Les nettoyeurs d’oreille…

Mercredi, août 3, 2011
By Chouyo

En Inde, il est difficile de trouver des coton-tiges.

Cela fait partie de ces dizaines de petites frustrations qui s’accumulent dans la vie quotidienne, tant on est habitué à l’évidence d’en trouver dans n’importe quel supermarché ou pharmacie en Occident ou en Asie orientale. Non, en Inde, on n’en trouve seulement dans de rares boutiques spécialisées dans la revente de produits importés… C’est dire la rareté.

Il n’y a pas de demande, tout simplement. Et pourquoi y en aurait-il ? Non pas que les Indiens ne se lavent pas les oreilles, au contraire. Le coton-tige est simplement un instrument tout à fait inutile dans un pays où une caste est spécifiquement dédiée au nettoyage des oreilles. Disposant des meilleurs lieux et instruments pour ce faire, avec une dextérité effarante et contre une somme ridicule.

Les nettoyeurs d’oreille, on les trouve près des gares et des grands marchés, dans les rues très passantes. Toujours au même endroit, toujours coiffés d’un turban très particulier de couleur orange foncé ou rose fuchsia dont un des pans retombe sur le dos. Ou roulé parfois autour du chef, comme Morad.

Et cette fine baguette de métal qui dépasse de leurs doigts, longue, très longue, trop longue, et qui s’introduit dans l’orifice, cherche, gratte, frotte et ramène. Bien plus que les gens qui défèquent dans les rues ou sur les rails, bien plus que les rangées d’Indiens qui pissent le long des murs et des routes en toute occasion, bien plus que les moignons purulents des lépreux, les membres contrefaits et tordus en des sens et directions inconcevables des mendiants… bien plus que tout ça, on atteint là une de mes rares limites.

Se faire nettoyer les oreilles, par quelqu’un d’autre, en pleine rue. C’est repousser, déranger une intimité, une des révulsions inattendues provoquées par l’Inde.

Mumbai Nettoyeur d'oreilles


Note : l’occasion d’admirer à nouveau les rues délicieuses de Delhi…

Tags: , , , ,

16 commentaires (youpi !!!) à propos de “Les nettoyeurs d’oreille…”

  1. Tu as décidé de nous faire grimacer avec de magnifiques vidéos de tous les métiers indiens qui se déroulent dans la rue? ;-)

    #14319
  2. Refoyl

    Il faudrait faire la liste des incroyables petits métiers de rue que l’on peu trouver en Inde comme celui-là, ou les épilateurs de visage, les vendeurs de dentier d’occasion, les transsexuels porteur de mauvais œil, etc., etc.

    #14320
  3. Refoyl

    Grumph… on ne peut pas corriger ses fautes d’orthographes…

    #14322
  4. M1

    Putain !!! sans déconner, t’aurais du garder ce post pour un 1er Avril, personne n’aurait marché !! c’est tout simplement délirant ! moi qui suis un accro du coton-tige !

    #14323
  5. Comme je te comprends !!!!

    #14324
  6. j’avoue que j’adore me nettoyer les oreilles mais là…euh… ^^
    (j’adore la bannière!)

    #14325
  7. OH MY GOD DE BEURK !
    J’aurais préféré ne jamais savoir finalement…
    La bannière est géniale !

    #14326
  8. j’adore ce type de mini reportage! Ceci dit, curieusement, ce genre de prestation de me répulse pas (à priori tout au moins…? Faut que j’y réfléchisse!).
    Je viens de découvrir que le verbe « répulser » n’existe pas! Il n’est même pas dans le Larousse ( je ne comprenais pas pourquoi il était souligné en rouge quand je l’écrivais); tant pis, je le trouve mieux approprié que « répugner », donc je te l’offre ;-)

    #14327
  9. tareme

    je ne regarderai pas la vidéo! après avoir vu celle des dents, je ne peux pas; j’en ai déjà l’estomac retourné!!

    #14328
  10. zaneema

    aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah je l’attendais celui-là,a croire que je t’inspire!!!!!Moi non plus je n’ai pas voulu tenter l’expérience,l’idée de partager mon sacro-saint cérumen avec d’autres cires humaines résiduelles m’a franchement repoussée!En plus je pense encore une fois a la pseudo- désinfection des ustensiles,pas envie d’attraper une cochonnerie moi.Par contre j’ai fais des émules dans ma belle famille avec mes cotons -tiges et mister India est devenu un psychopathe du batonnet ouaté!Je me souviens en avoir trouvé uniquement dans les endroits touristisques,mais prevoyante que j’étais ,j’avais fait le plein d’objets ouatés(les tampons périodiques sont encore plus rares…d’ailleurs c’est une énigme pour moi,qu’est-ce que les femmes utilisent traditionnellement?Je n’ai jamais osé demander a belle maman,je n’ai pas vu de lessive spéciale secher au soleil a la maison ,si tu as une réponse,éclaire-moi!!)

    #14329
  11. Mon dieu, c’est vraiment très, très long en effet, ce qui entre dans l’oreille de cet homme!!!!! Je n’ai pas vu de nettoyeurs d’oreilles dans les rues de Delhi, ni ailleurs d’ailleurs…mais je ne pense pas que ça soit une perte ;)

    #14331
  12. Isa

    Etonnant .. et en même temps, de la part des indiens , cela ne m’étonne pas !

    #14333
  13. ça y est, je suis sourde. (OMG!)

    #14346
  14. Ouille, ouille, ouille !
    sinon, j’adore cette bannière qui fait bien « décalé » par rapport à ton « Toi » profond !

    #14358
  15. le coton tige m’a été déconseillé, mes oreilles sont trop délicates ;-)

    #14384
  16. [...] majeurs de l’Inde actuelle, qui augmente d’autant plus les inégalités sociales.Les nettoyeurs d’oreille” Chouyo présente ce travail qui m’a toujours fasciné – les nettoyeurs d’oreille. Ils [...]

    #14453

Leave a Reply