The Indian laws of life

Cela faisait longtemps que je ne t’avais pas parlé de l’Inde et de la nécessité de s’adapter presque à tout pour y vivre au quotidien. Si, je t’assure… Tu finis par découvrir que des lois que tu pensais universelles s’appliquent effectivement presque partout sauf en Inde, et que des lois auxquelles tu n’aurais jamais pensé y ont cours avec une évidence déconcertante.

Ooty St Stephen's Church

A Ooty (Tamil Nadu), la bonne parole de St Stephen’s Church…

La loi de Santosh : c’est la plus courante. Elle dit que toute personne vivant à Bombay est amené à un moment donné à tomber à bras raccourcis sur Santosh. Santosh, c’est ce jeune serveur/pompiste/employé qui n’a rien demandé à personne, qui accomplit son travail comme il le peut sans aucune formation, sans aucune considération et pour un salaire de misère. Il est habitué à subir et à supporter, et même s’il fait bien, moyennement ou mal son travail, il n’y a pas de raison qu’il paye pour toutes les autres frustrations accumulées en vivant à Bombay. Et pourtant…

La loi de Mukesh ou loi dite d’amélioration négative. Celle qui fait installer une moustiquaire (bieeeen) sans prendre garde que désormais la fenêtre ne fermera plus (moins bien…). Qui fait construire un gigantesque pont qui défigure une baie et un quartier entier pour accroître l’effet d’entonnoir déjà présent, à se demander si un quelconque urbaniste à jeté un oeil au plan… non, aucun, je sais. C’est la loi aussi qui dit que pour te faciliter ton quotidien, tu peux commander la livraison d’eau potable par téléphone, mais qu’il faut attendre que l’entreprise te rappelle ensuite. Peut-être. Si elle n’oublie pas. Et qu’ensuite, tu attendras la deuxième confirmation téléphonique, qui viendra peut-être et te fait t’interroger sur l’utilité de la commande par Internet…

La loi de Priya : c’est la loi du non-sens de l’absurde. Où l’on fait éclater des pétards pour faire fuir des pigeons sans penser qu’à leur envol, il serait judicieux d’étendre un filet pour qu’ils ne reviennent pas. C’est construire un immeuble de 40 étages et oublier de faire un parking. Ou commencer des travaux sur les canalisations le jour de la mousson alors qu’il n’a pas plus une goutte depuis huit mois…

Ces lois, tout comme Santosh, Mukesh et Priya, tu les retrouveras partout en Inde. Dans la même journée souvent. Ce sont elles, ce sont eux qui te donnent envie de pleurer et d’éclater de rire à la fois. Les lois de la vie en Inde…


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

15 commentaires

  1. Ah mais ces lois nous apprennent la discipline de la non agression et ca ca n'a pas de prix... Ou alors, tu agresses tout le monde car it's a Santosh world et tu le fais partout oui, oui même à Paris, dans le RER B bondé...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. L'Inde, une véritable société de services !
    Mouahahah ! j'adore la church notice board ! Quelle sagesse ! En tous cas ça peut pas être l'église de Chuck Norris : )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. La citation, c'est pas la bible, c'est du Jean-Claude Van Damme, je reconnais !
    Je pense qu'on a aussi quelques Priyasantoshmukesh dans le coin. Mais on va t'en laisser la majorité, tu veux bien ? 🙂

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : mouahahahah ! Oui, j'avoue. C'était en fait l'Eglise des Saint des Derniers Jours avant le Prochain Jean-Claude Van Damme.
      Oh oui, pas de problème, je commence à avoir l'habitude. Enfin, non, mais bon 🙂 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • On va dire que j'expérimente surtout les citations africaines du genre "tout a une fin, sauf la banane, qui en a deux" ou encore "Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur."

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Une amie qui adore l'Inde et y va souvent me rapporte ce genre d'anecdotes savoureuses, la patience est une qualité essentielle apparemment, en tout...j'aime beaucoup en tout cas ! (un de mes prochains voyages)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Aude Nectar : oh oui, la patience et la capacité à ne pas se laisser submerger quand les choses s'accumulent !
      Tu me diras quand tu viens 🙂 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Allez, une autre anecdote dans le même genre, il y en a tellement : chez moi le câble de l'antenne télé passe par la fenêtre qui ne peut donc être fermée

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *