De verre et de mots, à Bilbao

Bilbao Bibliothèque 2

Il y avait une évidence parce que s’y reflète le monde à la faire de verre.

Et il y avait une évidence parce qu’écrin de livres à la recouvrir de mots.

Sur la Biblioteca Foral de Bilbao, on lit toutes les langues du monde.

Sur la Bibliotheca Foral de Bilbao se reflètent tous les styles alentours.

Comme dans toutes les bibliothèques du monde, je suis sûre que les styles s’y mélangent.

Et que les langues s’y lient…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

2 commentaires

  1. Dans un monde aussi fragile, les mots enchaîne, les maux libèrent... Peut-être est-ce l'inverse? Peut être est-ce les deux? Les styles se mélangent, les langues s'y lient, mais aussi les langues se délient!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Esteban : c'est ce que j'ai aimé dans cette bibliothèque, le bâtiment est fragile et ce qui y est solide, c'est le contenu. Non les livres mais ce qu'ils contiennent...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *