Portraits de Bombay – Les Pyazwalla

L’Inde est un diamant.

Dont le coeur est fait d’oignon.

Oui. Sans l’oignon, l’Inde s’effondre corps et biens et âme dans les entrailles de la terre, ce que prouvent les récurrentes crises de l’oignon (oui…) où le cours de la plante est devenu si élevé que la ménagère (de moins de 12 ans) ne savait plus comment accommoder sa farine, ses lentilles, son riz, ne savait plus comment cuisiner et donner à sa famille sa maigre ration de calories quotidienne.

Achar 2

Dans tous les restaurants indiens, et notamment de cuisine mughlai ou punjabi, tu trouveras sur ta table

le chutney de mangue verte, le citron lime, l’oignon violet et la sauce à la coriandre.

L’oignon, pyaz sur les marchés hindiphones et dans les menus, est l’aliment de base de l’Inde. Il est le produit incontournable du repas indien et s’il n’y a pas d’oignon, ce n’est pas indien : amuse-bouche arrosé d’un jus de citron (ce qui casse l’acidité, à essayer absolument !), en accompagnement, en salade, en beignet, en sauce, en ragout, en marinade, en tout. Il faut dire que, peu onéreux, l’oignon a l’avantage des arômes perçants et tenaces qui agrémentent et parfument facilement et à moindre coût n’importe quel plat, n’importe quelle préparation, toute monotone qu’elle soit.

Alors sans l’oignon, rien ne va plus en Inde et des gouvernements ont vacillé, sont même tombés pour n’avoir pas su en réguler l’approvisionnement et le prix.

Comme pour tout, comme pour l’ail, des métiers se sont créés autour de l’oignon, près des marchés, près des étals de rue, près des immeubles d’où les maids et les cooks surgiront pour remplir leur cabas, c’est toujours ça de moins à faire. Dans les rues de l’Inde, on pèle donc, on prépare l’oignon sans lequel l’Inde ne serait pas…

Pyazwalli 2

Pyazwalla 2

Note culturelle : un jour j’ai récolté suffisamment de points de fidélité dans un supermarché que j’ai été rétribuée d’un sac de 5kg d’oignons. C’est là où tu remercies la matrilinéaritude de t’avoir fait goûté aux joies de la pissaladière…

HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

6 commentaires

  1. Et là arrive Mister India avec sa "salade",un plat de rondelles d'oignons...bonjour l'haleine!!

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
    • @ M1 : à moins que ce ne soit le côté indien des Méditerranéens ? 😉
      Non, pas de soupes à l'oignon ici, n'oublie pas qu'il fait juste 30 à 35° toute l'année... 😉

      HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)
  2. Oh pute vierge (ave l'accent), une bonne pissaladière...

    Pas de confit d'oignon, comme en Afrique du Nord ? Moi je pense que c'est aussi une manière d'améliorer le goût de viandes éventuellement un peu mal conservées... (m'en fous, j'adore :-))

    HIIIIIIIIIIIII !!!(0)Boah...(0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *