Le cricket pour les nuls (et les sans-moustache)

Cricket for Dummies

Il m’a fallu douze fresh lime soda bien tassés pour écrire ce livre…

Le cricket est à l’Inde ce que le macaron est à la France : une occasion de se réunir, de parlementer des heures et de comparer les mérites de chaque boutique.

De chaque équipe, pardon.

Ce jeu, tout le monde en parle ici, même les expatriés mais personne n’y comprend rien. Et pourtant, c’est on ne peut plus simple. J’ai donc décidé, parce que finalement je suis à la fois l’élève de Sidney Fox, l’héritière d’Indiana Jones et, surtout, la disciple de Lindsay-Lohan-en-Inde, de dévoiler pour toi le secret des arcanes du mystère du ténébreux cricket.

Rien que ça.

Mon hypothèse de départ est la suivante : la course effrénée des joueurs derrière la balle représente symboliquement la vie quotidienne en Inde, une course pour éviter le bus, le camion et la voiture qui foncent sur toi au même moment pour attraper un taxi qui te coûtera entre 50 et 80 roupies, et te rapportera 3 éclats de rire. Dans cet univers-là, le batteur et le lanceur sont le yin et le yang, l’actif et le passif, d’ailleurs, le premier s’appelle Batsman, et je suis sûre que ce n’est pas pour rien (non, le second ne s’appelle pas Robin, ce qui donne un côté inachevé à l’ensemble…).

Il y a deux équipes qui s’affrontent, ayant de préférence quelque chose à voir de près ou de loin avec la couronne britannique (sinon, méfie-toi, c’est un fake) : Inde, Pakistan, Australie, Afrique du Sud, West Indies, Bangladesh… Chacune met onze joueurs sur l’herbe, la seule en Inde qui ait un droit inaliénable à être verte et manucurée. Cette herbe ne fait pas rire en revanche, sinon le match perdrait de son sens et comme il n’est pas encore dit qu’il en ait beaucoup, tu imagines…

Les joueurs doivent être musclés, starisés, le regard sérieux, une belle voiture, une épouse sexy anciennement starlette de Bollywood ou de Lollywood. Non, ce ne sont pas des studios où l’on LOLe beaucoup, mais simplement ceux de Lahore*. Et avoir une excellente connaissance des enjeux sportifs, comme le montre cette citation : « le Sri Lanka a de bons joueurs, et en plus, ils forment une équipe ». Tu rigoles ? Mais c’est important pour l’Inde, dont l’équipe est réputée avoir des joueurs extrêmement individualistes…

Bon. C’est parti… Prenons la finale d’aujourd’hui, Inde-Sri Lanka.

Le lanceur de l’Inde lance. Logique. C’est un over (il a 6 balles à lancer). Face à lui, le batteur sri-lankais frappe, et envoie la balle le plus loin possible pour faire courir l’équipe indienne (les fielders) qui doit la ramener le plus vite possible au lanceur. Le but pour l’Inde est d’éliminer le batsman, qui engrange des points (runs) en envoyant la balle hors des limites du terrain (6 points) et en courant comme un dératé sur le petit terrain (wicket, 1 point par trajet) avec son ami batteur situé face à lui et faisant le trajet inverse. Pour l’éliminer, il faut que le lanceur fasse en sorte que le batteur ne renvoie pas la balle qui touche les trois piquets situés derrière lui, ou que la balle soit saisie au vol par les fielders après qu’il l’a touchée.

Là tu comprends the tricky side of cricket : si c’est l’Inde qui lance, c’est le Sri Lanka qui engrange des points. Je sais, je sais, c’est n’importe quoi… je te rappelle aussi que ces pays roulent à gauche le plus souvent…

La grande question est quand la partie s’arrête-t-elle ? Car des générations et générations d’expatriés sont morts d’épuisement en regardant les matchs qui duraient trois, quatre, cinq jours parfois. On dit même que des Indiens n’ont pas tenus… Alors, à l’exception des Test Matches, une règle a été établie : soit tous les batteurs sri-lankais se font sortir, soit l’Inde a épuisé tous ses overs (50, et donc envoyé 300 balles : tu comprends pourquoi le match dure quand même des heures). Et ensuite ? Et bien, on recommence. Le Sri Lanka lance…

Cricket

Mais voilà : c’est beaucoup plus clair maintenant !

Là, il fait 42° et tu as déjà mal à la tête… Astuce : il y a une autre manière d’arrêter le match. L’heure du chai. Oui, la règle n°15 de The Laws of Cricket stipule un tea interval lors de la deuxième pause du match. Je te disais bien que la couronne britannique est passée par là…

Et si tu prends « cricket », que tu remplaces le k, le r, le t par un s, un o et un n, tu obtiens « scone ». Coïncidence ? Je ne crois pas…


* Chouyo’s World est un blog culturel. Ou presque.


HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

16 commentaires

  1. Bien évidemment, si tu as mieux compris que moi, si tu as des ajouts, tu es le bienvenu. Parce que le cricket est une science complexe, nous ne serons pas trop de quelques milliers à essayer de la comprendre...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. J'ai l'impression de lire du Terry Pratchett.
    (Surtout le dernier sur le Foule-ta-balle)
    Je sens que confusément les règles sont faites pour ne pas être comprises...
    Donc j'ai rien pigé! Et c'est tout aussi improbable!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Shaya : j'avais l'impression d'écrire du J. K. Rowling, moi... hihihi...
      Absolument, c'est dingue, c'est improbable, c'est du cricket !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : ce que je m'empresse de traduire en langage cricketique... 18/2 ! 151/3 ! And 277 runs for 4 wickets !!!
      Ouais, nan. C'est beaucoup moins drôle comme ça... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : c'est idéal, effectivement ! Mais c'est surtout la position pour tenir la batte qui est vraiment intéressante... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Oh mais quel régaleux régal ! Le scone y compris, miam !

    En reliant tous les points sur le dessin j'ai réussi à dessiner une dinde. J'ai bon ? 🙂
    (arrive t-il que la pelouse soit manucurée en violet, elle ? :-))

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Bon allez, pour les vraies règles vraiment bien expliquées, c'est la vidéo de mon pote Nico : http://www.djoh.net/inde/le-meilleur-gagne

    Et puis rassures-toi, expat, dans quelques semaines commence la Twenty-20, pour des matchs plus concentrés en action !
    Ils ont supprimé la pause thé pour l'occasion

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. jamais rien compris non plus, mais je crie hyper bien SACHIN, SACHIN !!!
    j'ai mis mon tshirt "Tendulkar" aujourd'hui et j'ai vibré (d'un peu trop loin) hier soir.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. j'avoue j'ai éclaté de rire (et plus rien compris) au moment où le batteur fait le trajet inverse. 🙂
    heu, sinon, t'as déjà essayé ou tu ne t'es pas risquée?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *