Les Pattàmeubles #OCRI

Japon Nara Todaiji

A Nara, le Todaiji, témoignage architectural et artistique exceptionnel

qui abrite parmi les plus importantes écoles bouddhiques.

Le voyage c’est l’occasion de découvrir les autres et de se découvrir soi, d’affronter d’autres univers et de remettre en cause sa réalité. Le voyage, c’est surtout la possibilité d’apprendre qu’il y a d’autres manières de voir le monde… Gnagnagna.

En réalité, tout ça ne veut strictement rien dire : parce que tu auras beau y mettre toute la bonne volonté du monde, ce n’est pas simplement en te baladant dans les rues de Kyoto que tu comprendras comment les Japonais envisagent la vie, ce n’est pas en prenant un chai dans une petite rue de Bénarès que tu comprendras la vision du monde des hindous, ce n’est pas en buvant de la bière toute la nuit et en tanguant ensuite dans les rues de Londres que tu comprendras la Weltanschauung britannique. Même si tout backpacker qui se respecte t’affirmera avoir vécu la vraie expérience du pays de cette manière.

ALORS QU’EN FURETANT DANS LES MAGASINS SI !!!

En dédaignant les lieux de consommation et de surconsommation des pays que tu visites, dans une posture post-soixantehuitarde ou décroissante ou par pur désintérêt, tu commets une erreur grave… car tu passeras à côté du quotidien réel du pays, de sa culture non figée et non muséifiée, de sa manière réelle et concrète d’envisager la vie. Oui, je t’assure : c’est en regardant ce que mettent les Thaïlandais à leur porte-clef, ce qu’attachent les Chinois à leur portable, ce qu’utilisent comme sac les Indiens, ce qu’écoutent les Guatémaltèques à la tombée de la nuit, ce que mangent les Sud-Africains au petit-déjeuner ou ce qu’utilisent les Britanniques pour faire le thé, que tu comprendras où vont les espoirs, les attentes, que dis-je : les espérances, de tous ces peuples.

J’ai donc décidé de te présenter de petits trésors civilisationnels que j’ai ramenés de ces pays. Des objets qui, quoique petits et anodins, reflètent en eux-même toute la complexité d’un regard autre sur le monde, des OCRI : des Objets Culturels Révélateurs d’Identité

… … …

Bon, en fait j’ai ramené de mes voyages plein d’objets ultra kitsch que je ne peux décemment garder pour moi seule et il me fallait une introduction accrocheuse pour justifier d’en mettre les photos ici…

Voici aujourd’hui une chose qui nous arrive tout droit du Japon (par l’entremise de la Thaïlande où la japoniaiserie (© Nekkonezumi) fait des ravages certains).

Pattàmeubles

« Mais qu’est-ce donc ??? » t’exclames-tu à grands renfort de gloussements affolés, « sont-ce des chaussons pour suricates ? Sont-ce des cache-couvercles pour pots de confiture dans une cuisinette kawaï ? Sont-ce des charlottes mignonnettes pour Barbie Chirurgienne ? Voire pour un suricate chirurgien ??? ». QUE NENNI !!!

C’est japonais donc c’est utile. Car un appartement de 10 tatamis ne peut accueillir que des choses utiles, soit pour manger, soit pour pâlir encore ton visage, soit pour améliorer la fonctionnalité de chaque chose. Car c’est l’ordre de priorité japonais : miam, beauté, efficacité. Alors, palpant la chose molletonnée rose à pois avec sa petite feuille verte de feutrine cousue sur le côté, je retourne le paquet, lis les indications en japonais avec de sérieux hochements de tête et je comprends… grâce au schéma surtout…

On a ici, en un simple objet, le paradigme même d’une civilisation : là où toi, Occidental barbare, tu utiliserais de vulgaires patins de feutre marron ou noirs voire des boutons de plastique, à coller sous les pieds des tables et chaises de ton appartement, les Japonais vont au bout du bout de la Trinité Manger/Beauté/Efficacité : si c’est utile, cela doit décorer (le summum serait que cela puisse aussi être mangé…). Tu optimises ainsi l’objet : en décorant tes meubles noirs ou blancs de touches visuelles de couleur, en introduisant une dimension affective très dense avec cette référence à un univers d’animes aux couleurs aussi sympathiques que leurs conclusions (amitié, respect, loyauté, joie : du tout-mignon donc), tout en protégeant efficacement ton sol des marques. Car prendre soin de chaque microtatami² de ta pièce n’implique pas de la défigurer avec des bouts de feutrine de couleur glauque.

Pour aller au bout de l’expérience, j’ai donc essayé rien que pour toi ce qui me semble pouvoir être traduit par des… mouiiii… des pattàmeubles, bien meilleur concentré de civilisation japonaise que le Todaiji de Nara, on est bien d’accord…

L’efficacité du pattàmeuble japonais est totale.

Et le style est euhhh… certain.

Pattàmeubles 3

Note : j’en profite, ICI un article passionnant sur le tatami et la spatialité japonaise. Chouyo’s World est un blog culturello-kitsch.

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

6 commentaires

  1. Mais mais... hahahaha, splendide, ça bat à plate couture le petit chiffon grattant en longueur à tête de grenouille spécialement étudié pour nettoyer derrière les robinets (et non, j'ai pas de photo, c'est nul)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Nekkonezumi : sérieusement, tu viens de me donner mon défi 2013, trouver ce fameux petit chiffon. Je trouve ça conceptuellement telllllllllllllllement japonais !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. J'aime beaucoup l'idée de l'accessoire* comme "sésame anthropologique", de partir de l'infiniment petit (mais sur-signifiant) pour mieux cerner les contours d'une vision du monde singulière ("Hochement de tête über approbateur") !
    * aussi surprenant puisse-t-il paraître au prisme de nos propres canons esthétiques

    a presto, Antoine

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Vertiginoso : ohhh c'est très bien dit, le sésame anthropologique !!! C'est bien mieux que mes OCRI ! Et c'est exactement ça, comment saisir à travers un objet une autre manière de voir le monde...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. A croire que la japoniaiserie s'exporte jusqu'ici:j'ai vu des pattameubles en animaux dans un catalogue style"vitrine magique"mais c'était moins rose,sans doute adapté anotre esprit "barbare'

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Zaneema : naaaaaaaaaaaaan, mouahahahahahah ! J'adore, je suis fan (attends le prochain catalogue, ils vont peut-être les oser en rose ?) !!!

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *