Dans votre librairie, le 2 septembre !

***** Roulements de tambour *****

Il est plus que temps d’annoncer la chose : le 2 septembre, Chouyo sera sur les étals de ta librairie favorite.

TADAAAAAAAAAAM !!!

[Une précision : si j’apprécie les librairies et que le contact du livre papier reste un plaisir inégalable, ce n’est pas vraiment moi qui poserai nonchalamment vautrée sur la table des nouveautés. C’est non !]

Mais quoi ? Mais comment ? Mais enfin !!! Prends un café, je te raconte.

Si tu lis ce blog (et que tu lisais ses prédécesseurs), tu sais qu’écrire est une activité nécessaire pour moi depuis une dizaine d’années. Le désir de mettre les expériences, les lieux et les émotions en mots, le besoin de poser les choses, d’en rire ou de me les approprier en les publiant ici. Il y a du matériau donc, publié ou sous forme de centaines de brouillons au fond de mes tiroirs numériques, de l’Inde, des voyages, de la littérature, du politique, des élèves, de moi. Mais n’ayant aucun contact dans le monde de l’édition ni aucune idée de son fonctionnement, publier restait une idée folle et floue.

Mais le 2 septembre apparaîtra pour la première fois mon vrai nom sur une couverture glacée arborant flèches sautillantes, cercles embouclettés et dessins, toutes choses que tu retrouves sur le tableau à la fin d’un de mes cours. Ma frimousse en promo, un numéro ISBN, le nom d’un éditeur, tout un travail d’édition et une attachée de presse [Oui. Je. Voilà.] Tout cela me procure depuis quelques mois une émotion sur laquelle je n’ai pas encore mis de nom…

[Mais j’ai bien une scène qui me vient à l’esprit : l’héroïne, son sari mouillé de larmes de joie, lance ce dernier par-dessus les buissons et s’élance sur les berges du lac de Srinagar pour danser sur une musique endiablée. Au bout de trois heures de déhanchements effrénés, elle remet son sari qui a eu le temps de sécher, retourne devant son ordinateur et se met au travail.]

Un jour donc, après mon billet sur Charlie Hebdo, j’ai reçu un mail des éditions Stock. Stock ? C’est pour moi avant tout une couverture rose au nom de Witold Gombrowicz, Les Envoûtés, premier roman polonais que j’aie lu, étrange et ô combien… euhhh… polonais ? Stock donc. 1708. Voltaire. MAIS BIEN SÛR. [Tchhhh tchhhh… hallucination par ingestion massive de « baozi »… tchhhh, bip bip bipbipbipbip, Dr Ross NFS chimie iono !] Aveu : j’ai vérifié sur le coup si ce mail n’était pas un faux. Mais derrière il y avait bien de vraies personnes aimant le café et les chouquettes, ce qui prouvait de manière incontestable leur réalité !

Voici donc mon premier livre*. Plume légère pour sujets graves, plume grave pour anecdotes légères : j’y raconte cet étrange apprentissage de devenir prof, entre désillusions et jubilation, et qui se renouvelle à chaque cours. Je m’y adresse aux futurs profs, aux parents d’élèves, aux élèves aussi, à mes collègues évidemment, à mes lecteurs habituels et aux nouveaux. Je prends leur main et les emmène dans mes classes observer à quel point ce métier trop humain enthousiasme et broie des vocations à la fois, ce métier qui mériterait que l’Etat se batte réellement pour lui.

Je suis surexcitée et sans fausse modestie, j’ai hâte d’être lue, commentée, questionnée. Je te raconterai l’autre apprentissage, lectures, relectures, annonces et promotion, retirer au texte ce qui est mauvais et y laisser parfois les pires actes manqués [il faut que je le raconte ici : j’ai besoin d’une catharsis…]. Les réactions enfin, glapissements de joie, regards étonnés, indifférence, et même certaines réflexions limites.

Allez, tu connais cela par coeur…

… Viens, prends ma main, suis-moi…

[Musique intense.] Avec du vernis à ongles bleu électrique…
[Ecran noir, cris.] Avec des élèves fous qui courent partout…
[Travelling dans un couloir.] Avec des collègues qui se noient dans le café…

Prof jusqu'au bout des ongles Couverture

Note utile : si on vous demande, mon nom se prononce « rekem » !

Note encore plus utile : disponible dans ta libraire et sur la Fnac, Amazon, DecitrePour ceux, famille amis connaissances et lecteurs, du bout du monde et ceux qui allègent leur sac, la version électronique vous attend !

* Idée pour un tome 2 : « Vernis noir et copies blanches », pour un tome 3 « Indiana Chouyo Jones : le Temple des Stylos turquoise illisibles et maudits ».

HIIIIIIIIIIIII !!!(14)Boah...(0)

30 commentaires

  1. Ohohlalala comme j'ai hâte de le lire et de l'offrir à tous mes amis profs ! Je t'envoie mes plus sincères félicitations car tu le mérites vraiment, tu es une belle personne avec une belle plume. Tu as bcp de générosité à donner, j'ai été ravie de faire ta rencontre lorsque j'étais en Inde!

    Bisous et à bientôt

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Charlotte : tout comme j'ai également été ravie de t'y rencontrer ! Merci beaucoup, et tu me diras si tes amis s'y sont reconnus ou non, je suis sûre qu'ils auront plein de choses à ajouter !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Mentalo : merci !!! Ah mais tu vas y voir mes propres questionnements alors, partir, démissionner, se reconvertir etc. 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Youhou! Super, j'ai hâte de lire ça;;;
    Et je valide le titre du tome 3:
    - j'ai corrigé des copies de bac avec mes lunettes de soleil
    - j'ai proposé à mon inspecteur qu'on éviscère les candidats qui composent avec de l'encre de cette couleur
    - il n'a pas adhéré

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Eh m'dam : merci beaucoup ! Mouahahahah ! C'est exactement ça... le turquoise, cette couleur d'encre maudite 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Le billet sur Charlie avait de quoi ne vraiment pas rester indifférent et si le livre tient du même brio, ça promet ! Félicitations et bien plus que ça même. C'est pour beaucoup une sorte de Gral publier un livre, l'heure est donc à savourer !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Laurent : hihihi, j'espère... 🙂 Merci beaucoup, et effectivement c'est à savourer car inattendu et réellement motivant pour rassembler et recomposer d'autres textes, notamment sur l'Inde 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Despasperdus : merci beaucoup ! 🙂 Alors la commande directe n'étant pas possible, je crois que le plus simple passe par la caféine... avec dédicace en direct 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(1)Boah...(0)
  4. Glaucops !
    (tu es professeur de lettres)
    Des pas perdus a posé une excellente question. Avant de commander sur Amazon, j'attends ta réponse sur ma boîte e-mail. On peut faire la dépense par Paypal ? Tu as un compte ? Avec quel e-mail ? Celui donné dans la colonne de droite ?
    Pour la dédicace, je te rappelle que je m'appelle Lou de Libellus.
    Et ça me fait vraiment plaisir d'avoir de tes nouvelles, d'aussi bonnes nouvelles.
    Tu seras citée sur Facebook, la gloire : - )

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Lou de Libellus : haha, j'aime bien le "Glaucops !" Historienne cela m'évoque effectivement Athéna, ce qui va bien avec mes pérégrinations de cet été. Je te réponds par mail alors, et la citation Facebook... je rougis même ! 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
      • J'attendrai le jour et la nuit
        J'attendrai toujours ton courrier
        (air connu, mais tu n'es pas Dalida, il paraît que tu as de beaux yeux tu sais - Dalida a souffert dans ses yeux en 1933 : une Égyptienne qui chante en hébreu, ce n'était pas dans l'air du temps)

        HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @Ravi_aa : cela va être la grande question ! Le plus simple à mon avis c'est que je mette ici les séances de dédicace s'il y en a, et sinon il faudra partager un café ou passer par un certain fiston ! 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(2)Boah...(0)
  5. Youhou ! \o/
    Ce sera un véritable plaisir de te lire "sur la durée" autrement que sur ton blog.
    Belle rentrée à toi 🙂

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Félicitations !
    Tout comme Mentalo, je me pose pas mal de questions sur une éventuelle reconversion (ca traîne depuis quelques années maintenant...), je suis donc intriguée et j'ai hâte de lire ton livre 🙂

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *