Aaaaaaaave Ganeeeeeeeeshaaaaaaaaaaa…*

Rôôôôô, je suis pleine d’humour*.

Ganesha

Bon. Pourquoi cette joie soudaine ? Parce que mercredi était le dernier jour de la grande fête de Ganesh.

Jusque-là, rien que de très normal.

Sauf que cette fête a une résonance bien particulière à Bombay : elle résonne, ça c’est sûr, et tu sens les murs trembler sous les assauts conjoints des tambours, de la musique assourdissante, des clameurs et des pétards. Presque chaque soir pendant douze jours.

Mais cette fête constitue un moment extrêmement particulier dans la vie bombayite, qui lui donne tout son intérêt et toute sa valeur : elle rassemble. Pour faire vite, elle n’est apparue sous cette forme qu’à la fin du XIXème siècle quand un indépendantiste, nationaliste et réformiste du Maharashtra, Lokmanya Tilak, a décidé de fonder un événement commun, rassembleur : la fête de Ganesh. Par sa durée, par son but même, rassembler la communauté familiale autour d’une petite statue, rassembler le chawl ou la rue autour d’une statue plus grande, rassembler tout le quartier autour de statues gigantesques, et pendant douze jours la vénérer, la veiller à tour de rôle, en changer les vêtements, remplacer les offrandes.

Ganpati

N’aie crainte : il est venu en ami…

Quoi de mieux pour créer l’esprit de communauté ? C’est exactement ce que faisaient les Grecs de l’Antiquité lors des Panathénées, le banquet civique rassembleur de toute la cité qui culminait dans le partage du boeuf sacrifié. Ici (pas de boeuf sacrifié, tu t’en doutes…) la communion finale a lieu dans la mer, lors de l’immersion des statues. Bombay retrouve ses racines maritimes, se relie à nouveau à son passé fait de vagues et d’embruns.

Oui, Ganesh me rend lyrique…

La fête de Ganesh, c’est ce moment, aléatoire en Inde, où ton coeur tremble, les larmes te viennent aux yeux et que tu te rends compte à quel point tu aimes cette ville, ce lieu, ces gens.

Alors on voit tout le monde converger vers les plages, et même des non-hindous participer à la fête. On est aussi parvenu à oublier cette années les étendards et diatribes nauséabondes du Shiv Sena, du MNS et du RSS, qui, l’année dernière, avaient appelé à la sur-hindouisation de la fête.

Non, cette fête appartient à tous les Bombayites, certes elle s’installe dans les maisons et les quartiers hindous mais elle prend place dans la ville, et le dieu au visage jovial, à la trompe joueuse et au regard bienveillant nous invite tous à la fête…



Ganpati à Bombay
Uploaded by Chouyo. – Discover new destinations and travel videos.

* J’en ai plein d’autres : « Ganesha, Ganesha, écoute-moaaaaa, Ganesha, Ganesha, t’en va pas ! », ou encore « Ganeshaaaaaaa, you’ve got to see her ! ». Si tu as des suggestions, fais-toi plaisir…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

16 commentaires

  1. J'ai toujours été fascinée par l'Inde et les us et coutumes de ce pays. C'est ma prochaine destination de voyage... y'a aucun doute.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Sekhmet : oui, c'est un pays passionnant (comme beaucoup d'autres en fait, mais celui-ci concentre pas mal de choses en même temps). En revanche, si tu viens, oublie la fascination : mieux vaut avoir les pieds bien sur terre quand on voyage en Inde et savoir avant d'arriver que tout le kitsch, les mille couleurs et la spiritualité envoûtante font surtout de belles photos pour les beaux livres... Il n'en reste pas moins que si le voyage est harassant, il est aussi exceptionnel !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : ça dépend, Jésus il a aussi une bonne tête ici, avec des fleurs, des guirlandes, une auréole qui scintille de mille feux...

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. L'éléphant c'est le bien. Du coup on a quand même la notre à Paris maintenant, fête à Ganesh. Mais bien évidemment elle est loin d'être aussi spectaculaire

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Manu : bon, ben je sais quel moyen de transport te choisir pour ton voyage en Inde...
      Ce qui est bizarre, c'est que la fête a eu lieu au moins trois semaines avant à Paris, je ne sais pas pourquoi.

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Ganesh il est Gay non ? Rapport aux couleurs, aux costumes toussa toussa ? Meuh non je ne suis pas prisonnière de clichés éculés !! (j'ai dit "éculés"...)

    Bon, je me ressert un verre (non, il est pas 9h20 du matin du tout..)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Océane : mouahahah ! C'est ce que je me suis toujours demandé en fait... Il y avait des Ganesh "eco-friendly" cette année, y en aura-t-il un jour des "gay-friendly" ?

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Electroménagère : exactement ! Mais je crois que l'on mange plus à Dunkerque, les fêtes indiennes ne sont pas le lieu de ripailles à n'en plus finir (il y a des offrandes et des sucreries, mais c'est tout, snif !).

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ 400 : (on est passé de "Miss 400" à "La 400", et à "400" tout court maintenant ! C'est la suite de "300" tu penses ?) Je devais t'en envoyer un ??? Zut, il serait fort possible que je t'aie dit ça et que j'aie oublié, je suis désolée ! Si c'est le cas, envoie-moi un email pour me dire ce que je t'avais promis !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *