Les Jeux du Commonwealth à Delhi #bigfail

Delhi Commonwealth Games

C’est triste. Mais l’arrogance mouchée vertement est toujours ce qui satisfait le plus.

Toi qui n’habites pas un pays du Commonwealth, toi qui pensais que la pire avanie sportive était la Coupe du Monde de Football, toi qui pensais avoir tout vu du ridicule, du prétentieux et du cocorico, tu ne savais pas qu’il existait pire :

Les Jeux du Commonwealth

en Inde !

Dans un moment de (prise de drogue hallucinogène ? folie ? divergence spatiale et temporelle combinée à un délire bipolaire maniaco-compulso-dépressif ?), le comité des Jeux (qui ne concernent, et n’intéressent donc, que les pays du Commonwealth) a décidé d‘en attribuer l’organisation à Delhi, la capitale de l’Inde.

… Arrête de ricaner. Et considère plutôt les résultants probants qui ont suivi ce choix…

Dans la catégorie « C’est normal pour l’Inde : poids plume-poids moyen » :

  • des enfants en bas âge, voire en très bas âge, travaillent sur les chantiers ; la presse s’en est (un peu) émue mais sans rien y changer ;
  • leurs parents sont payés moins qu’une misère, faudrait pas exagérer, et dorment sous des tentes à même le chantier. Au moins, cela réduit les temps de transport…
  • scandales de corruption dans l’attribution des marchés, quelques démissions pour calmer l’opinion, mais dans quelques mois on les retrouvera à d’autres postes à responsabilité ;
  • on a vidé le centre-ville de Delhi des éléments « perturbateurs » : mendiants, enfants des rues, vaches. Zut alors ! tout ce qui fait la beauté photogénique de l’Inde : mais que va-t-on donc prendre en photo ???
  • la ville ressemble depuis deux ans à un gigantesque chantier à ciel ouvert. Enfin, non, depuis dix ans. Ou bien vingt ans ?
  • les conditions d’accueil des athlètes en matière d’hygiène et d’infrastructures sont déplorables : peut-être la meilleure manière pour les athlètes indiens de battre leurs adversaires ?

Dans la catégorie « C’est normal pour l’Inde : poids lourd » :

  • sous la pression des milieux ultra-nationalistes hindous, le comité indien avait d’abord interdit la vente de boeuf pendant les Jeux. De réputés diététiciens indiens avaient d’ailleurs expliqué qu’un régime à base de lentilles, de riz et de légumes était excellent pour les athlètes de haut niveau…
  • les travaux ne semblent pas avancer d’un pouce, ou si peu que le comité organisateur se demande si les Jeux vont pouvoir avoir lieu. Le comité indien assure que oui : il suffit de trouver dans les environs encore un millier de familles affamées, donc corvéables à merci…
  • après l’attaque d’un bus et de deux Taïwanais, blessés par arme à feu au coeur de Delhi, la police assure que la protection est maximale pour les athlètes et les délégations. Les touristes et la population locale, ce n’est pas le rôle de la police de les protéger…

Dans la catégorie « Hors norme, même pour l’Inde » :

  • les Jeux commencent dans dix jours : la moitié des stades et infrastructures n’est pas construite ;
  • le comité a pris des mesures qui font peur, en exigeant du comité indien qu’il fasse faire en deux jours ce qui prend deux semaines à faire ailleurs, c’est-à-dire six mois en Inde ;
  • aucun réseau de prostitution aux abords du village et des stades n’a encore été démantelé. Mais c’est vrai, le village et les stades ne sont pas encore finis…
  • des athlètes indiens ont été convaincus de dopage. Il y a des athlètes indiens ?
  • un pont piétonnier en construction aux abords du stade vient de s’effondrer. Mais tous les entrepreneurs ont été choisi pour la qualité de leurs matériaux et leurs compétences…

Question subsidiaire : y a-t-il un seul membre du comité organisateur qui avait mis le pied hors des hôtels de luxe ? Juste pour voir si réellement y tenir les Jeux était envisageable ? Nan, parce que s’ils l’avaient fait, ils auraient très vite vu que c’était une gageure intenable !

Conclusion : après avoir crié haut et fort que ces Jeux seraient à l’image de ceux de Pékin, il va falloir revoir les ambitions un peu à la baisse.

… Qui a dit « du genre les Jeux de Kinshasa en 1928 » * ???


* Bravo !!! Il n’y a pas eu de Jeux à Kinshasa en 1928 ! Tu gagnes un billet d’entrée au futur stade pas-encore-construit-mais-qu’il-devrait-l’être-dans-deux-jours-avec-du-carton-pâte-et-bien-sûr-toutes-les-normes-de-sécurité. Pour accéder à ta place, n’oublie pas ton casque de sécurité, un échafaudage, quelques pièces pour les ouvriers faméliques et un billet pour le gardien (tu as beau avoir un billet, il faut le « remercier » de t’avoir indiqué le mauvais gradin et le mauvais siège, c’est comme ça que ça fonctionne dans le BTP en Inde).


[Note : tu décèles ici l’étrange satisfaction qui étreint celui qui vit en Inde, l’aime et la subit chaque jour. Enfin il voit le monde prendre conscience pendant quelques minutes que l’Inde, tant vantée pour sa prétendue « démocratie », ses « efforts » et sa « modernité » est juste une grosse baudruche prétentieuse, qui maintient les inégalités et la bêtise crasse pour construire des châteaux de cartes et enrichir les potentats locaux en manipulant chiffres, esprits et partenaires étrangers avides de trouver un contrepoint à la « féroce » Chine. Cela me fait doucement rire quand ceux qui vantent « la plus grande démocratie du monde » (mouahahahahahahah !) comme « le géant de demain » se retrouvent face à la réalité des infrastructures, du système médical, du comportement, des traditions, de la superstition, des transactions économiques, de l’efficacité professionnelle, des compétences, des connaissances aussi, de la fiabilité et de l’intégrité. Mais qui finalement lui passe un peu tout, parce que tu vois, l’Inde est pauvre, la pauvre… Un bon titre de roman : L’Inde ou la poudre de perlimpinpin.]

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

27 commentaires

    • @ Shaya : oui. Mais tu devrais voir à quel point les Indiens sont ulcérés, je n'ai jamais vu ça ! Ils parlent tous du fait que ce gouvernement (ou un autre) va vendre le pays ou l'a déjà vendu, qu'ils sont "tous pourris" etc.
      Ce qui énerve le plus au final, c'est l'argent qui aurait pu être investi lors de ces Jeux (rénovation, modernisation etc.) mais qui s'avère avoir été juste dépensé au final...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  1. Ha oui t'es drôlement énervée dis donc. Va donc faire un tour d'éléphant pour te calmer, et n'oublie pas ton petit panier de Naans au cas où t'aies un creux.
    je suis sûre que Connaught Place est toujours un chantier monumental?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. ma moufette, tu passes trop de temps dans les bouchons chérie. va faire un tour au BCC respirer l'air pur et re-découvrir la magie de l'inde. TII WTF !
    Mais quand meme n'oublie pas de faire un réçit précis de la Pooja des jeux.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Patricia : si tu voyais les commentaires des Indiens,pfiouuuu, je ne les ai jamais vus et entendus aussi exaspérés !
      Moi, cela me semble être juste normal en fait, un peu à l'image des travaux que l'on a chaque (jour ? mois ? année ?) à Bombay...
      Mais je me dis que c'est aussi la magie de l'Inde : beaucoup de constance, tu viens, un pont est en train d'être construit, et dix ans plus tard tu reviens, le pont n'est toujours par fini, hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Il faut voir le coté positif de la chose, l’année prochaine, pour les journées du patrimoine tu auras le loisir de faire visiter : le stade qui n’a jamais été construit, la passerelle sur laquelle personne n’est jamais passé, le village des athlètes qui n’a jamais accueilli d’athlète…

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : c'est exactement ça. Tu te demandes ce qu'il peut encore arriver. Je viens d'ailleurs d'apprendre que le plafond de la salle d'haltérophilie s'est effondré...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. Moi et mon mari on rigole a chaque fois que l'on voit les épisodes désastreux de ce chantier!ça en est grotesque ,caricatural!
    Et puis après oui ,on s'énerve en pensant a tout ce fric balancé par les fenetres!Oui on pensait que le summun était derrière nous avec cette coupe du monde en afrique du sud,et pis non,c'était sans compter sur les indiens...
    Nous comprenons ton etat d'esprit meme a des kilomètres de Delhi!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Zaneema : et comme toi, je m'énerve parce que l'on sait comment pourrait être utilisé tout cet argent, ou même une toute petite partie. Et cela me fait mal au coeur pour tous ceux qui y ont cru ici, même un peu...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  5. Je ne savais pas qu'il y avait des jeux du Commonwealth. Je savais à peine que le Commonwealth existait encore, et encore moins qu'il cachait des athlètes, du moins assez pour organiser des jeux.
    Et à quoi ils jouent, au juste? Enfin , ils joueraient si la cour de récré, euh le stade ou autre piscine (pas piste de ski quand-même?) étai(en)t terminé(s)?

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Br'1 : comment ??? Tu ne savais pas ??? Hihihi ! Moi non plus, avant il y a quelques mois. Le pire, c'est que je crois que les athlètes sont vraiment très nombreux à venir, j'ai l'impression que c'est plutôt de l'athlétisme.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  6. Breaking News : tout le monde flippe grave maintenant : )
    http://www.france24.com/fr/20100925-inquietude-president-jeux-commonwealth-a-new-delhi-inde-sport-fennell

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : là, ça n'arrête plus ! Les informations se multiplient, il paraît qu'on a mis de grand singes pour chasser les petits, que l'on a retrouvé un cobra, c'est une véritable ménagerie. En même temps, c'est vrai aussi : on voit plus d'animaux dans les villes que dans les parcs naturels, je suis sûre, hihihi !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  7. Salut Chouyo, juste un truc que je trouve pas correct quand tu dis : "faire en deux jours ce qui prend deux semaines à faire ailleurs, c’est-à-dire six mois en Inde".

    C'est simplement faux. La vérité est plutôt "ce qui prend de 6 mois à un an ailleurs, on promettra 2 mois en inde, et ça prendra 4 mois".

    C'est du vécu, souvent, ici, on annonce des délais courts jamais tenus, mais si tu regardes ce que il aurait en fait fallu en france par exemple, tu t'aperçois qu'ils sont rapides.

    Sinon le reste, l'histoire, tout n'est que gâchis, terrible.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Zolive : bonjour ! Oui et non, en fait, on va dire que tout dépend de ce dont on parle... Pour installer Internet, c'est beaucoup plus rapide en Inde qu'en France, une bonne semaine on va dire au lieu d'un mois voire plus.
      Mais concernant les travaux d'un immeuble, c'est plutôt "ce sera fait en trois semaines" et c'est réellement fait en un mois et demi. Concernant du petit artisanat (au hasard... textile, sacs et cadres ?), "ce sera fait en 48h" et c'est fait en 48h. Concernant un ouvrage d'art (pont, route, que sais-je encore), "ce sera fait en deux ans" et là, il vaut mieux attendre quatre à dix ans...
      En fait, j'ai l'impression que plus le porte-parole est loin du chantier (au sens propre comme au sens figuré), plus le délai annoncé recherche l'effet ("waouw, super, ça va être rapide") et moins les moyens donnés permettent de tenir ce délai court (d'où le fait que les travaux durent beaucoup plus longtemps).

      J'ai constaté pour ma part qu'à partir du moment où il y a une annonce pour de gros travaux, ceux-ci soit durent deux fois à trois fois plus longtemps, soit ils sont fait très rapidement, et doivent être recommencés quelques mois ou un an après. Je pense aux rues à Bombay par exemple (mais là, c'est normal, saboter le travail pour le refaire plusieurs fois et encaisser les pots-de-vin au passage est une pratique courante).

      En revanche, je ne sais pas ce qu'il en est dans les usines et entreprises commanditaires de gros travaux : le travail est-il fait dans les temps ? et faut-il le reprendre après ?

      Ce qui est étrange, ce n'est pas que les travaux durent plus longtemps que prévu, c'est une réalité presque partout tu as raison, mais c'est le fait qu'à la différence de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, la main d'oeuvre est moins chère en Inde, où l'on s'embarrasse moins de règles de sécurité ou de règlement sur les matériaux, et les travaux y sont toujours plus lents.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  8. Salut Chouyo !
    Je suis nouveau sur ton site, je suis français, et aimant l'inde et les indiens, vivant à pondicherry - la combinaison des trois est rare...

    Je précise : effectivement, on dirait que plus c'est gros - et lointain des décisionnaires - et plus ça prend plus de temps.
    Je connais l'expérience de personnes ayant fait un hôtel, genre 18 chambres, ou des maisons individuelles, où le temps demandé par les "indiens" est juste le tiers de ce que dirait toute entreprise française. Donc évidemment cela prendra plus de temps, mais la magie, c'est qu'on a un travail très propre fait en le double du temps, ce qui est encore plus rapide qu'en france (1/3 * 2 = 2/3 !).
    Exemple, l'hôtel : ça mettra un an. Ca en a mis deux. Mais les architectes qui suprevisent et viennent de france m'ont dit qu'en france, il fallait 3 ans.

    Pour les jeux du Commonwealth, on dirait aussi qu'on a affaire à une loupe sur ce qui ne va pas, même si c'est grave. On oublie tout ce qui a été fait et qui est fini ? Métro, avenues, stade...

    Tu es... française ? J'avoue avoir cherché ta photo sans succès sur ton site, surtout suite à ton article "You famous tenniswoman !!!"
    Amitiés

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  9. @ Zolive : ah oui, effectivement, combinaison assez rare ! De mon côté, expatriée française venue volontairement en Inde, le "volontairement" étant très rare aussi (pour te dire, on a refusé Londres pour choisir Bombay...). Donc je me régale dans cette ville et ce pays, avec une population que j'apprécie réellement ; mais de la même manière que j'aime les Indiens, je suis aussi toujours plus déconcertée à mesure que j'apprends, je lis, j'observe... En tout cas, on ne s'ennuie pas, c'est certain ! Si on vient à Pondicherry bientôt, on pourrait se boire un "chai" ensemble !

    Concernant les bâtiments dont tu parles, est-ce que cela ne venait pas du fait que les architectes étaient français ? Ce qui me semble manquer le plus ici, ce sont des ouvriers formés et des maîtres d'oeuvre compétents ; si le maître d'oeuvre et l'architecte le sont, français ou pas d'ailleurs, je suis certaine qu'on peut construire plus vite qu'en France ! Le jour où les ouvriers indiens seront réellement formés, bien encadrés, protégés, ce pays ira vraiment loin...
    Pour les Jeux, c'est vrai que c'est toujours plus facile de se focaliser sur ce qui ne va pas ; mais là, je crois quand même que les promoteurs ont fait fort !

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  10. Ravi pour le chai....
    Effectivement tu as raison, ce qui manque sont les bons encadrements. car les indiens sont formés dans l'obéissance et la répétition, pas dans la réflexion (je schématise !).
    Et le plus paradoxal est de voir que malgré cela, ils sont capables de faire des métiers avec la magie du geste pensé, poussé à l'extrême d'une efficacité et d'une appropriation... Ah inde paradoxale....

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Zolive : c'est exactement ça, et c'est ce qui me fait enrager le plus souvent. Pas que les choses ne soient pas finies en temps et en heure, pas qu'il y ait des problèmes ou du travail mal fait, mais que des artisanats et des savoirs-faire ne soient pas mis en valeur et soient étouffés par des managers incompétents.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *