Les visages d’achoura : et ce n’est que le début…

Bombay Achoura Garçons 2

*** Avertissement ***

Les photos contiennent des scènes violentes. Réellement. On éloigne donc les enfants, les animaux domestiques. On s’éloigne aussi les âmes sensibles. On ne se laisse pas endormir par les beaux visages : il va y avoir du sang, des larmes, des plaies. Des enfants aussi.

Achoura, c’est une fête. C’est un deuil. C’est revivre en soi dans son âme et dans son corps le martyre de l’imam Hussein, c’est se faire souffrir, mystiquement et physiquement, de n’avoir pu le sauver lui, sa famille, ses enfants, ses partisans lors de la bataille de Kerbala. Le massacre et le martyre, deux moments fondateurs du chiisme…

Alors sans doute qu’à Kerbala et Damas, les processions prennent une ampleur frénétique et terrifiante. Mais ces trois heures passées aux côtés des chiites de Bombay, 500 000 personnes ou bien plus dans quelques rues d’un quartier reculé, ont été parmi les plus intenses que j’ai vécues à Bombay. Accueillie, guidée et partie prenante sans le vouloir de cette transe de la mort. Alors que la ville schizophrène déroule son quotidien à quelques mètres de là, sans se soucier des corps qui souffrent, des geignements, des regards du deuil, de la colère et de la contrition…

Mais ça, ce sera demain. Pour l’instant, je te montre les visages de l’achoura

Une fête d’abord, des visages heureux, une communion dans le noir.

Un deuil ensuite, le regard grave, des fidèles qui se reprochent leur absence.

La contrition du corps enfin, avec la main violemment abattue sur la poitrine, avec les couteaux, les épées, les serpes. Violente, sanglante.

La contrition de tous. Absolument tous…

[Je répète : quand tu arrives à la petite fille qui porte du vert, on éloigne toute âme sensible, vraiment.]


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

20 commentaires

  1. Jamais pensé que la scène underground bombayite était aussi gothique !

    Qu'est ce qu'ils peuvent être morbides ces shiites... allez avoue, t'es allée en espérant recevoir une fessée? ; )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : gothique et SM, c'est tout Bombay 😉 !
      Hinhinhin... un peu trop monomaniaque de la flagellation pour penser à la fessée en fait... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Assurément des belles photos (un faible pour la femme sur la 19), mais c'est dur.
    (t'as pas chipé un truc à manger au monsieur?)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Mais t'es une warrior, toi! Je me revois encore blanchir devant le type qui tirait un rickshaw avec des cordes accrochées à son dos par des crochets, alors, j'imagine même pas ma tête devant un tel phénomène...
    Non, moi, ce qui me laisse vraiment perplexe devant ce type de ferveur, c'est la douleur réelle et ultra physique que les gens sont prêts à s'infliger au nom d'un/de Dieu, et pour quoi, en fait? Dans ma petite cervelle d'athéiste, ça bugge et ça comprend pas...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : dans ce genre de situation, je tiens. C'est après que l'adrénaline retombe et que je me sens un peu bizarre...
      La douleur physique fonctionne comme une sorte de test je pense, pas seulement religieux, mais aussi un rite de passage : es-tu entré dans l'âge d'être un vrai homme ? de souffrir pour les tiens ? Je pense que c'est la question fondamentale derrière l'achoura, et derrière aussi tous les événements symboliques qui impliquent une telle souffrance. Après moi, c'est tirer un camion avec la mâchoire comme dans certains concours de force, là, la force brute pour la force brute je ne comprends vraiment pas...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Je n'ai pas aggrandi les photos, ça me fait peur...
    Mas ta description de l'évenement est touchante.
    Ca donne à la fois envie d'y être, pour partager cette douleur, et en même temps, ça fait un peu peur...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ LMO : j'étais un peu dans le même état d'esprit, crainte et compassion. Extrêmement étrange, je vais en parler dans un prochain billet.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. C'est chouette de participer a un tel évènement,sans a priori(pour ça je te fais confiance)!bravo pour tes photos! par contre comme Blogi,la ferveur de ces peuples prets a s'infliger mutilations,scarifications en tous genres me dépasse,sauf peut -etre lorsque c'est au nom de l'art.Par contre au niveau humain cela doit faire ressentir des sentiments enfouis,me trompe-je?(j'adore ce " me trompe-je")

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Zaneema : (très beau ce "me trompe-je", hihihi !)
      Tu as absolument raison : on ne peut pas rester indifférent face à ce qui se passe devant soi, des hommes, des enfants, des femmes, et cela fait ressortir des instincts très humains. J'en parlerai très bientôt...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. La première photo de l'article est à tomber...
    Je ne connaissais pas dans les détails cette fête. Mais bon je suis une âme sensible, je n'ose pas agrandir toutes les photos, les images que je vois s'ancrent dans ma mémoire pour toujours, je préfère le récit...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. Très belles photos. Et puis quand religion et pratiques sm se confondent on ne peut qu'aimer. Ah ma moufette. Far from Briançon.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. J'apprécie maintenant de plus en plus ton regard sur le pays, mais quand tu plonges dans celui des gens et que vos yeux se croisent, ça devient vraiment très puissant...
    Merci parce que là où certains nous donneraient de l'anecdote, tu crées une vraie émotion.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *