En toute légèreté !

Vient un jour où il faut se rendre à l’évidence : l’allégé a du bon.

[Non, ceci n’est pas un billet militant pour le régime de l’été qui consiste sur ce blog, comme chacun sait, en une franche ripaille à base de maroilles, jambon de pays et rillettes frites aux lardons (si, je suis sûre que l’on peut tenter !).]

Suite aux tensions nées de petites fragilités squelettiques et surtout de l’Inflammation Rampante Toute Pourrie Qui Grignote Mon Corps, je n’ai rien pu rétorquer face à la seule solution viable à long terme : alléger ma vie entière.

[Vie entière : métaphore poétique pour sac à main, sac à dos ou valise.]

Il ne contenait pourtant pas ma maison mais il pouvait être… dodu. En tant que tel déjà : amour du cuir, amour des grands sacs, amour des besaces complexes, cela aboutissait à de superbes parades glamouresques et distinguées ornées d’un grand sac en cuir ingénieusement labyrinthique à l’épaule… [153kg]

… dont l’intérieur contenait ce que je considérais jusqu’alors comme le strict nécessaire : portefeuille, carnet, agenda, stylo, lunettes de soleil, smartphone, médocs d’urgence, paquet de mouchoirs [161kg]. Avec aussi un peu de superflu minimum : livre, sac à courses, miroir de poche, baume à lèvres [245kg]. Et puis un tout piti peu de superflu nécessaire pour aller en cours : cahier de texte de mes classes, mini-thermos, une tablette de chocolat [324kg]. Et, éventuellement, dans les grands moments, du superficiel maximum : deux paquets de copies, un second livre, une tablette, un mixer et un jacuzzi portatif [3,5 tonnes].

Un jour il a donc fallu dire stop à cette prodigalité, à ce Sac-Providence qui ruinait mon corps, mon esprit et la Nation entière ! Et je réfléchis alors à une politique d’austérité maximale fondée sur la recherche du bonheur, du minimum vital et de la miniaturisation maximum !

Reprenons…
L’indispensable réel ? Lunettes de soleil (les yeux bleus ne pardonnent pas), médocs d’urgence, smartphone, portefeuille (réduit au strict nécessaire) et paquet de mouchoirs [250g].

Le réellement inutile a été voué aux gémonies : la tablette, les paquets de copies (le casier virtuel et les corrections sur place vont donner à plein ces prochaines années), le second livre. Le mixer et le jacuzzi j’ai hésité mais finalement…

Le sac en tant que tel ? Dans ma boulimie de sacs à main, une bonne part avait été consacrée aux petites voire minuscules besaces ainsi qu’aux petits sacs à dos de ville. Occasion de les ressortir donc, et de s’écrier : « haaaan j’ai plein de nouveaux sacs à main !!! » [600g].

image
20cm de long maximum, 2 poches… et je découvre en avoir des bleus, des prune, des verts, des roses… United Colors on my Shoulder !

Venait enfin la difficile question de l’écrit, celle qu’il a fallu résoudre par des larmes, des cris et des tourments indicibles. J’utilise deux agendas, un virtuel et un papier dont j’ai modifié et réduit le format ces dernières années. Pourquoi l’utiliser encore ? Je suis plus souvent en zone non connectée qu’en zone connectée (RER, métro, étranger), j’ai besoin d’écrire noir sur blanc pour mieux m’organiser, et la batterie d’un agenda papier se décharge rarement… Certes. Mais évaluons les besoins réels : un grand agenda n’est pas nécessaire pour seulement des rendez-vous et des vacances. Ce qui concerne les cours est noté dans un cahier spécifique (le format numérique est obligatoire mais n’ayant pas de connexion dans mes salles, il faut encore recourir à l’écrit à la fin de chaque cours (cours, devoirs, recherches supplémentaires, punitions, copies en retard etc.)) que j’ai mis une éternité à dénicher avant de glapir de joie chez Muji. L’agenda papier se trouve donc réduit à un minuscule bi-semainier. Bien.
image
Réduit au maximum du maximum, pour les jours de cours.

Mais restait la question du petit carnet… oui, je continue ma thérapie « Carnetophile et addiction » et m’interdis d’en acheter de nouveaux… mais comment me séparer de cet incontournable-du-sac-à-main où je note, dessine, griffonne, liste et rature ??? La plus tactile des versions pout smartphone ne remplace pas le plaisir d’un stylo glissant sur les pages d’un petit carnet… Hum. Bon. D’une taille ultra minimale alors (merci Muji à nouveau) et pas d’exception !
Tout comme les livres emportés dans les transports, soit des classiques chargés sur le smartphone, soit la ribambelle de poches de moins de 150p. qui me tendent la main. Romans-fleuves, essais et études seront en home-reading mode [750g].
image

Bon, Gramsci tu es presque trop épais, mais ça ira pour cette fois. C’est bien parce que c’est toi…

Et les jours de cours… et bien, j’ajouterai la trilogie cahier de textes de cours, mini-thermos, tablette de chocolat. Indispensables.

Note : toute idée ou suggestion de miniaturisation ou utilisations multiples (le mini-thermos transformable en lunettes de soleil ou l’agenda-smartphone-portefeuille… ?) est la bienvenue !

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

18 commentaires

    • +1 ! Il en existe des petits formats... J'ai d'ailleurs le plus petit format de Kobo, la taille et le poids d'un petit poche mais qui contient des dizaines de gros bouquins... Certes il n'y a pas le plaisir du papier (ni l'odeur délicieusement surranée des livres qui ont traîné dans des étagères de vrai bois), mais c'est imbattable pour le RER / métro...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • @Tigreek : comme répondu à MaO, j'y ai vraiment réfléchi mais finalement cela ne me serait en fait pas utile du tout, puisque je ne lis qu'un livre à la fois, pas des dizaines, et que l'offre qu'on y trouve soit ne m'intéresse pas, soit est déjà sur mon smartphone. J'utilise donc mon smartphone pour la même fonction, avec un peu moins de confort de lecture évidemment mais cela ne m'a pas gênée jusqu'à présent !

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Mao : alors la liseuse, j'y ai réfléchi en tout bonne foi (et regardé celle de #LuiCEstCuir). J'ai regardé ce qui était disponible comme oeuvres (payant : de la merde le plus souvent, gratuit avec différents formats : l'offre me convient, avec parfois des trouvailles très chouettes parmi les classiques non réédités), donc pourquoi pas. La qualité de l'écran est bien, le confort de lecture a l'air bien (je n'aime juste pas le format trop large dans ma main mais on s'y fait). Mais... il y a eu un mais : je me débats déjà avec le smartphone, le mini-PC, la tablette pour savoir ce que je fais de chaque et pour quelle fonction précise. La tablette, heureusement un cadeau, s'est avéré un jouet chouette sur lequel je pouvais très bien lire en voyage avec plusieurs oeuvres dessus, mais inutile à toute autre chose au quotidien et même en cours, et alourdissant vraiment mon sac : exit du sac à main donc. Le mini-PC reste un outil d'écriture que je prends en voyage-repos ou que je laisse au collège : beaucoup trop lourd. La liseuse pour les trajets quotidiens ? Finalement, ce que je lirais sur la liseuse est exactement ce que je charge gratuitement sur mon smartphone (puisque les oeuvres payantes ne m'intéressent pas), le confort de lecture y est très correct (suffisamment pour mes 3h de transport par jour d'autant que souvent je ne fais pas que lire mais corrige, écoute de la musique etc., si c'était plus il faudrait voir), et enfin l'aspect "on peut se balader avec 500 bouquins sur sa liseuse" ne m'intéresse pas, puisque... je ne lis qu'un livre à la fois dans le RER (et quand j'en lis plusieurs, c'est qu'il y a des essais, des études, des trucs introuvables sur liseuse). La tablette me sert donc à charger plusieurs livres pour les voyages en allégeant mon sac, et pour lire au quotidien mon smartphone ou des livres fins me suffisent.
      Et j'avoue ne pas être mécontente de ne pas multiplier les supports !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. Le papier bible, c'est léger... Mais, tu n'en trouve qu'à la pléiade !
    Écoute, pourquoi faire tant de sacrifices ? Est-ce bien raisonnable de changer aussi radicalement tes douces habitudes ? Non ! Tu devrais étudier la question du sac à roulettes, de plus en plus fashion...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Despasperdus : hihihi, oui... et en énorme volume la plupart du temps, donc je ne suis pas certaine que ce soit si bon pour le dos que ça 😉
      Mouahahaha, quelle horreur ! Non impossible et même pas pour des raisons de mode : j'ai un souci au cou qui m'empêche de traîner une valise derrière moi, donc uniquement sac à dos ou sac à main léger. Et en plus... je déteste tellement les valises traînées dans les gares et aéroports et métro et trottoirs, dont les propriétaires se fichent de te les mettre dans tes jambes et qu'elles empêchent d'avancer, que je suis parfois sur le point d'y mettre des coups de pied... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Héhééééé!Mais toi tu n'as pas encore eu droit aux playmobils,aux petites voitures et aux cadeaux style pommes de pin,cailloux,fossiles etc de petits nains...

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Br1 : mouahahahaha ! Absolument... je m'imagine avec n'importe quel étui d'instrument de musique, même vide, et déjà je me contorsionne en prévention du mal de dos. Le triangle sinon ? 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Si tu peux, lire dans ton smartphone comme moi dans le mien ? Sinon, moi je ne sors jamais sans mon enclume mais je me soigne. Et Br'1 a raison pour le violoncelle 😉

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Nekkonezumi : je ne lis pas dans le marc de café, mais effectivement je lis très bien sur mon smartphone. Cela m'a allégé d'au moins 12 000kg (oui) ! Mouahahah, oui absolument !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. J'admire, très chère. Cette abnégation, ce sens du sacrifice, ces efforts consentis... Vraiment, étant atteinte des mêmes vices, mais de moins de vertus, je suis épatée !
    Bonne rentrée !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Nora Gaspard : hihihi... de longues heures de souffrance mais du plaisir au bout 😉 Mais je suis malheureusement en train de jouer les jésuites, et de me dire que même avec très très peu d'affaires, je pourrais prendre un grand sac en cuir quand même... #CEstMal

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Je vois que nous avons exactement les mes addictions concernant les sacs à mains carnets livres et moi j'ajouterai stylos divers et varies ! Je préviens de suite mon mari que nous sommes au moins 2 ! Que ce n'est pas la peine d'alerter le service psy le plus proche ! !!!
    Je pourrais ouvrir un magasin de sacs à mains et carnets en tous genre avec mon stock perso

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Chalipette : ah oui, une vraie addict aussi alors !!! Mouahahaha ! Mes amis se sont moqués de moi quand ils ont ouverte le carton à carnets... 😉 Les stylos, ça va à peu près, je réussis à me contenir (presque) !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Simon : je l'ai envisagé mais je n'y trouve pas mon compte en matière de livres. De plus j'ai trop de supports diffétents et je porte déjà trop de choses : je ne vais pas ajouter un, là où le smartphone suffit pour lire sur les trajets quotidiens notamment ☺

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *