Le paradis du T-shirt

Il y a des pays où les marchés regorgent d’artisanat et de produits traditionnels. Tissus, objets en bois, bijoux en argent, des produits clairement conçus et fabriqués pour les touristes réutilisant des motifs traditionnels et faisant passer l’objet du fonctionnel au décoratif : la tirelire kéralaise devient alors objet de décoration (et un jour, on osera aller jusqu’à en faire un dévidoir à papier toilette… pas encore, mais ça viendra…).

En Thaïlande, tu trouveras ainsi porte-encens et statuettes, plateaux et bols bouddhistes, tous souvenirs prisés des voyageurs*. Mais ce pays joue sur un autre créneau : le T-shirt. Oui. C’est l’incontournable des rues de Bangkok, des marchés touristiques aux énormes shoppings qui y sont consacrés à Pratunam (le quartier textile de Bangkok) et aux les allées de Chatuchak, l’immense marché aux bêtises du week-end. La Thaïlande est le paradis du T-shirt, en coton fin et doux, marcel, cropped, déstructuré, découpé, il affiche les couleurs de l’arc-en-ciel et joue sur des imprimés assez… déjantés.

Et le jeu de piste commence, trouver le plus étrange, le plus dingue, le plus grivois parmi les piles de T-shirts.

Il y a bien sûr le classique T-shirt « tourisme », I love Bangkok et autres slogans écrits en thaï détournés pour faire corps avec l’image graveleuse sur laquelle joue la Thaïlande, imprimés de marques de bière, Singha Beer en tête, danseuses… cela fait rire, fait vendre alors on l’assume et on l’affiche. Mais il y a aussi les T-shirts « Ce qu’aiment les Occidentaux » : et là, on passe des cartoons et comics gentillets et tels quels, Mickey, Tintin ou Calvin & Hobbes et South Park, aux geekitudes de Star Wars et Angry Birds, revues et corrigées, aux symboles détournés, aux icônes d’une époque comme la Cox ou la Vespa. Cela se vend parce que les touristes assumeront de les porter à Bangkok comme à Paris, à Los Angeles comme à Berlin.

Thaïlande T-shirt fin 5Thaïlande T-shirt fin 4Mais c’est le T-shirt fashionista qui me laisse toujours la plus étonnée : sur un fond blanc, imprimées en noir ou gris les parodies de marques de luxe, de famous jet-set et people sexy. Tout y passe, du grivois au détourné, du sérieux au glamour, il y a là une véritable inventivité, teintée de vulgaire et de sublime. Avec parfois, entre deux plagiats manifestes, des trouvailles originales…

Thaïlande T-shirt fin 3

Et finalement, c’est du côté de ce qui est le plus enfantin que l’on n’en croit pas ses yeux : la série des Monsieur, Madame atteint la gloire à Bangkok, avec du bon goût et du moins bon, à tous les coins de rue !

Thaïlande T-shirt fin 6

Tout est subverti, jusqu’à atteindre le n’importe quoi. Moi j’ai fait dans le poétique plutôt,Et même si je ne porterai pas la moitié de ces T-shirts, j’avoue ne pas m’en lasser.

Thaïlande T-shirt 3Butterfly suicideThaïlande T-shirt

Oui, j’ai un côté poético-gothique en ce moment…

* Mon grand regret ? Ne jamais avoir trouvé de boule à neige avec une danseuse de boîte de nuit et des balles de pingpong pleuvant sur elle…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

10 commentaires

  1. celui avec l'éthylotest est tout à fait raccord avec le pin's que j'ai offert à mon mari l'an dernier (et qui dit "COUCOU! tu veux voir ma bite?")

    je crois que je vieillis, je n'ai pas acheté de tish depuis... pffff... 3 ans?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Daydreamer : hmmm, pour le coup le pin's je ne l'aurais pas acheté... il le porte ?
      J'en achète uniquement en Asie parce que je porte rarement des T-shirts 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Marilor : hahahah, oui, je le connais celui-là ! (Et le pire c'est que je l'ai vu porté en Inde... par un gamin de 12 ans. Oui, oui, oui...)
      Bon, j'espère qu'avec ça Brendon te fait des séances de rattrapage ! 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Je me fais à chaque fois avoir: je choisis des t-shirts de créateurs et puis quand je tente de les mettre, ils sont très très justes pour mon corps d'Européenne avec des seins ! Mon homme par contre ne met quasi plus que ça (son stock est issu de trois voyages différents).
    Quand on va à Bangkok maintenant, j'essaie toujours de caser le Chatuchak Market dans les visites !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Miss Sunalee : j'ai exactement le même problème, hihihi ! C'est d'ailleurs très rageant, parce que les seuls T-shirts qui me vont en Asie (taille homme XXL) sont boaf...
      Tu as bien raison ! On ne s'en lasse pas de ce marché... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Ohh, je suis déçue, je ne vois pas le traditionnel "same same, but different"...
    Et pour la petit histoire, ce soit-disant dicton thailandais n'est, en fait, jamais utilisé par les Thai, mais n'a été inventé que pour nous, pôvres touristes qui pensions avoir tout compris à la philosophie thailandaise !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Miss Samsara : hahahah, en fait je l'ai gardé en réserve pour un autre billet 😉
      Absolument !!! En revanche, il fait sens pour ceux qui ont vécu en Inde où l'expression est très souvent employée ! Ce qui fait donc très bizarre : en Inde, on ne "joue" pas avec cette expression en la faisant devenir un slogan de T-shirt, mais en Thaïlande, oui...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Nekkonezumi : il n'y avait pas des variations autour de Maradona ? Du genre "Maradona is alive" ? Ou "Maradonatella Versace" ? 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *