A New Game Begins

L’année 2011 fut pour moi un GAME OVER.

Perte de repères.

Perte de confiance.

Perte de soi.

J’ai écrit beaucoup alors, mais préfère pour l’instant garder encore certains de ces mots. Je me suis débattue cette année-là, prisonnière des quatre murs du bruit indien, enfermée dans une servitude étrange et lointaine, m’échappant par intermittences mais ne sachant plus trouver l’apaisement.

Ne sachant plus très bien sur qui, à quoi je pouvais me raccrocher.

Et l’année 2012 fut un RESET.

Si cette année a été difficile pour bien des gens, elle a été pour moi le lieu d’une Renaissance.

Etonnante, espérée, longue à aboutir mais éclatante de mille possibilités quand j’en eus franchis les caps. J’ai quitté un pays qui me passionnait et une ville dont j’étais tombée amoureuse, et je craignais le retour à Paris ne sachant trop si j’y retrouverais mes marques et l’envie d’y vivre. Mais seulement arrivée, j’étais comme un poisson dans l’eau. Comme si je n’y avais pas déjà vécu dix ans : partir avait été l’occasion de laver mon regard sur cette ville toujours mouvante et stable, homogène et polymorphe. Alors est née l’envie nouvelle de me fondre dans Paris, dans la France et dans l’Europe, de les décortiquer, de les dévorer, d’en jouir. En adulte désormais et non comme la post-adolescente que j’étais en partant.

Cette année a aussi été pour moi un Rinascimento.

Je suis revenue pour être seule, sans haine, sans faute, sans erreur, avec toute la tendresse que partagent deux personnes qui ont été les plus complices pendant dix ans. Qui ont grandi, changé et qui évoluent chacune de leur côté. Il m’a fallu surtout m’éloigner de ceux qui m’étaient nocifs, les quelques-uns qui, à coups répétés, me heurtaient, me maintenaient dans des situations inextricables mêlant culpabilité et chantage, mainmise et immaturité. Servitude volontaire ou non, il y avait là une souffrance dont la seule porte de sortie réaliste et honnête était… la coupure. Cette année a ainsi vu naître l’envie de me libérer pour choisir et décider, en adulte désormais et non comme l’adulescente que j’étais avant.

Et cette année 2012 a été pour moi une Rinascenza.

J’ai pris à bras le corps, malgré les contraintes et les à-coups, le meilleur que peut m’offrir mon métier sans en attendre ce qu’il ne peut clairement proposer, et décidé de faire aboutir ce qui me tient réellement à coeur. Cela prend du temps mais cela avance, surtout quand on lit dans les yeux de ses élèves et de son entourage ce dont on est capable, ce que l’on fait bien, et que l’on se sent soutenue pour progresser et avancer.

Apprendre, comprendre, goûter, voyager, écrire, transmettre, partager, aimer et être aimée. C’est moi, tout simplement, et il m’a fallu quelques détours pour me retrouver.

Alors l’année 2012 a été une belle année pour moi. De ruptures nécessaires. De libérations. De gourmandise. D’apaisement. Une année où j’ai commencé à définir ce que je veux vivre, comment je veux le vivre et jusqu’où j’accepte d’aller pour ne pas le vivre pleinement.

Si 2011 fut l’année de la lutte, 2012 fut celle du renouveau.

Alors 2013 sera belle. Pour vous et moi.

A NEW GAME BEGINS…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

10 commentaires

  1. En tous cas je te le souhaite de tout coeur et n'ai jamais douté de la vaillante combattante que j'ai toujours senti en toi, même dans ces périodes où tu croyais t'être perdue alors que tu te découvrais autre...Bisous à foison pour cette nouvelle année

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Jelaipa : merci beaucoup très chère Jelaipa ! Ce sont sans doute les étapes nécessaires à une vie... 🙂 Bisous et une très belle année à toi !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Renaissance, reconstruction... je ne vois pas comment la femme qui naîtra de tout ça pourrait ne pas être aussi belle que l'année, surtout 😉
    Tu joueras le jeu avec plaisir, je te le dis, passe une très belle année !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Toujours combative, curieuse et gourmande de la vie.. Ils ont de la chance tes élèves !! Je te souhaite une superbe année, et si tu as besoin (ou juste envie) n'hésite pas à appeler.. Bisous

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @JPierre : hihihi... sauf quand je suis vraiment exténuée et que je leur dicte le cours parce que je n'arrive plus à rien ? 😉 Je te souhaite également une très belle année cher Jean-Pierre et on va surtout se parler devant un café très bientôt !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. et ma chouyo, tu sais ce qu'on dit de 2013 (c'est pour la poésie).
    et en cherchant un peu ça rime aussi avec Buenos Aires, non?
    happy New Year sweet pea.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Patricia : haaaaaaaaaaaaaaaaaan, je vois que tu es prête à tout pour que je vienne !!! Et tu as bien raison, hihihi... 🙂 Je te souhaite une très belle et lumineuse année ma Patricia !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Isa : merci beaucoup et bonne année chère Isa !!! Je te souhaite de beaux moments et de belles découvertes pour cette année 2013 !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *