La petite fille et le chaiwalla

J’ai aimé lui donné la main dans les rues de Bombay. Parler avec elle de notre vie en Inde, et voir sa tête penchée sur un énième livre, le cinquantième de la journée sans doute. Aimé savoir qu’elle avait parcouru les rues avec sa classe, pour découvrir les petits métiers de l’Inde, et un poème en a éclos.

J’ai été… étonnée.

Alors je laisse ma place aujourd’hui, alors je me tais enfin. Eva, 9 ans, qui vit elle aussi à Bombay…

Mumbai Chaiwalla

I make the Chai for a big man

I make the Chai for a woman

I make the Chai for a worker

I make the Chai for a lawyer


I put some sugar in my hot Chai Mix Mix

I put some tea in my hot Chai Mix Mix

I put some milk in my hot Chai Mix Mix

I put some cinnamon in my hot Chai Mix Mix

I put some spices in my hot Chai Mix Mix


I start at 5

Finish at 9


I cannot see my girl of 5

But I can see my boy of 9

My small-baby is very sick

When I make the Chai Mix

I dream I’m a big doctor. Mm…

And my small baby is very good


I like my job. Yes

But I want a better job. Mm…

With more money

To pay a doctor

To cure my small baby. Yes


Eva

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

12 commentaires

    • @ Isa : oui, dès la première lecture, on sent le rythme, la cadence... elle a su retrouver les caractéristiques de la poésie anglaise sans utiliser le moule français, c'est remarquable. Et une image de la rue indienne tellement... vraie.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *