A Bombay, le roi vient

Sarkozy Inde

Alors oui, le roi vient.

Le roi Omnicolas et sa princesse vont faire l’honneur à Bombay et à sa frétillante communauté d’expatriés (triés ? Pas tant que ça, j’y serai…) de venir les voir. Tout s’est pourtant joué à Delhi, contrats (des « accords préalables » plutôt ? Hinhinhin, bienvenue en Inde, on en reparle dans dix ans…), discours forts, mains serrées, mains jointes, mains entrelacées. Plus que ces effets de mains d’ailleurs, des effets de manche et caresser dans le sens du poil : donner à l’Inde ce qu’elle veut entendre, pays du rêve et du mystère, et Grand de demain. Et lui donner une jolie femme aux jambes dénudées.

Un succès people ? C’est ce dont semblent se gargariser les accommodants médias  français : mais l’Inde est faite pour ça et par ça, et la presse indienne, de piètre qualité, ne voit que ce qui l’intéresse. L’Inde a offert le romantisme à ce couple galmouro-blingbling, le Taj Mahal et peut-être un fils… Le piège de l’Inde. Et en face, il faut dire que l’on oscille entre la médiocrité pathétique (« Le Taj représente la riche civilisation de l’Orient »…)  et l’attitude du mauvais touriste singeant les rituels locaux…

Bienvenue au roi, ici chez lui dans ce pays pays des mirages et de la poudre. Aux yeux.

Carla Bruni-Sarkozy Inde

Alors oui, le roi vient.

Et pour cela, il fallait déployer le tapis rouge. Obama venu un mois plus tôt avait eu son presque couvre-feu : l’itinéraire VIP de la ville barricadé, enjolivé, repeint, la ville sans dessus-dessous pendant trois jours. L’Omnicolas ne peut réclamer mieux. Ni même autant. Seul le périmètre de ses mondanités devient une forteresse, où son auguste présence se dévoilera au bon peuple français de l’étranger : routes interdites à la circulation, pas de sac à main, présence requise une heure avant l’allocution… Zut, j’espère qu’on n’exigera pas mon certificat de bonne Française…

Alors oui, le roi vient.

Pour clore ce voyage exceptionnellement long en Inde, il fallait du glamour, il fallait du tire-larmes, il fallait du pathos. Il fallait une mise en scène internationale et, partant, un bon prétexte. Tout trouvé à Bombay ! Une élégie en mémoire des victimes des attentats de novembre 2008. Certes, c’est à ce moment-là que Bombay et sa lourde communauté de Français, meurtrie, paniquée, aurait eu besoin de son soutien. Il aurait pu aussi venir il y a dix jours, la date anniversaire, et participer aux veillées communes d’Indiens, Américains, Israéliens, Japonais, Français et toutes les communautés qui ont perdu un de leurs membres. Mais le maharaja doit peaufiner son show personnel.

Le roi vient, et il ne peut que m’apparaître dans cette cérémonie pour et par lui que quelqu’un veut sa part de souffrances et de larmes. On arborera les mines attristées de convenance et le « jamais plus » qui s’impose,. J’exècre cet opportunisme des larmes, déjà bien présent à Bombay souviens-toi les récupérations l’année dernière, et se gargariser d’une douleur (que l’on invente parfois) m’a donné envie de refuser catégoriquement l’invitation.

Mais le jeu m’a titillée… l’Omnicolas, Carla… Twitter… l’immédiat avant et après de la cérémonie (que je ne troublerai pas par mon mauvais esprit, elle). Si la sécurité, de petite taille, ne m’en empêche pas…

Note : les deux seuls titres vraiment de haute tenue de la presse indienne (oui, et je pèse mes mots), « The Hindu » et « Tehelka », ils sont restés eux très discrets sur cette venue…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

21 commentaires

  1. Mon mauvais esprit t'accompagne pour cette dure épreuve que tu as décidé de t'infliger!
    (Dis, tu me raconteras, dis, hein? Tu me raconteras tous les détails, hein, hein???!!!)
    (Pinaise, dire que j'avais acheté des chaussures spéciales en Chine rien que pour ce genre d'événement et que je ne peux même pas venir pourrir l'ambiance!) Shite alors!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ Blogi : merci... Oh oui, avec grand plaisir ! Hinhinhin, t'avais qu'à... euhhh... louper le boulot, faire deux heures de train, ouais, non, finalement... 🙂

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. "pas de sac à main" ???

    ben bonne soirée, hein!
    (en France il ne se mele pas à la foule et les gens digne de l'approcher et de figurer avec lui sur les photos sont triés sur le volet...)

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ MaO : non, bien précisé sur l'invitation. La fois où je l'avais vu de près également, il s'était mêlé à la foule. Résultat : "casse-toi..." !

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  3. Et à un jour près, tu avais le droit de lui faire sa fête...
    C'est dommage 🙂
    Je suis bien contente que tu y ailles, parce que je sais que ça va donner lieu à un compte-rendu. Mes amitiés à la grande vache sacrée.

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  4. j'aurais presque envie de dire "no comment"...
    en attendant les reportages du Petit Journal de Canal sur cette visite sont à mourir de rire tellement c'est pathétique!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *