de grave apparemment, juste la fatigue accumulée, le stress, le fameux j’en-fais-trop-mais-j’adore-ça. La plaque rouge et boursouflée de 20cm de diamètre sur la cuisse, c’est assez décoratif, il faut bien le dire…

– il y a eu ensuite les Journées du Patrimoine : elles sont belles, ces Journées, elles sont fraîches (elles ne sont pas pluvieuses surtout, j’espère) ! Pour la première fois à Bombay, organisées sous la forme d’un partenariat entre l’Alliance française et moi-même, durant cinq jours, des visites que je guide, des conférences, des lectures de textes. Tu imagines que cela demande un tout petit peu de travail et d’investissement, de lectures, de relectures, de coups de fil manqués, de mails envoyés dans tous les sens et de ça-marchera-c’est-l’Inde. Au final, si tu es curieux et que tu as envie de voir le programme que j’ai concocté, c’est ICIComme dirait M1, je suis désormais patrimoinewalla, et j’aime ça…

– il y a aussi la Revue de Presse hebdomadaire sur l’Inde. Qui, du fait des éléments pré-cités a sauté une semaine récemment… Cela me prend beaucoup de temps, lire les articles d’une bonne vingtaine de journaux et revues, indiens et internationaux (britanniques, américains, français, belge, suisse, allemand…). Ne nous voilons pas la face : je m’amuse bien, et les inscriptions se font régulièrement et progressent bien (d’ailleurs, tu peux t’inscrire toi aussi). Heureusement, Gulab Jamun m’aide, pour se faire pardonner d’être partie de Bombay je pense, et j’apprends à la fois beaucoup sur l’actualité indienne, les scandales et les faits divers très représentatifs du pays et de sa presse ; il est drôle alors de voir ce qu’en a retenu la presse internationale…

l’arrivée de nouveaux résidents à Bombay, j’en rencontre autour d’un café, aide certains à se loger, à s’y retrouver ; certains viennent pour quelques mois, d’autres pour quelques années, et ce sont aussi des regards neufs sur cette ville, qu’il me plaît de découvrir. Il y a aussi ceux à qui je fais visiter la ville, patrimoinewalla encore, et qui proposent de m’amener reblochon ou chocolat : et ça, tu le sais, cela me va droit au coeur (aux cuisses aussi, mais c’est une autre histoire).

Je pense bien à toi en tout cas, et je viens aussi vite que possible te lire.

Surtout si tu parles de reblochon ou de chocolat…

Et voici une autre chanson « unique ». Je ne sais pas si ce groupe a eu d’autres succès, toujours est-il que cette voix, ce « Mmmmmmmm » (à moins que ce ne soit « Mmm Mmm Mmm Mmm » ?), cette mélodie, je les connais encore par coeur à nouveau. Toi aussi ?

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

16 commentaires

  1. reblochon = pizza 5 fromages
    (le chocolat, chépas pourquoi, j'arrive plus à en manger, en ce moment... ni à en acheter pour moi...)

    c'est malin, j'ai envie de bouffer, maintenant... vite, des chips et de la bière!!!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Et le reblochon qui pue n'est pas venue à bout de Staphy?
    (tape toi un bon steak de boeuf saignant pour te retaper mouahahahah, je suis cruelle)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. T'en veux du reblochon? Parce que je te rappelle que j'arriverai avec un sac au 3/4 vide... (ça passe la douane indienne sans problème le fromage ?)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Ca doit être rigolo d'avoir les premières réactions des nouveaux expats ; ) Tiens ça me tente bien de m'expatrier en Inde, on rigolera bien en tous cas : )
    Take care !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Ummmm, oui, j'ai comme l'impression que tu as le problème "j'en fais trop mais j'adore" (ayant les mêmes symptômes de surmenage, je comprends. Luttons.)

    Ah oui, et sinon pour ces problèmes de reblochon/ chocolat, j'ai pris une décision historique: ne plus y toucher, quelles que soient les circonstances. Enfin pour moi ca concerne les sucreries en général et les viennoiseries, le reblochon quand même... Bref: ca marche (ca fait deux mois révolus maintenant), je te jure. Suffit de réorienter les demandes habilement (demande un cosmo ou un shampooing indisponible par chez toi, les gens comprennent et le plaisir est le même...). Bon je t'amène quoi au fait :)??

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *